m

Michèle Delaunay (députée de la Gironde) Emmanuelle Ajon (conseillère municipale et conseillère régionale) et Martine Diez (conseillère municipale et conseillère communautaire), accompagnées du Docteur Laurent Seban de l’association Médecins du Monde, ont visité vendredi après midi le squat de l’avenue Thiers à la Bastide.

IMAG0384.jpg

Actuellement, près de 500 Rroms sont recensés sur l’ensemble de la Communauté Urbaine de Bordeaux et entre 250 à 300 vivent sur les terrains de l’ancienne caserne Niel de la Bastide alors qu’ils n’étaient qu’une centaine en 2009. 56 enfants sont scolarisés en primaire et 7 sont au lycée.

IMAG0388.jpg

Cet immense terrain est divisé en fonction des familles et de leurs origines, les plus anciens occupant les pièces d’une veille maison, les plus récents arrivants suite à l’expulsion du squat de Villenave d’Ornon campent encore dans des tentes. Cet habitat précaire et insalubre pose de nombreuses questions sur le plan de l’hygiène en particulier.

IMAG0379.jpg IMAG0383.jpg

Parallèlement, la cohabitation entre les Rroms du squat et les riverains de l’avenue Thiers est de plus en plus tendue. Nuisances sonores, débordements dans la rue, accumulation des déchets : autant d’éléments qui inquiètent les habitants et exacerbent les tensions.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel