m

Il y a le miroir d’eau, merveilleusement dévié de son initiale vocation : refléter les façades XVIIIème, pour des regards dont on ne sait pas très bien où ils auraient été situés pour profiter du spectacle. Les Bordelais en tout cas en ont fait beaucoup mieux : une piscine mono-moléculaire pour petits et petites pattes de toutes races et de tous âges et tous milieux. Lieu de gaieté et de brassage social, c’est un succès sur tous les plans et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Il y a aujourd’hui la « cow parade ». Broutantes, paisiblement marchant ou paresseusement ruminant, 60 vaches se sont installées dans nos rues. Débonnaires, amicales, sympathiques, elles attirent le sourire des conducteurs, l’appareil photographique des touristes et l’envie de grimper de tous les enfants. Les plus fiers monuments y gagnent un coup de jeunesse et d’humour dont notre ville a bien besoin.

Ces vaches inspirées sont nées, comme on ne le croirait pas à Zürich, preuve qu’il n’y a pas que des banquiers dans cette ville à la sévère réputation. Sinon, nos vaches du moins l’idée de les décorer et de les installer dans les rues. Cinquante villes et 100 millions d’admirateurs plus loin, elles arrivent enfin chez nous.

Les occasions de nous réjouir ne sont pas si nombreuses..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel