m

Les deux mots de Wifi et de wanadoo sont de vraies trouvailles de marketing. Egalement adorables, éveillant la tendresse, agréables à l’oreille (imagine-t-on au contraire : « wanadur ? »). Pour toutes ces qualités, j’ai baptisé ainsi les deux derniers chatons arrivés dans la maison. La promotion précédente s’appelait Gallimard et Shalimar, preuve que j’évolue avec le temps..

Ce n’était pas tellement à vrai dire pour parler des deux gentils Wifi et Wanadoo qui coulent, je l’espère, des jours heureux dans leur famille d’accueil, mais du vrai Wi-Fi que l’on vient d’installer place des Chartrons, pour permettre le libre accès des ordinateurs de tous poils (j’y reviens..) dans cette partie du quartier des Chartrons dont je suis l’élue. Je râle doublement : de n’avoir pas été conviée à cette manifestation pour une fois de quelque intérêt , mais plus sérieusement que mon souhait d’inscrire à notre programme municipal la généralisation de wifi à toute la ville soit ainsi défloré.

Prenons le problème par un bout, un seul, de la lorgnette. Je suis convaincue qu’un des grands apports de ma génération à la prévention/prévision du vieillissement et de l’isolement qui vient trop souvent avec sera ce qui est encore pour moi de la magie : le lien que procure internet, les mails, les blogs et tous autres prodiges au nom bizarre. Je casse les pieds de tous les jeunes gens de mon âge et au delà pour qu’ils se branchent, apprenent à manier internet, à recevoir et à écrire des mails. On est devenus si paresseux pour écrire de vraies lettres, leur sort est au demeurant si aléatoire, pourquoi se priver de cette magie qui nous tient en éveil et en lien avec le monde ?

Juste en passant : Wi-Fi est l’abréviation de l’anglais Wireless Fidelity , fidélité sans liens. Peut on rêver mieux que cette fidélité-là ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel