m

La taxe Tobin, nouvel oeuf de Colomb de Nicolas Sarkozy pour occuper la galerie et diviser l’Europe, n’est pas tout à fait pondue du jour.

Outre sa longue histoire avec la gauche, reprise récemment par le Sénat dans le cadre du projet de budget 2012, son principe a été voté à l’Assemblée nationale… Il y a 11 ans !

C’est aujourd’hui Henri Emmanuelli, alors Président de la Commission des finances qui le rappelle dans le journal Sud Ouest. Et la taxe figure en bonne place dans le code général des impôts.

Reconnaissons que celui qui était alors futur Président de la République n’a jamais brillé, tout le temps qu’il a été député, par sa présence à l’Assemblée où il ne faisait que des « apparitions ». La Grande Armée de ses collaborateurs aurait pu rappeler ce vote à son bon souvenir, lui évitant ainsi la remise à l’ordre d’Emmanuelli.

Juppé, lui, s’est rallié comme à tout le reste, TVA sociale comprise. « Il n’y a que les ânes qui ne changent pas d’avis ». Il faut croire qu’ils sont peu nombreux au plus haut niveau de l’Etat.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel