m

La Municipalité de Bordeaux revoit sa copie pour la réhabilitation de la salle des fêtes du Grand Parc, fermée depuis plus de quinze ans …

(si vous souhaitez recevoir par courriel la lettre d’actualités cantonales du canton Grand Parc-Jardin Public, merci de me faire part de vos coordonnées par l’intermédiaire de la rubrique « contact »)

La salle des fêtes du Grand Parc, construite dès la conception du quartier dans les années 60, est fermée depuis 1993, et sa façade de mosaïques sommairement murée, taguée, constitue une bien triste porte d’entrée au Grand Parc.

Quinze ans de silence pour ce beau lieu, conçu pour être pôle d’attractivité culturelle et de convivialité. La Salle des fêtes a connu des concerts qui ont fait date, un cine-cub, du théâtre et beaucoup de Bordelais en gardent le souvenir et le regret.

Depuis mon élection de Conseillère Générale, je plaide pour sa réhabilitation et sa réouverture, dans l’enceinte du Conseil Municipal jusqu’en 2007, comme dans toutes les instances.

Je plaide aussi pour que ce beau lieu redevienne un lieu d’attractivité culturelle pour le Grand Parc et pour l’ensemble de Bordeaux, en même temps qu’un lieu de convivialité pour le quartier.

Le projet de la Mairie de Bordeaux d’y implanter la Maison de l’emploi, en même temps qu’une salle de quartier, m’a toujours paru mal tenir debout (curieuse association en effet) et ne pas correspondre à l’ambition que nous devons avoir pour l’ensemble des quartiers qui constituent notre canton.

Disons-le, c’est aujourd’hui au courage des architectes appelés à déposer des projets que cette mauvaise copie est aujourd’hui revue par la Mairie. Les architectes n’ont pas voulu attenter à la structure conçue par l’architecte Claude Ferret, dont les héritiers auraient au demeurant pu faire valoir leurs droits de protection d’un ouvrage d’art. Les architectes ont agi dans le sens de la conservation d’une réalisation architecturale qui vient de recevoir le label « Patrimoine du XXième siècle » de la part du Ministère de la Culture.

La Mairie de Bordeaux a décidé de ne pas accorder à ces architectes la prime correspondant à leurs études ; décision qui se passe de commentaires.

Ainsi, la Salle des fêtes a des chances de revenir à sa destination première et de constituer le pôle de convivialité et de culture dont, non seulement le quartier, mais tout Bordeaux a besoin.

J’espère qu’une volonté forte en la matière permettra de réhabiliter ce beau lieu en tenant compte des longues années d’attente du quartier. Ce qui a été économisé en fonctionnement durant plus de quinze sera utilement investi dans la réhabilitation ainsi que dans la programmation culturelle qui y sera faite. Espérons que nous n’attendrons plus très longtemps.

Pour ma part, je suis prête à contribuer à la réalisation grâce au Fond d’Equipement des Communes mis à disposition par le Conseil Général.

L’événement doit se passer aussi au Grand Parc !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel