m

Il y en a un que le titre de « Vice-Président de la République » que les médias sont en train de créer pour Alain Juppé ne fait pas sourire.

La seule idée qu’il pourrait cumuler la Défense et les Affaires étrangères, c’est à dire le Yin et Yang de l’exercice politique permet pourtant de proposer ce nouveau titre. Super numéro deux, partout présent sur les ondes et dans les colonnes des journaux est à l’évidence appelé à une promotion rapide qui déstabilise de fait celui qui jusque-là engrangeait seul les bénéfices de popularité liés à la dégringolade sarkozienne.

Tout cela n’est en rien un hasard. Deux rivaux sont plus faibles qu’un seul, car leurs chances ne s’additionnent pas mais se soustraient et les divisent entre eux.

Sarko le stratège le sait bien. Qu’avait-il dit en préparant son accession à la Présidentielle en 2007 : « Je les mangerai tous » ?

Le risque ? Que ce soit Villepin qui ramasse. Et/ou Marine le Pen.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel