m

Non, je ne pensais pas que ma proposition à la Municipalité de Bordeaux d’interdire l’usage des biberons susceptibles de contenir du bisphénol A, susciterait tant de mauvais foi de la part de cette même municipalité et de traitement hâtif de l’information de la part de notre quotidien régional.

En quelques mots (que l’on trouvera largement explicités en page « Bordeaux »), une substance à effet anti-oestrogène du fait d’une proximité de structure moléculaire, le Bisphénol A (BPA) est contenue dans un certain nombre de produits industriels, dont certains servent à la fabrication de biberons en plastiques.

Cette substance, après avoir été considérée comme « innocente », retrouve une actualité toxique au regard du dernier rapport de la « Food and Drug Administration ». Autant je suis relativement détendue concernant la toxicité potentielle des substances chimiques chez l’adulte, autant je suis persuadée qu’il faut être d’une extrème vigilance quand il s’agit de tout-petits, dont le cerveau, le tissu endocrinien.. sont en croissance exponentielle et particulièrement sensibles aux influences extérieures.

Pour cela, j’ai proposé à la Municipalité de Bordeaux d’interdire l’usage des biberons pour lesquels on n’a pas de garantie absolue dans les crèches et autres structures communales pouvant recevoir des bébés. En pratique, cela veut dire : utiliser des biberons en verre.

Je me suis, avant de faire ma proposition, assurée qu’il n’en était rien jusque-là : les parents apportent le plus souvent dans les crèches le propre biberon de leur enfant ; ils ne reçoivent aucune information particulière et quand sont utilisés des biberons municipaux, ceux-ci sont des biberons de plastique. Peut-être judicieusement choisis sans bisphénol, mais cet éventuel choix ne s’assortit d’aucune information ni du personnel, ni des familles.

Comme d’hab, à la réception de ma proposition, la Municipalité a répondu « Mais nous avons déjà fait tout cela depuis un an ! ». Pas de chance, sur le terrain, personne n’en savait rien.

L’important ? Ce sera que très vite, en attendant que la proposition de loi que nous avons déposée à l’Assemblée, des biberons de verre soient éffectivement installés et conseillés dans les crèches municipales !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel