m

De manière très opportune, la Mairie de Bordeaux, par le biais de son « Conseil local de Santé », vient d’éditer et de distribuer un guide destiné à « promouvoir une santé globale pour tous, des enfants aux seniors », sous le titre « Bordeaux Santé ».

Où aller ? A qui parler ? Ce guide apporte toutes les adresses utiles. Ainsi, sous la rubrique « SOS médecins », on trouve un numéro qui peut en effet correspondre à cet intitulé, au second ou troisième degré tout au moins.

Il s’agit du site « dialogues et rencontres libertins en Aquitaine » où une voix amicale, oserais-je même dire affectueuse, apporte une réponse à des maux ou besoins, qu’une Municipalité moins avant gardiste ne propose habituellement pas de combler.

Tout cela se discute. Relisant l’objectif du guide municipal, je vois qu’il « recense l’ensemble des structures proposant un accueil, une écoute, un accompagnement ou une prise en charge adaptée ».

Rien à dire : c’est adapté. Les établissements scolaires qui ont reçu le guide en de multiples exemplaires auront pourtant besoin de quelques conseils d’orientation pour que l’utilisation du document demeure parfaitement conforme à leur projet pédagogique.

Quelques-uns qui ont testé le site m’informent que l’appel est facturé 1,35 euros, et la communication 0,34 euros la minute.

Pas forcément plus utile, mais nettement plus cher que SOS médecins : 0,12 euros la minute.

L’éducation et la santé ont un coût mais, on en conviendra, pas de prix.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel