m

Ce jeudi 13 novembre, à l’initiative du Conseil supérieur du notariat (CSN) et de son Président, Maitre Pierre-Luc VOGEL était organisé au Palais des Congrès de Bordeaux, dans le cadre du Tour de France des notaires initié à la suite des propositions entrant dans le cadre du projet de loi « Croissance et pouvoir d’achat ».

Michèle Delaunay, venue à l’invitation du CSN, a écouté les revendications des notaires très nombreux dans l’amphithéâtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle a tenu à rappeler que la réforme devra être faite dans un souci constant d’assurer la qualité du service public, de garantir la sécurité juridique des actes concernés et de préserver un maillage territorial serré. La modernisation des professions juridiques réglementées ne sera réussie que si elle renforce l’égal accès des citoyens au droit. Ce n’est pas un projet de loi contre les professions réglementées, dont aucune ne sera remise en cause. C’est un projet de loi pour fournir les outils juridiques aux professions réglementées pour se moderniser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Garants de la sécurité juridique des actes et actions, les notaires ont également un rôle de conseil et d’accompagnement et remplissent une mission de service public.

Avec un brin d’humour, Michèle DELAUNAY a conclu son intervention par un « J’aime mon notaire ! », applaudit par l’audience.

Comments 1 commentaire

  1. 27/11/2014 at 16:49 renard

    j’admire votre coté positif … les projets de la loi Macron qui n’a pas attendu les conclusions de la commission parlementaire , ni du conseil de la concurrence , puisque tout était écrit d’avance …. laissera un goût amer aux français qui visiblement ne comprendront pas pourquoi le maillage territorial ne sera plus le même , et pourquoi les petits actes non rentables passeront à la trappe …. le temps est révolu où les professionnels avaient ce qu’on appelle une « vocation » … le notariat de demain, comme la médecine seront avant tout du commerce , et de l’argent à faire , de la « rentabilité  » …. a 65 ans , nous attendons , la possibilité de partir (et vite si possible) …. l’humain n’est plus au coeur de nos sociétés … d’ailleurs , les notaires sont avant tout des nantis ..!.. il est temps de partir … de quitter … ce n’est pas un progrès , une évolution positive , mais , un monde nouveau dans lequel l’homme se déshumanise … la modernité proposée , encouragée et imposée annonce un avenir violent ….

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel