m

Le report des travaux de la ligne D du tramway est une très bonne nouvelle !

Très bonne nouvelle pour Fondaudège, très bonne nouvelle pour Caudéran. Et quels que soient les motifs (pour une bonne part, très éloignés de l’intérêt général) de ce report, le résultat est sans appel : nous pouvons de nouveau espérer que la raison l’emportera dans ce dossier.

De quoi s’agit-il ? D’un côté le passage de ligne D par une des artères les plus commerçantes de Bordeaux, qui maintient au sein d’un quartier principalement résidentiel une vraie vie de quartier et une indéniable convivialité. C’est au nom de cette vie de quartier, d’une conception de la ville où les relations de proximité comptent que, depuis l’ouverture du dossier, je me suis prononcée contre le choix de l’itinéraire Fondaudège qui risquerait de sécher ce que cette artère a mis beaucoup d’années à construire.

De l’autre, le passage de cette même ligne par la rue Capdeville et la désserte de Caudéran, véritable ville de 40 000 habitants à l’ouest de Bordeaux. Jacques Chaban Delmas avait habilement fusionné Caudéran à Bordeaux, s’assurant ainsi d’un vote majoritairement bourgeois qui n’a d’ailleurs jamais faibli malgré la faiblesse des investissements d’Alain Juppé dans ce « beau quartier » qu’il considère comme génétiquement acquis à la droite.

Le même Alain Juppé a décidé un matin en se rasant que le tramway passerait rue Fondaudège, et que les Caudéranais, comme d’hab’, pouvaient attendre des jours meilleurs.

Sauf que… Le calendrier a ses raisons qui imposent à l’occasion de se dédire une fois de plus et Alain Juppé vient d’en réaliser l’évidence. Les travaux de la ligne D devaient commencer rue Fondaudège en 2011, année des élections cantonales et banalement située avant 2012 qui se trouve elle-même être l’année des élections législatives.

Pas de chance, puisque la rue Fondaudège se trouve à l’exacte limite du canton renouvelable en 2011 et de la circonscription renouvelable en 2012. Même le Secrétaire d’Etat au découpage polique Alain Marleix n’a plus le temps de remettre tout cela en bon ordre ! Tous les habitants de Fondaudège et d’alentour risquent de mal voter en pleine période de travaux du tram, contre lequel ils sont unanimement. Et Juppé de voir ses chances amoindries de récupérer « mon » canton et « ma » circonscription, la deuxième lui étant indispensable à l’assouvissement de son grand destin national.

Voilà pour l’arrière plan : peu glorieux, convenons en.

Mais dans les faits, et c’est cela l’important : ce délai de deux ans est une aubaine pour les élus sérieux qui mettent la sincérité de leur engagement avant les circonstances de leur réélection et surtout, surtout, pour l’intérêt des Bordelais, qu’ils soient riverains de Fondaudège ou habitants de Caudéran.

Pour ma part mon engagement dans ce dossier ne faillira pas jusqu’en 2012. Et moins encore, après.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel