m

Coller à l’actualité : c’est le précepte de Nicolas Sarkozy, donné à ses Ministres. Je colle donc.

Les soldes, jamais davantage d’actualité qu’en ce premier jour. Les soldes sont aujourd’hui au devant de la scène politique, ce qui n’est quand même pas tout à fait banal.

Dix, vingt, trente millions de doses dont nous n’aurons pas besoin. En réalité, sans doute près (ou plus) du double, cédées au plus offrant. Pourquoi cela ?

La Ministre de la santé vient de donner une explication qui, au contraire, l’accable : »Une épidémie, ça se gère au jour le jour. La situation doit être revue à chaque instant ».

Justement. Et c’est l’occasion de poser une nouvelle fois sur ce blog une question qui n’a jamais reçu de réponse (même en direct lors des « points » réguliers à Assemblée faits par Roselyne Bachelot) : pourquoi avons-nous acheté dès juillet dernier 94 millions de doses de vaccins, comptant en quelque sorte traiter 50% en plus de personnes que n’en compte notre population ? Que n’a-t-on attendu de savoir davantage : combien de malades potentiels, combien d’injections nécessaires à une vaccination stable ? Combien de candidats à cette vaccination ?

Aucune explication plausible, aucune explication officielle non plus, n’a jamais été donnée.

Pas d’explication officielle non plus à une autre question : pourquoi les vaccins ont-ils été négociés en France à un euro de plus par dose que dans les autres pays européens ?Un euro de surcoût, pas un euro de coût ( le coût est grossièrement de 6 euros au lieu de 5) ?

A cette deuxième question, il n’y a eu qu’une explication officieuse, jamais démentie : par ordre personnel de Nicolas Sarkozy de ne pas « marchander » davantage. Un euro, multiplié par 94 millions, de nos jours, ça va, ça vient ; n’est-ce pas médiocre, pour un pays qui s’appelle La-France de marchander pour de telles vétilles ?

Quatre-vingt quatorze millions d’euros, ça va, ça vient. Faut-il en plus avoir la médiocrité de se demander « où ? ».

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel