m

Le festival « open air » que l’on pourrait légitimement appeler « open air, broken ears », sur 5 heures chaque dimanche de septembre, a atteint un très haut niveau sonore. Malgré une promesse de réduction de ce volume, celui-ci a paru une fois de plus ce dimanche 4 septembre susceptible de provoquer des lésions auditives irréversibles.

Michèle Delaunay demande au maire de Bordeaux si le volume sonore a bien été contrôlé et s’il est en conformité avec la loi.

Ci-après ce courrier

Image

 

Comments 1 commentaire

  1. 31/07/2017 at 01:00 Zoe Minnelli

    Allez vous promener ailleurs, laissez Monsieur Le Maire animer notre ville, mettez des boules Quies et partez en week end

Répondre à Zoe Minnelli Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel