m

Les vieux sont bien souvent des vieilles, et les veufs des veuves.

Femmes ou hommes, les vieux sont aussi, souvent, trop souvent, pauvres. Ayons toujours à l’esprit qu’aujourd’hui, 660 000 personnes de plus de 65 ans vivent (?) avec 636 euros par mois.

Grâce au ciel, le gouvernement pense à elles ! Dans sa grande mansuétude, il a retardé la suppression de la demi-part fiscale pour les contribuables ayant élevé seul un enfant, à 2010.

Plus spectaculaire encore, il prévoit, depuis le dernier plan de financement de la sécurité sociale, « une majoration de la pension de réversion lorsque le conjoint survivant atteint l’âge mentionné au premier alinéa de l’article L351-8 et que la somme de ses avantages personnels de retraite et de réversion servis par les régimes légaux ou rendus légalement obligatoires, de base et complémentaires, français et étrangers, ainsi que par les régimes des organisations internationales, n’excède pas un plafond fixé par décret. La majoration est égale à un pourcentage fixé par décret de la pension de réversion ».

En français, ça veut dire quoi ?

Première traduction : la pension de réversion pour les conjoints de plus de 65 ans est augmentée de 10%. Voilà qui est excellent, ou du moins qui le parait.

Approfondissons le décryptage :l’augmentation s’applique à condition d’ « avantages personnels » inférieurs à…. 800 euros par mois !

Au total et en pratique : si vous avez plus de 65 ans, que vous êtes veuve (ou veuf), bénéficiaire d’une pension de réversion égale à la moitié de 800 euros, celle ci sera augmentée de 40 euros !

Spectaculaire, isn’t it ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel