m

J’ai été sidérée d’apprendre ce matin la mort accidentelle de Jean Boiteux, dont l’engagement pour la jeunesse et le sport faisaient mon admiration à chacune de nos rencontres, d’ailleurs régulières puisqu’il avait rejoint le conseil d’administration du collège du Grand Parc

Son investissement au côté des habitants du Grand Parc et au mien en faveur de la conservation de la surface de baignade de la piscine olympique du Grand Parc a constitué notre première occasion de rencontre. Il avait pleinement conscience de l’importance de l’enjeu pour un quartier majoritairement social mais aussi pour la ville de Bordeaux et pour tous les établissements scolaires susceptibles de bénéficier de cet équipement.

Jean Boiteux continuait d’entraîner des jeunes à ce très beau sport qu’est la natation. Son entrain, son charisme, ses manières franches communiquaient immédiatement l’envie de suivre sa voie et son exemple.

C’est pour notre ville et pour le sport français une perte authentique ainsi que pour beaucoup de Bordelais qui ont eu l’occasion de le rencontrer ou de bénéficier de son chaleureux enseignement, une peine brutale et profonde.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel