m

On connait les chasseurs alpins, leur insigne et leur large béret, leur énergie à fendre verglas et autres intempéries congelant pieds et mains. Ceux-là ont fait des émules : les tracteurs alpins.

Ces bataillons d’élite ne se recrutent pas au GIGN mais dans les rangs du Parti Socialiste. Qui déclarait, il y a six mois, ce parti mort et enterré, n’avait guère d’expérience de ses légions… D’ailleurs, ceux-là ont aujourd’hui mis une forte sourdine à leurs propos. Les soins palliatifs ne s’exercent pas toujours envers qui l’on croit. Notre Président commence d’en prendre conscience.

Je reviens à nos bataillons alpins. Un gros quarteron était ce matin à l’oeuvre à Bordeaux. Peu reconnaissable car décoré de bonnets et doubles chaussettes dans le vent délicieux et glacé qui court entre les tours et les barres du Grand Parc, entrain d’essayer de fourrer à main découverte l’excellente lettre de la conseillère générale dans des boites à lettres mieux faites pour recevoir le timbre poste que la lettre entière ou répondant vaillamment aux questions sur la grippe H1N1 dans le courant d’air furieux des marchés.

Une dame à laquelle je remettais l’excellent document précité m’a répondu « Ah, Michèle Delaunay, je la connais bien, elle fait du bon travail ! »

J’ai été toute réjouïe, évidemment ; mais, quand elle a ajouté « je voudrais bien savoir ce qu’elle pense de la vaccination », j’ai compris les mérites de la burka d’écharpes où je disparaissais, et je n’ai pas eu le courage d’avouer, ni de vanter davantage les mérites de ce vaccin en particulier, non plus que des vaccins en général. Vaccin ou pas, nous n’aurions ni l’une, ni l’autre résisté bien longtemps.

On comprendra je pense que ce billet n’a d’autre objet que de rendre hommage à chacun des membres de la troupe d’élite qui, ce matin sur le terrain, a vaillamment défendu les valeurs du socialisme contre vents et gelées.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel