m

 »« La seule certitude est qu’en 2012 je me lancerai dans des élections législatives tant que le cumul n’aura pas été interdit. Pour le maire d’une grande ville, siéger au Parlement est un atout important. Et je me présenterai dans la circonscription où j’ai été pendant sept ans. J’y ai été battu mais aucune défaite n’est irréversible. »  »

Extrait d’une interview à Sud Ouest, à paraître demain (extraits déjà présents dans Sud Ouest.fr)

Si cette déclaration de candidature d’Alain Juppé aux législatives de 2012 n’est pas un scoop (il s’est porté candidat dès 2009, à peine six mois après avoir promis aux Bordelais qu’il serait un maire à plein temps), elle a aujourd’hui un sens complémentaire.

Juppé qui avait évoqué sa candidature aux prochaines présidentielles pour effacer l’échec de l’ump aux régionales dans la ville de Bordeaux, entérine aujourd’hui que c’était un leurre, un effet d’annonce pour se replacer dans une dynamique ascendante.

La politique de communication remplace aujourd’hui la politique telle que aurions besoin d’elle.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel