m

Vendredi soir, une trentaine de riverains des rue Fondaudège, Croix de Seguey et jusqu’à la barrière du Médoc et Le Bouscat, ont répondu à l’invitation de Michèle Delaunay de venir échanger sur le projet de la ligne D du tramway prévu pour ce quartier. Beaucoup de questions ont été posées face à un projet qui ne répond pas ou peu aux attentes des habitants du quartier. Vous trouverez ci-dessous le compte rendu des sujets qui ont été abordé lors de cette réunion que Michèle Delaunay se propose de poursuivre le vendredi 8 juillet à 19h afin de faire le point avant la clôture de l’enquête publique le 13 juillet. Il est important pour les riverains de se mobiliser sur ce sujet avant le commencement des travaux.

france_gironde_bordeaux_rue_saint_laurent_20_michele_delaunay_reunion_tramway_place_charles_gruet_ZEB6298__9_.JPG

COMPTE RENDU DE LA REUNION SUR LA LIGNE D DU TRAMWAY, Vendredi 10 juin

La Maison du Marin – l’ENIM

Les débats ont commencé avec la question de l’ENIM. En effet, le bâtiment ne sera pas détruit. Ce sont les jardins jouxtant le central garage, ainsi que ¼ des locaux qui seront annexés pour la construction du garage relais tram. Le reste sera vendu par l’ENIM, propriétaire des locaux. 28 salariés vont ainsi être délocalisés. Si l’ENIM avait récupéré les phares et balises on aurait pu faire un grand pôle des affaires maritimes à Bordeaux.

Le Central Garage

10 salariés – 700m2 au sol : difficultés de dialogue avec la CUB qui ne répond que de manière très floue aux courriers.

Question des expropriations

Ce point doit être abordé pendant l’enquête publique. Le dossier complet de l’enquête parcellaire doit apparaître en même temps que l’enquête publique. Quel coût réel de l’opération avec les enveloppes des indemnisations ? On parle de 1,2 milliards d’euros au total sur le trajet de coût réel (tram + indemnisations)

Place Charles Gruet

Question des vestiges car sous la place se trouve une part de l’ancien cimetière romain. Futur parking : destiné à des voitures stationnées en permanence pour les riverains et non pas pour le transit des utilisateurs du tramway : absurdité.

Ce qu’il faut rapporter dans l’enquête publique

– Le problème des arrêts minutes pour les commerces qui ne semblent pas défini dans le projet – La question du plan de circulation : passage devant les écoles, trottoirs trop restreint, rues désertées, déviation du trafic de la barrière du Médoc (qui perd 80% de circulation automobile alors que c’est une zone commerçante importante).

Ce que Michèle Delaunay se propose de faire

– Demander le plan exact du projet et le planning d’intervention auprès de Vincent Feltesse

PROCHAINE RÉUNION LE VENDREDI 8 JUILLET À 19H AU 20 RUE SAINT LAURENT pour faire le point de ce qui a été inscrit dans l’enquête publique et des retours de courriers.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel