m

La portion Queyries du squat de Roms de la Bastide est, ce matin, en cours d’évacuation à la demande de la CUB, propriétaire des lieux, et de la Mairie de Bordeaux.

Cette évacuation a été décidée en raison de l’état sanitaire, principalement de la présence d’amiante en grande quantité sous forme de plaques utilisées comme toitures, mais aussi de la présence de très nombreux rats. De plus, les minuscules habitations bricolées par les occupants ne permettent aucune condition sanitaire acceptable.

L’évacuation se passe sans violence sinon la violence inhérente à l’acte même de déloger une population dans la misère comprenant des âgés et des enfants

Treize personnes ont choisi un retour volontaire avec des enfants qui, de facto, ne seront donc pas scolarisés ; 11 ont subi un retour contraint du fait de vols ou de travail illégal pour 2 d’entre elles. Les autres –une vingtaine – vont être relogées pour une nuit dans l’attente de l’ouverture d’une MOUS et nous l’espérons d’une solution plus durable. Le problème de la scolarisation des enfants reste non résolu, ce qui est particulièrement problématique à quelques jours de la rentrée.

Des mesures d’accompagnement de l’évacuation ont été prises par la CUB : présence de camions permettant de déplacer et d’entreposer les quelques biens des personnes. On déplore cependant le fait que « Médecins du Monde » n’ait pas été autorisé à pénétrer sur le site et n’ait pas été prévenu à l’avance. Cet accompagnement ne peut éviter le caractère poignant de ce moment : un vieux monsieur sur son vélo tiré par un chien pour pouvoir avancer, une toute petite fille essayant de le suivre, elle aussi sur un vélo, une caravane tirée à bras d’homme pour rejoindre un autre squat…

Il faut souhaiter que cette évacuation motivée et accompagnée ne soit qu’une étape dans une prise en charge pluridisciplinaire dont nous soulignons une fois encore les conditions : accès à l’emploi et à la formation, présence de traducteurs et de médiateurs, scolarisation des enfants….

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel