m

Je viens de participer à la réunion technique mise en place à l’initiative du Préfet et de la directrice départementale de la cohésion sociale, Mme LAGRASTA à la suite de l’évacuation en deux temps de squat de la Bastide.

L’association « Médecins du Monde » n’était par représentée à la réunion non plus que la Communauté Urbaine.

Force est de constater qu’aucune avancée n’a été faite pour répondre à la situation des évacués (hier) et des déplacés (ce matin).

Pour ma part, j’ai enregistré les actions de ces deux jours en raison des conditions sanitaires déplorables et des risques dans les deux portions de squats qui ont été vidées. Je ne l’ai fait que dans l’attente que des conditions meilleures soient apportées à la situation des familles. J’ai donc posé des questions précises et insistantes pour obtenir ces améliorations. Cela n’a pas été le cas.

Tout au plus, Mme SIARRI au nom de la Mairie de Bordeaux a assuré que la mise à disposition du gymnase où se sont réfugiées ce matin, sous des trombes d’eau, les personnes déplacées perdurerait le temps que des « avancées » surviennent, sans aucune précision sur celles-ci. L’accès à l’eau et à l’électricité est assuré.

Nous n’avons pour l’heure aucune précision, non plus que de garanties que les enfants, à quelques jours de la rentrée seront scolarisés. Une « MOUS 3 » est ouverte depuis ce jour. Nous n’en connaissons ni les moyens financiers, ni les possibilités d’aucun ordre.

Je reste en état d’extrême vigilance pour que les actions de ces derniers jours ne soient qu’une étape vers une amélioration de la situation des Rroms concernés.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel