m

J’accuse à mon tour Fillon d’une récupération malséante, excessive et pour tout dire honteuse.

Se souvient-on du motif de l’historique « J’accuse » de Zola : il dénonçait la condamnation honteuse du capitaine Dreyfus et l’antisémitisme dont elle était porteuse.

Quelle médiocrité, quelle abjection, de comparer le programme de François Hollande à cette faute historique et à la dénonciation d’un antisémitisme haineux !

Pour la 2ème fois (la 1ère était de se mettre dans la roue des « abattages rituels »), Fillon sort de la réserve Sarthoise et de la modération qui constituaient sa force.

Talleyrand disait « Tout ce qui est excessif est insignifiant ». C’est dans la campagne présidentielle de la droite, tout le contraire : tout les excès qu’elle s’autorise est significatif de ce sur quoi elle s’appuie.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel