m

L’année précédent tout scrutin majeur, il est de la responsabilité du gouvernement d’initier une campagne d’inscription sur les listes électorales et d’information sur les modifications nécessaires en cas de déménagement, double résidence…

Cette responsabilité républicaine a été honorée jusqu’en 2007. Allant de Charybde en Scylla dans les sondages au cours des 4 années précédentes, Nicolas Sarkozy et son gouvernement en ont fait disparaître l’usage. Le taux de participation aux dernières cantonales a montré l’efficacité de l’inertie gouvernementale.

Pour autant, lui même, ses Ministres, tous ceux qui leur apportent leur soutien dénoncent, dans une grande déploration collective, l’abstention montante, en particulier parmi les plus jeunes. Situation en effet, extrêmement inquiétante, qui peut mener de manière brutale et incontrôlée vers l’extrémisme.

Eh bien, vous qui avez lu avec espoir le titre de ce billet, sachez-le : il n’y a eu cette année AUCUNE CAMPAGNE D’INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES d’origine publique (le PS et le MJS s’y emploient chaque jour)

Dans le gros paquet d’ « éléments de langage » reçu régulièrement par les militants et les responsables UMP que par les Préfets de la République figure au contraire de n’évoquer ni le fait, ni la date limite de l’inscription sur les listes.

Quant à la situation bordelaise, vous pourrez la mesurer dans le précédent billet de ce blog.

Alors si comme moi, vous êtes révolté de ce déni de démocratie, relayez par tous moyens (bouche à oreille, actions de terrain, internet) l’urgence de cette inscription (avant le 31 décembre).

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel