m

Comme on sait, on connait ses amis et la qualité des hommes dans l’épreuve. La campagne de Xavier Darcos en Aquitaine, affrontée à la dégringolade sarkozienne et aux sondages locaux, peut sans trop de discussion être considérée comme telle.

Sans doute, trouve-t-il dans cette réelle épreuve le secours, l’appui, la présence sur le terrain, de ses amis et du « meilleur d’entre eux » ?

Eh bien, justement… Hors du meeting de lancement, voyons-nous, le Maire de Bordeaux s’activer aux côtés de son cher Xavier ? Les rencontrons-nous ensemble sur le terrain ? Apprenons-nous qu’ils se portent de concert à la rencontre du secteur de l’économie, de la formation, de l’environnement, des associations, pour s’inquiéter des soucis des uns et des autres (ils en ont beaucoup à Bordeaux) et leur donner quelques raisons d’espérer ?

A ce peu d’empressement juppéen, je vois deux raisons : il n’a que faire à Bordeaux d’un Président de région de son bord qui pourrait lui porter ombrage dans sa gouvernance de l’ump et de la droite. Plus encore : il n’a guère l’envie de prendre à son compte ne serait-ce qu’une parcelle de l’échec annoncé de Darcos.

Maire courage, on le voit, ce n’est pas Brecht, mais Juppé.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel