m

J’hésite à évoquer de nouveau le profond malaise que j’ai ressenti au cours des dernières 48 heures, où nous avons débattu à l’Assemblée du texte « maîtrise de l’immigration ». Mais je n’ai qu’un court moment avant le Conseil Socialiste de ville, ma journée a été grandement occupée de cet art particulier qu’ont les hommes de donner de l’importance à ce qui n’en a pas, je reviens donc sur ces deux journées.

Le texte de la loi n’est pas innocent. Son but parait simple : limiter l’immigration au titre du regroupement familial. On peut discuter du sujet, il ne me parait pas dominer le dossier de l’immigration car il touche un nombre relativement réduit de personnes, en grande majorité des femmes et des enfants, ce qu’on oublie de dire et de répéter. Non vraiment, ce n’est pas l’urgence de ce début de siècle de priver de famille ceux qui ont un travail légal en France, non plus que ceux qui sont tout bonnement Français et ont commis le crime de lèse-Sarko d’épouser un étranger.

Bon d’accord, je suis un poil polèmique par cette dernière partie de phrase, ou du moins par sa formulation, car c’est la stricte réalité.

Le moyen de cette limitation est soi-disant la connaissance du français et des valeurs de la République. Ce qui a valu, en réponse à nos interventions, quelques belles envolées de M Mariani ou de députés UMP particulièrement éclairés « Mais alors, est-ce que vous n’aimez pas la langue française ? N’honorez-vous donc point les valeur de la République ? »

Quand on me prend ainsi, à la notable, ne le dites surtout à personne, j’ai envie de répondre « la langue française, je m’en fiche, la République, je m’en tape, tout ça c’est du flan ! ».

Ou encore, dans un registre tout différent, de monter d’un cran dans la notabilité, de citer Lamartine ou Paul Déroulède, au choix… Bon, passons.. Revenons à la loi.

Le moyen donc qu’a trouvé le ministre Hortefeux de maîtriser les « flux migratoires », c’est la connaissance du Français et des immortelles valeurs de la République, connaissance sanctionnée par un test, de nature non précisée.

C’est là que le député UMP (je parle du député UMP de référence) a débordé de propositions. L’un (M Mariani lui-même) a proposé de rédiger un opuscule sur les 100 valeurs clefs de la République et le moyen de les éprouver. Avec ma voisine de rang, nous n’avons été capables de trouver que trois questions vraiment pertinentes
1 – Quel est le nom du Président de la République ?
2 – Quel est le prénom de son épouse ?
3 – Où passent-ils leurs vacances ?

Même à cela, je ne suis pas sûre qu’une femme Burkinabe analphabète, ou un écolier d’Oulan Bator, ayant l’un et l’autre fait à leurs frais 1000 kms pour se rendre au Consulat le plus proche passer le test, sache répondre. Il faut mieux faire connaître la République.

Un autre député a proposé que langue française et valeurs de la République puissent être « testés » par une épreuve souveraine : la connaissance et la compréhension du premier couplet et du refrain de la Marseillaise.

Fulgurant ! J’avoue que la réponse à cette proposition a été ma seule part au débat. L’épouse burkinabe ou le petit oulan batorien de tout à l’heure seront en effet utilement testés en récitant et expliquant des phrases comme « qu’un sang impur abreuve nos sillons », ou encore « entendez vous mugir ces féroces soldats? »…

« L’étendard sanglant est levé », lui-même, est difficile à faire passer à nos propres enfants sans leur expliquer en deuxième semaine, et retour en troisième semaine, le contexte historique de ces mots. Reportez-vous au texte, il faut vraiment penser à Valmy et aux jeunes poitrines qui s’offraient aux baïonnettes ennemies pour comprendre et accepter.

Mais Valmy, c’est loin du Burkina et moi, je me suis laissée complètement dérouter de l’explication de mon malaise pendant ces deux jours.

Pourquoi donc : parce que le ministre lui-même ne croyait pas à ce texte, qui n’est qu’une sorte d’avoine donnée aux ânes pour fixer l’électorat de la droite de droite avant les municipales. L’arsenal législatif n’existe déjà que trop. Le regroupemement familial peut attendre des mois ou des années avant que l’on ait trouvé l’homme qui a vu l’homme qui sait quel papier il faut fournir en trois exemplaires tamponnés et certifiés par l’état civil local.

Parce que, je vous le disais tout à l’heure avec une familiarité qui ne m’honore pas : cette loi, c’est du flan médiatique.

Comments 55 comments

  1. 20/09/2007 at 19:41 WWW

    Ouah, ouah, ça décoiffe !

  2. 20/09/2007 at 20:12 Lucas Clermont

    Dans l’antépénultième billet tu soupçonnais un leurre dans la focalisation sur le prélèvement de l’empreinte génétique. Bien vu. Voici un autre moyen insupportable pour réduire les droits de recours des demandeurs d’asile contre l’OFPRA dénoncé par Maître Eolas qui montre les conséquences de l’amendement 69 de la loi que tu évoques.
    http://www.maitre-eolas.fr/2007/...
    Ou comment un simple amendement technique voté en pleine nuit condamne quasiment les plus fragiles – ici, ceux qui fuient la barbarie – à voir leur sort ne dépendre que de décisions administatives.

    Accessoirement on notera que l’indignation que procure parfois les projets de Sarkozy est de nature à fédérer des Libéraux aux Communistes. On pourra conclure que les enjeux nationaux, face à une droite dure qui communique fort bien nécessitent qu’on repense les alliances avec pragmatisme. La question est de savoir si ce qui prime, la priorité, c’est la défense des salariés retranchés dans leurs bastions syndicaux ou celle des plus humbles.

  3. 20/09/2007 at 20:12 Lucas Clermont

    Dans l’antépénultième billet tu soupçonnais un leurre dans la focalisation sur le prélèvement de l’empreinte génétique. Bien vu. Voici un autre moyen insupportable pour réduire les droits de recours des demandeurs d’asile contre l’OFPRA dénoncé par Maître Eolas qui montre les conséquences de l’amendement 69 de la loi que tu évoques.
    http://www.maitre-eolas.fr/2007/...
    Ou comment un simple amendement technique voté en pleine nuit condamne quasiment les plus fragiles – ici, ceux qui fuient la barbarie – à voir leur sort ne dépendre que de décisions administatives.

    Accessoirement on notera que l’indignation que procure parfois les projets de Sarkozy est de nature à fédérer des Libéraux aux Communistes. On pourra conclure que les enjeux nationaux, face à une droite dure qui communique fort bien nécessitent qu’on repense les alliances avec pragmatisme. La question est de savoir si ce qui prime, la priorité, c’est la défense des salariés retranchés dans leurs bastions syndicaux ou celle des plus humbles.

  4. 20/09/2007 at 21:32 Rosa et missie

    Pendant ce temps une jeune femme chinoise se défeneste en entendant la police arriver

  5. 20/09/2007 at 21:32 Rosa et missie

    Pendant ce temps une jeune femme chinoise se défeneste en entendant la police arriver

  6. 20/09/2007 at 22:32 arad

    Il ne faut pas hésiter à dire et répéter, que cette loi qui durcit le regroupement familial s’attaque essentiellement à des femmes et des enfants

  7. 21/09/2007 at 08:54 Eric

    Merci de mettre en perspective les paroles de la Marseillaise et le contexte historique ; sans cela en effet, nous la chanterions difficilement malgré la grande qualité de la musique.
    l’idée de vote député ump est "abracadabrantesque". Qui est il ?
    je crois savoir que d’autres députés ump se sont au contraire dégagés du carcan du mot d’ordre.

  8. 21/09/2007 at 08:54 Eric

    Merci de mettre en perspective les paroles de la Marseillaise et le contexte historique ; sans cela en effet, nous la chanterions difficilement malgré la grande qualité de la musique.
    l’idée de vote député ump est "abracadabrantesque". Qui est il ?
    je crois savoir que d’autres députés ump se sont au contraire dégagés du carcan du mot d’ordre.

  9. 21/09/2007 at 09:01 michele

    Ces députés UMP étaient le plus souvent des députées ! nous avons ainsi pu faire passe UN amendement parce mme Bonnel, élue UMP, a eu le courage , en solitaire, de voter avec nous.
    jean françois copée a alors rappelé ses troupes loyales et nous sommes redevenus minoritaires.

  10. 21/09/2007 at 09:01 michele

    Ces députés UMP étaient le plus souvent des députées ! nous avons ainsi pu faire passe UN amendement parce mme Bonnel, élue UMP, a eu le courage , en solitaire, de voter avec nous.
    jean françois copée a alors rappelé ses troupes loyales et nous sommes redevenus minoritaires.

  11. 21/09/2007 at 09:30 Philippe V

    La marseillaise…
    Je ne suis pas certain que tous les enfants français connaissent le premier couplet et le refrain. Peux t-on refouler des gens sur des critères que des français ne remplissent pas. Merci d’avoir rappeler Kant dans un précédent billet.
    Vous avez tous vu l’équipe de France de Foot, et celle de Rugby lors des hymnes nationaux. Connaissent-ils tous la Marseillaise ? Et ils représentent la France.

  12. 21/09/2007 at 09:30 Philippe V

    La marseillaise…
    Je ne suis pas certain que tous les enfants français connaissent le premier couplet et le refrain. Peux t-on refouler des gens sur des critères que des français ne remplissent pas. Merci d’avoir rappeler Kant dans un précédent billet.
    Vous avez tous vu l’équipe de France de Foot, et celle de Rugby lors des hymnes nationaux. Connaissent-ils tous la Marseillaise ? Et ils représentent la France.

  13. 21/09/2007 at 10:50 Nicolas D

    Dans la politique de l’absurde, je pourrais faire une suggestion à M. Hortefeux et son à ami de plus de trente ans.
    Implanter dans tous les pays un système d’incubation qui leur permettra de créér des candidats "prêt à partir" pour la France.
    Je vais faire dans la provoc. Ce machin prend en charge les candidats, fait les tests ADN, leur apprend à parler le français (plusieurs versions possibles de Ronsard à BHL en passant par Coluche ou Duras), chanter la Marseillaise (version La Callas ou DIAMS) et apprend à dire merci à la dame.
    Bien évidemment un SAV est proposé pour assurer le retour si ces candidats ne donnent pas satisfaction.
    En option ce machin peut aussi proposer les services d’un authentique français (sur 27 générations) pour assurer la filiation. Tarif non communiqué.

    Comment ? Qu’entends-je ? C’est cela qui est mis en place. Décidèment, j’ai encore un train – un vol – de retard !

  14. 21/09/2007 at 10:50 Nicolas D

    Dans la politique de l’absurde, je pourrais faire une suggestion à M. Hortefeux et son à ami de plus de trente ans.
    Implanter dans tous les pays un système d’incubation qui leur permettra de créér des candidats "prêt à partir" pour la France.
    Je vais faire dans la provoc. Ce machin prend en charge les candidats, fait les tests ADN, leur apprend à parler le français (plusieurs versions possibles de Ronsard à BHL en passant par Coluche ou Duras), chanter la Marseillaise (version La Callas ou DIAMS) et apprend à dire merci à la dame.
    Bien évidemment un SAV est proposé pour assurer le retour si ces candidats ne donnent pas satisfaction.
    En option ce machin peut aussi proposer les services d’un authentique français (sur 27 générations) pour assurer la filiation. Tarif non communiqué.

    Comment ? Qu’entends-je ? C’est cela qui est mis en place. Décidèment, j’ai encore un train – un vol – de retard !

  15. 21/09/2007 at 10:59 JEAN-REMY

    L immagration est un sujet qui fache souvent les sensibilités .Je pense qu il faut le traiter avec serieux . J ai vécu pour ma part dans des quatiers difficiles ou les habitants avait des difficulter à cohabiter .Il faut écouter vraiment la France d en bas .En effet Je pense que c est un sujet qui doit etre traiter avec serieux sans tous ces clivages politique droite gauche .Actuellement je suis contre tous ces excès Mais je ne crois pas non plus que la France puisse recevoir toute la misère du monde comme le disait un ancien Ministre PS. En effet pour bien connaitre le sujet il faut aussi parler avec la population des quartiers conserner par le sujet pour apporter des solutions de terrains les seules vraiment valables

  16. 21/09/2007 at 10:59 JEAN-REMY

    L immagration est un sujet qui fache souvent les sensibilités .Je pense qu il faut le traiter avec serieux . J ai vécu pour ma part dans des quatiers difficiles ou les habitants avait des difficulter à cohabiter .Il faut écouter vraiment la France d en bas .En effet Je pense que c est un sujet qui doit etre traiter avec serieux sans tous ces clivages politique droite gauche .Actuellement je suis contre tous ces excès Mais je ne crois pas non plus que la France puisse recevoir toute la misère du monde comme le disait un ancien Ministre PS. En effet pour bien connaitre le sujet il faut aussi parler avec la population des quartiers conserner par le sujet pour apporter des solutions de terrains les seules vraiment valables

  17. 21/09/2007 at 12:16 michele

    Nul ne conteste la nécessité de réglementer l’immigration. La question est de le faire à l’échelon européenn ; et d’ajouter aux mesures prises le problème de la répartition territoriale.

  18. 21/09/2007 at 12:16 michele

    Nul ne conteste la nécessité de réglementer l’immigration. La question est de le faire à l’échelon européenn ; et d’ajouter aux mesures prises le problème de la répartition territoriale.

  19. 21/09/2007 at 14:13 Alain

    Allez Allez, un petit test franco-français, dans le secret de notre cerveau : Parmi nous, là, tout de suite, sans recours à quelque livre ni écran que ce soit, sans rien demander à quiconque : Valmy, c’est quoi, quand, avec qui ?

  20. 21/09/2007 at 14:14 Nicolas D

    Dans Libé d’hier Manuel Valls dit ceci :
    " …Il est donc nécessaire de sortir d’un discours dogmatique et compasiionnel pour construire les bases d’une politique de gauche efficace en matière d’immigration…"
    "…Alors que le projet de loi Hortefeux nie le droit de la famille, remet en cause les fondements de nos lois bioéthiques et assimile l’immigré à un délinquant, il est grand temps que la gauche pose les bases de sa propre politique en ce domaine…"

  21. 21/09/2007 at 14:14 Nicolas D

    Dans Libé d’hier Manuel Valls dit ceci :
    " …Il est donc nécessaire de sortir d’un discours dogmatique et compasiionnel pour construire les bases d’une politique de gauche efficace en matière d’immigration…"
    "…Alors que le projet de loi Hortefeux nie le droit de la famille, remet en cause les fondements de nos lois bioéthiques et assimile l’immigré à un délinquant, il est grand temps que la gauche pose les bases de sa propre politique en ce domaine…"

  22. 21/09/2007 at 14:30 superpado

    Jean Remy, je vous accorde que l’écoute attentive de ceux qui vivent dans ces quartiers devrait être la rêgle absolue avant toutes décisions politique.
    J’ai grandis dans un des premiers grands ensemble d’Aix en Provence construit dans les années 60.
    Dans cette énorme cité HLM dominant la ville et à 20mn à pied du centre, au début dans le même immeuble le cadre de Cadarache cotoyait le maçon espagnol, le manoeuvre Algérien, des manouches, des veuves de guerre.
    Nous avons attendus plusieurs années avant que le bitume et les premiers bus fassent leur apparition.
    Mais ceux qui n’avait pas de voiture "descendaient" avec ceux qui en avaient et lorsque l’orage Provençal embourbait les véhicules nous étions tous dans la rue pour pousser.
    Au beaux jours, les parties de pétanques animaient nos allées et je me rendais chez mes voisins portuguais pour regarder la télé le jeudi aprés midi.
    Le fils du manoeuvre Algérien qui avait manqué de respect à la femme du carrossier Espagnol était emmené par son père pour qu’il lui fasse des excuses.
    Lorsqu’un drâme arrivait, souvent lié à l’alcoolisme qui était trés présent dans la société Française de cette époque, la solidarité était spontanée.
    Alors pourquoi, lorsque je reviens dans "ma" cité aujourd’hui je vois des carcasses de voitures brulées et des magasins fermés?
    Parce que petit à petit on a transformé ses cités en guettos tout simplement en les oubliant.
    Dans les années 70, les cadres, au fur et à mesure que des résidences se sont construites ont déménagés et les sociétés d’HLM ont arrétés d’embellir et d’entretenir leurs cités.
    Les cités de mon enfance qui étaient des lieux de vie et d’échanges se sont transformées en des lieux de replis et d’oublies.
    Que fait on aujourd’hui sinon à continuer à les oublier!

  23. 21/09/2007 at 14:38 dirtydiel

    Le harcèlement moral a vu son existence reconnu officiellement, bien que timidement, au début de notre siècle, et je me demande si la droite ne l’a pas découvert en même temps et en a fait sa nouvelle arme pour contrer et anéantir toute l’opposition.

    Quelque soit le véritable sens de leurs mesures, les plus éclairés d’entre nous (et nous sommes nombreux) ne sont pas dupes, et c’est justement ça qui est trés éprouvant. Nous sommes systématiquement ratatinés par notre impuisance, attérés par cette arrogance, ces mensonges et cette mauvaise foi qui caractérisent particulièrement la droite aujourd’hui.

    J’entends ça et là des femmes et des hommes de gauche exprimer leur solitude, leur fatigue et leur déception. J’écoute des militants de gauche se sentir trahis, abandonnés, réduits au silence et frustrés.

    Ne cédons pas au harcèlement! Que ceux qui ont le privilège de la parole, comme vous Michèle, la prennent et osent! Battez-vous!! Nous n’attendons que ça!!! Faites du bruit, faites vous valoir, soyez le caillou dans leurs chaussures, même si vos outils vous limitent à être la minorité, soyez un cauchemar moral, une pression, un élément qu’ils ne peuvent contrôler, une voix haute et forte!!!

    Nom d’un pou, manifestez vos sentiments, énervez-vous, quite à être dans la polémique, celle-ci est justifiée et inévitable puisque nous sommes cernés par les scandales. Vous ne prendrez aucun risque si ce n’est d’être plus populaire encore, car nous serons derrière vous.

    Je vous en prie…

  24. 21/09/2007 at 18:05 FP NICOLAS

    Michèle, nous nous étions vu à la Rochelle et j’apprécies à la fois ton ouverture et ton intelligence.

    Ceci dit, l’exemple que S. Blisko a porté me semble au délà du nul du Mongol habitant loin d’Oulan Bator (moins de 500 demandes par an viennent de Mongolie). Et actuellement, les étudiants chinois doivent déjà passer un test de français assez difficile pour avoir le visa étudiant (j’ai vendu de l’éducation là bas).

    Je crois qu’il y a un consensus assez large en France et en Europe sur le fait de s’assurer aussi en amont que l’intégration sera simple. Cela n’empeche pas de déployer des efforts sur place (formation, logement) mais permet de les "cibler" sur des populations plus simples à intégrer.

    Désolé d’être "réaliste" mais il me semble que si la droite a clairement des relents nauséeux actuellement, cela ne nous dispense pas de réalisme.

  25. 21/09/2007 at 18:05 FP NICOLAS

    Michèle, nous nous étions vu à la Rochelle et j’apprécies à la fois ton ouverture et ton intelligence.

    Ceci dit, l’exemple que S. Blisko a porté me semble au délà du nul du Mongol habitant loin d’Oulan Bator (moins de 500 demandes par an viennent de Mongolie). Et actuellement, les étudiants chinois doivent déjà passer un test de français assez difficile pour avoir le visa étudiant (j’ai vendu de l’éducation là bas).

    Je crois qu’il y a un consensus assez large en France et en Europe sur le fait de s’assurer aussi en amont que l’intégration sera simple. Cela n’empeche pas de déployer des efforts sur place (formation, logement) mais permet de les "cibler" sur des populations plus simples à intégrer.

    Désolé d’être "réaliste" mais il me semble que si la droite a clairement des relents nauséeux actuellement, cela ne nous dispense pas de réalisme.

  26. 21/09/2007 at 21:50 M.V.

    @ dirtydiel
    C’est sur le terrain de l’opinion publique que nous devons agir fort et sans relâche. C’est sur ce champ de bataille que N.Sarkozy entreprend de gagner. Il a toutes les chances de son côté puisque l’évolution civilisationnelle va dans le sens de son idéologie et qu’il lui suffit de s’en servir. Les tabous tombent, la violence est autorisée(voire recommandée), l’intérêt personnel constitue le seul critère; or, ces nouveaux repères vont à l’envers des valeurs humanistes traditionnelles des socialistes; c’est pour cela que ceux-ci ne peuvent plus convaincre sans se contredire et que leur position est intenable. Peut-on limiter les dégâts? Il faut lutter. D’autres que les politiques le font; des artistes entre autre. On pourrait faire une longue énumération, car l’engagement et la dénonciation traversent toutes les sphères de l’expression artistique.
    Vous avez compris que j’allais au cinéma. Il y a deux films que l’on doit recommander toutes affaires cessantes au plus grand nombre. D’abord "Sicko" de Michael Moore oû l’on découvre le système de soins américain basé sur le principe de la seule assurance personnelle. C’est effrayant de déshumanisation. Mais ce qu’il faut à tout prix souligner, c’est la prise de conscience des Américains qui appellent à la solidarité et dénoncent tous les excès du libéralisme économique. C’est dit en termes clairs par des gens comme vous et moi. Et, comme l’a souligné Pierre Moscovici, au sujet de l’engagement "à contre temps" d’une politique étrangère française bushiste, on voit de la même façon, au titre d’une idéologie fallacieuse, que la France s’engage dans une politique de santé que les U.S.A. critiquent et rejettent.
    L’autre film, "Une question humaine", va plus loin puisqu’il met en évidence des similitudes précises entre le vocabulaire et la langue d’un traité de gestion des ressources humaines (James a souligné le signifiant de ces termes), et les ordres écrits pour les dispositions techniques organisant la "solution finale". Ce film est très fort et touche au point le plus sensible des mécanismes de vie et de pouvoir en évolution actuellement.
    Dirtydiel, emmenez des gens au cinéma, vous pouvez aussi apporter votre contribution; quand des évènements peuvent éveiller des consciences , il faut vite s’en servir. C’est tout le sens et l’orientation à donner à la CULTURE qui doit être mise en tête de l’attelage.

  27. 22/09/2007 at 15:25 dirtydiel

    @MV
    Merci pour cette réponse. J’aurais apprécié que Michèle me dise ce qu’elle en pense.

    Je suis d’accord avec vous sur un point. Je suis photographe et blogger, je m’emploie moi-même à interpeler avec les moyens qu’Internet met à ma disposition et avec ma situation de demandeur d’emploi catégorie longue durée et minima sociaux.

    Par contre, je ne peux pas être indulgente quant à la gauche et à ce qui revient à un mutisme. Avec les outils dont elle dispose, son comportement et son abandon sont inexcusables.

    Vous évoquez une civilisation en évolution comme si celle-ci était uni-directionnelle et marquée du sceau de la fatalité. Je conteste énergiquement.

    Bien des pays autour de nous, et notamment le Canada, nous démontrent qu’il est possible à tout moment de se démarquer, de se poser et de prendre une autre direction. Ségolène peut bien maintenant aller y jeter un oeil, pour moi son avenir politique n’était plus à l’ordre du jour lorsqu’elle a rencontré Bayrou entre les deux tours.

    Il nous manque un leader de l’opposition sachant incarner la parole des Français de gauche, qui n’a pas défendu le "oui" pour la constitution, qui n’a pas trahi les militants et les sympathisants, qui saurait défendre l’intérêt général et non pas ceux de son ego.

    Il nous manque une voix, une force, une volonté, une aura, une énergie tenace et intelligente sachant se servir de tous les débordements et les scandales à notre disposition pour démanteler la majorité.

    Si vous partez du principe que l’air du temps musèle fatalement les socialistes et qu’il suffit à l’heure actuelle d’aller au cinéma pour se battre, vous avez, excusez ma franchise, non pas un wagon, mais un train de retard.

    Nous n’en sommes plus là. Ces cinq dernières années, nous avons déjà dépassé certaines limites. A présent, des lois liberticides sont votées, des exactions policières sont commises, des journalistes sont licenciés, des réfugiés sont parqués dans des centres (camps?), des salariés se suicident, des famillent entières vivent sous des cartons, des vies sont brisées.

    A quoi vous sert l’Histoire?

    Nous n’avons, nous Français, jamais eu l’humilité de nous pencher sur notre passé pour le regarder en face et l’assumer. Nous n’avons pas fait ce travail et nous sommes encore, 60 ans plus tard, dans le déni le plus total.

    Parce-que nous continuons à nous cajoler de chimères en nous chatouillant le nombril toujours convaincus d’être les meilleurs au monde quand il s’agit de fabriquer un avion ou un vin rouge, nous échappons encore à la réalité, refusant de voir la laideur, trop précieux pour admettre qu’elle fait aussi partie de nous.

    Il se pourrait bien qu’elle nous rattrappe trés vite, encore une fois.

  28. 22/09/2007 at 17:46 angelot

    dans la nuit de mercredi à jeudi le texte "maîtrise de l’immigration", plusieurs amendements, dont le controversé MARIANI ont été votés
    l’amendement MARIANI vers minuit à main levée par 91 voix contre 45.
    d’autres amendements moins médiatiques mais tout aussi non critiquables ont été adoptés
    combien de députés PS étiez vous dans l’hémicycle?

  29. 22/09/2007 at 17:46 angelot

    dans la nuit de mercredi à jeudi le texte "maîtrise de l’immigration", plusieurs amendements, dont le controversé MARIANI ont été votés
    l’amendement MARIANI vers minuit à main levée par 91 voix contre 45.
    d’autres amendements moins médiatiques mais tout aussi non critiquables ont été adoptés
    combien de députés PS étiez vous dans l’hémicycle?

  30. 22/09/2007 at 21:45 Lucas Clermont

    Cette polémique récurrente à propos de l’absence des députés dans l’hémicycle est biaisée. Les Français ont élu une majorité de parlementaires en faveur de la politique orientée par Sarkozy, cela n’apporte rien d’obtenir des succès de circonstance sous prétexte qu’on aurait réuni plus de députés de gauche que de droite à une heure avancée de la nuit. Outre que ce ne serait guère démocratique, cela reviendrait à obtenir des victoires sans lendemain. La Droite obtint un résultat selon cette méthode lorsque fut examiné le texte relatif au PACS en 1998. Le texte a été représenté sous une autre forme.

    Il paraît bien plus important d’agir en amont lors du travail en commission, pour obtenir dans le calme des concessions du camp majoritaire, ou en aval pour informer les citoyens des conséquences des choix du camp majoritaire. Ce blogue contribue à cette information.

  31. 22/09/2007 at 21:45 Lucas Clermont

    Cette polémique récurrente à propos de l’absence des députés dans l’hémicycle est biaisée. Les Français ont élu une majorité de parlementaires en faveur de la politique orientée par Sarkozy, cela n’apporte rien d’obtenir des succès de circonstance sous prétexte qu’on aurait réuni plus de députés de gauche que de droite à une heure avancée de la nuit. Outre que ce ne serait guère démocratique, cela reviendrait à obtenir des victoires sans lendemain. La Droite obtint un résultat selon cette méthode lorsque fut examiné le texte relatif au PACS en 1998. Le texte a été représenté sous une autre forme.

    Il paraît bien plus important d’agir en amont lors du travail en commission, pour obtenir dans le calme des concessions du camp majoritaire, ou en aval pour informer les citoyens des conséquences des choix du camp majoritaire. Ce blogue contribue à cette information.

  32. 22/09/2007 at 23:52 Nicolas R

    Ne soyons pas dupes: cette critique récurrente – orchestrée? – de la prétendue absence des députés à tel ou tel moment vise en premier lieu …Michèle qui fait l’objet d’autres petites mesquineries intéressées depuis son élection. Provenant de "militants" ou "sympathisants" elles font en vérité l’affaire de nos adversaires politiques. Il semble que le PS bordelais ne changera jamais…

  33. 22/09/2007 at 23:52 Nicolas R

    Ne soyons pas dupes: cette critique récurrente – orchestrée? – de la prétendue absence des députés à tel ou tel moment vise en premier lieu …Michèle qui fait l’objet d’autres petites mesquineries intéressées depuis son élection. Provenant de "militants" ou "sympathisants" elles font en vérité l’affaire de nos adversaires politiques. Il semble que le PS bordelais ne changera jamais…

  34. 23/09/2007 at 09:22 Sondage

    Non en effet Nicolas, il ne change pas. La preuve on attends toujours que le Duc d’Aquitaine se décide ….

  35. 23/09/2007 at 09:22 Sondage

    Non en effet Nicolas, il ne change pas. La preuve on attends toujours que le Duc d’Aquitaine se décide ….

  36. 23/09/2007 at 11:19 Lucas Clermont

    On joue souvent les apprentis statisticiens enthousiastes. Néanmoins, il suffit de réfléchir posément à l’équilibre des forces à Bordeaux pour comprendre que Alain Juppé est le favori de l’élection municipale. C’est la raison majeure qui explique que Godot ne viendra pas.

    Mais on ne recherche pas que la victoire lors d’une élection. Par bien des aspects la présentation d’une autre façon de faire de la politique, la construction de la notoriété, la volonté de réorganiser notre parti selon des règles plus efficaces, etc sont des motifs de faire campagne même lorsqu’on est un outsider. J’ai toujours noté qu’à Bordeaux Michèle Delaunay et Jacques Respaud étaient les tenants d’une politique menée par des gens normaux, soucieux davantage d’avancées sociales que de rapports de forces au sein du Parti socialiste. Ce manque de cynisme les a sans doute pénalisés, dans quelques semaines cela devrait jouer en leur faveur.

    Ensuite le sort sera favorable ou non. De toutes façons à ne pas être favoris, mieux vaux présenter des candidats qui touchent, en qui les électeurs peuvent se reconnaître que des politiciens certes avertis mais perçus comme des politiciens.

    P.M.

  37. 24/09/2007 at 12:53 Patricia

    Nicolas R (grand défenseur de Michèle Delaunay), ne croyez-vous pas qu’un(e) élu(e) qui se respecte doit accorder ses paroles avec ses actes ?
    Combien de propositions de loi a fait Michèle Delaunay depuis qu’elle est élue ? De combien d’amendements est-elle à l’origine ?
    A-t-elle démissionné de som mandat de conseillère générale (puisqu’elle est pour le mandat unique) ?
    Non, bien au contraire. Elle en veut un de plus à la mairie.
    On ne peut pas être contre le cumul des mandats pendant les campagnes électorales et en même temps vouloir se presenter à une élection. Je suis sûre qu’elle se verait bien maire de Bordeaux.

  38. 24/09/2007 at 12:53 Patricia

    Nicolas R (grand défenseur de Michèle Delaunay), ne croyez-vous pas qu’un(e) élu(e) qui se respecte doit accorder ses paroles avec ses actes ?
    Combien de propositions de loi a fait Michèle Delaunay depuis qu’elle est élue ? De combien d’amendements est-elle à l’origine ?
    A-t-elle démissionné de som mandat de conseillère générale (puisqu’elle est pour le mandat unique) ?
    Non, bien au contraire. Elle en veut un de plus à la mairie.
    On ne peut pas être contre le cumul des mandats pendant les campagnes électorales et en même temps vouloir se presenter à une élection. Je suis sûre qu’elle se verait bien maire de Bordeaux.

  39. 24/09/2007 at 22:57 Nicolas R

    @ Patricia
    Ma chère petite "Patricia", bien sûr, un(e) député(e) doit accorder ses paroles avec ses actes. Et Michèle a toujours respecté cette éthique d’élu. Seulement vous, totalement désintéressée en posant cette question, vous lui faites un procès à quelques semaines de son entrée en fonction, sans manifestement connaître le fonctionnement de l’Assemblée, sans savoir ce qu’il faut avant de présenter un amendement (elle en a d’ailleurs déjà défendu) et avant de présenter une proposition de loi: travailler sur le dossier, savoir ce quji a étgé fait dans le passé, consulter les collègues et si besoin est des experts – non tout ça ne vous préoccupoe pas;: la seule chose quio vous intéresse c’est la main dans la main avec la droite noircir/salir son image, prétendre n’importe quoi en ce qui cvoncerne les municipales (contrairement à un autre, elle respecte les règles du parti et ce tient à ce que les instances du parti ont convenu.

    En plus vous répétez cet argument inventé par Philippe Dorthe comme quoi un élu qui se présente ànune autre élection cumulerait déjà des mandats. Depuis une candidature équivaut à un mandat? Attendez d’abord la candidature de Michèle, attendez ensuite la décision du parti concernaqnt la composition de la liste, attendez ensuite le résultat des élections et attendez finalement ce que Michèle ferait de ses différents mandats. Ces procès d’intention sont lamentables et témoignent d’une profonde méconnaissance du fonctionnement des institutions et du parti.
    PS. Philippe Dorthe est actuellement conseiller régional et conseiller général et il a présenté sa candidature: à votre humble avis, ne serait-il pas aussi – en suivant votre argumentation – un très grand cumulard? Répondez svp!

  40. 24/09/2007 at 22:57 Nicolas R

    @ Patricia
    Ma chère petite "Patricia", bien sûr, un(e) député(e) doit accorder ses paroles avec ses actes. Et Michèle a toujours respecté cette éthique d’élu. Seulement vous, totalement désintéressée en posant cette question, vous lui faites un procès à quelques semaines de son entrée en fonction, sans manifestement connaître le fonctionnement de l’Assemblée, sans savoir ce qu’il faut avant de présenter un amendement (elle en a d’ailleurs déjà défendu) et avant de présenter une proposition de loi: travailler sur le dossier, savoir ce quji a étgé fait dans le passé, consulter les collègues et si besoin est des experts – non tout ça ne vous préoccupoe pas;: la seule chose quio vous intéresse c’est la main dans la main avec la droite noircir/salir son image, prétendre n’importe quoi en ce qui cvoncerne les municipales (contrairement à un autre, elle respecte les règles du parti et ce tient à ce que les instances du parti ont convenu.

    En plus vous répétez cet argument inventé par Philippe Dorthe comme quoi un élu qui se présente ànune autre élection cumulerait déjà des mandats. Depuis une candidature équivaut à un mandat? Attendez d’abord la candidature de Michèle, attendez ensuite la décision du parti concernaqnt la composition de la liste, attendez ensuite le résultat des élections et attendez finalement ce que Michèle ferait de ses différents mandats. Ces procès d’intention sont lamentables et témoignent d’une profonde méconnaissance du fonctionnement des institutions et du parti.
    PS. Philippe Dorthe est actuellement conseiller régional et conseiller général et il a présenté sa candidature: à votre humble avis, ne serait-il pas aussi – en suivant votre argumentation – un très grand cumulard? Répondez svp!

  41. 25/09/2007 at 09:39 Talence

    Nicolas, outre le fait que DORTHE a toujours affirmé qu’en ca sde désignation il demissionerait de la Région immédiatement et ce sans attendre le résultat des éléctions, penchons nous sur le cas de Mr Savary qui ne veut plus être candidat à la Mairie de talence … Et oui il ne veut pas prendre le risque de perdre ses émoulements de député européen et ne veut pas non plus lacher son mandat de Conseiller Général de peur de voir s’envoler à terme la présidence du CG. !!! Les cocus de la République seront nos camarades talençais mais ça nos élus s’en foutent …

  42. 25/09/2007 at 09:39 Talence

    Nicolas, outre le fait que DORTHE a toujours affirmé qu’en ca sde désignation il demissionerait de la Région immédiatement et ce sans attendre le résultat des éléctions, penchons nous sur le cas de Mr Savary qui ne veut plus être candidat à la Mairie de talence … Et oui il ne veut pas prendre le risque de perdre ses émoulements de député européen et ne veut pas non plus lacher son mandat de Conseiller Général de peur de voir s’envoler à terme la présidence du CG. !!! Les cocus de la République seront nos camarades talençais mais ça nos élus s’en foutent …

  43. 25/09/2007 at 10:14 Nicolas R

    @ Talence:
    D’abord, même si Dorthe (pourquoi utiliser pour son nom des majuscules de Majesté, comme sur son blog de candidat?) renonçait à son mandat de conseiller régional en cas de désignation (pas: d’élection), il garderait toujours le mandat de conseiller général (et donc sans doute son mandat de président de l’ODT), donc: cumul de mandat, en suivant cette drôle de logique dont j’ai démontré le non-sens.
    S’agissant de G. Savary et Talence, j’ai cru lire dans SO d’aujourd"’hui qu’il hésite, ce qui n’est pas la même chose que de renoncer. Mais je lui laisse le soin de réagir lui-même, surtout à l’insinuation que ce serait un histoire de sous.
    Enfin, je déplore une nouvelle fois la bêtise de nos "camarades" qui donnent le PS en spectacle (surtout avec des faux arguments) au lieu de s’attaquer à l’adversaire politique. Cela manque cruellement de bon sens, mais aussi de solidarité.

  44. 25/09/2007 at 10:32 Talence

    Et Rousset que fait-il ???? il attends un deux trois sondages ??? Juppé pendant ce temps il bosse ….

  45. 25/09/2007 at 11:56 Nicolas R

    TOut sera donné à qui sait attendre…
    C’eci étant, peut-être il est plus sage de respecter certaines règles internes et de procéder à certaines consultations (pas forcément "sondages"!) au lieu d’annoncer de façon intempestive une candidature pour être ensuite contraint de faire marche arrière. Une candidature est une chose trop complexe qui implique pas seulement le candidat mais aussi d’autres personnes à l’intérieur et à l’extérieur du parti.
    … et respice finem, comme disent les Latins!

  46. 25/09/2007 at 11:56 Nicolas R

    TOut sera donné à qui sait attendre…
    C’eci étant, peut-être il est plus sage de respecter certaines règles internes et de procéder à certaines consultations (pas forcément "sondages"!) au lieu d’annoncer de façon intempestive une candidature pour être ensuite contraint de faire marche arrière. Une candidature est une chose trop complexe qui implique pas seulement le candidat mais aussi d’autres personnes à l’intérieur et à l’extérieur du parti.
    … et respice finem, comme disent les Latins!

  47. 25/09/2007 at 17:07 talence

    Effectivement la SOFRES est certainement un institut de "consultations". Et ne dites pas qu’il s’agît d’une rumeur les appels téléphoniques sont en cours

  48. 25/09/2007 at 22:12 Quichote

    Mec, t’as pas compris? Mais apprends donc à lire ce qu’on écrit! Que les candidats potentiels consultent et réflechissent est nécessaire si on veut mettre en place une équipe qui gagne. Et c’est plus important que de se manifester avec grand fracas de façon prématurée et sans respect des règles convenues. Tout cela doit avoir lieu avec ou sans sondages que tous les partis effectuent pour faciliter les décisions à prendre.

  49. 25/09/2007 at 22:13 Quichote

    Mec, t’as pas compris? Mais apprends donc à lire ce qu’on écrit! Que les candidats potentiels consultent et réflechissent est nécessaire si on veut mettre en place une équipe qui gagne. Et c’est plus important que de se manifester avec grand fracas de façon prématurée et sans respect des règles convenues. Tout cela doit avoir lieu avec ou sans sondages que tous les partis effectuent pour faciliter les décisions à prendre.

  50. 25/09/2007 at 22:37 Talence

    Quand on aime une Ville on ne la sonde pas on essaye de la conquérir. Et nous n’avons pas garder les cochons ensembles donc ton mec tu le garde. Quand à savoir si je sais lire nous pouvons comparer nos cursus

  51. 25/09/2007 at 22:37 Talence

    Quand on aime une Ville on ne la sonde pas on essaye de la conquérir. Et nous n’avons pas garder les cochons ensembles donc ton mec tu le garde. Quand à savoir si je sais lire nous pouvons comparer nos cursus

  52. 26/09/2007 at 00:29 Quichote

    On peut avoir fait de superbes cursus et néanmoins ne pas savoir lire ou peut-être savoir lire mais sans comprendre ce qu’on lit. J’ai corrigé dans ma vie assez de travaux de gens bac + 10 pour garder un très grand scepticisme à l’égard de l’équation: "beaucoup de diplômes = beaucoup d’intelligence politique et de connaissance de la vie". Mon plombier en a plus que certains énarques que j’ai dû supporter.

    Quant à la conquête de la Ville, on ne l’obtiendra certainement pas en proférant des critiques contre son camp et ses représentants.

  53. 26/09/2007 at 19:56 Jean-Jacques G.

    @ Quichote : Coment pouvez-vous penser que les socialistes vont gagner Bordeaux ? Pour cela, il faudrait que les représentants de votre parti soient irréprochables.
    D’après les commentaires sur ce blog, il semble que ce ne soit pas le cas.
    De plus, qu’elle a été l’implication des élus socialistes dans la vie de la ville ? A part faire leur spectacle lors des conseils municipaux, je trouve qu’ils ne sont pas présents dans les quartiers. On ne les voit que pendant les campagnes éléctorales. Comment voulez-vous être crédibles ?
    J’ai l’impression (comme certains l’ont déjà dit) que la seule chose qui les intéresse est la "paie" qu’ils touchent pour chaque mandat. On a déjà répondu pour les députés, mais il serait aussi intéressant de connaitre combien gagne un conseiller général (encore plus un président ou un vice-président du conseil général). Idem pour le conseil régional. Ayez le courage de nous le dire. Tiens madame Delaunay, vous gagnez combien comme conseillère générale ?

  54. 26/09/2007 at 19:56 Jean-Jacques G.

    @ Quichote : Coment pouvez-vous penser que les socialistes vont gagner Bordeaux ? Pour cela, il faudrait que les représentants de votre parti soient irréprochables.
    D’après les commentaires sur ce blog, il semble que ce ne soit pas le cas.
    De plus, qu’elle a été l’implication des élus socialistes dans la vie de la ville ? A part faire leur spectacle lors des conseils municipaux, je trouve qu’ils ne sont pas présents dans les quartiers. On ne les voit que pendant les campagnes éléctorales. Comment voulez-vous être crédibles ?
    J’ai l’impression (comme certains l’ont déjà dit) que la seule chose qui les intéresse est la "paie" qu’ils touchent pour chaque mandat. On a déjà répondu pour les députés, mais il serait aussi intéressant de connaitre combien gagne un conseiller général (encore plus un président ou un vice-président du conseil général). Idem pour le conseil régional. Ayez le courage de nous le dire. Tiens madame Delaunay, vous gagnez combien comme conseillère générale ?

  55. 04/10/2007 at 16:10 Quichote

    L’affirmation qu’on ne verrait pas les socialistes dans les quartiers, comme vous prétendez, est sans doute lié à nos journaux locaux qui relévent joyeusement chaque déplacement de Juppé à vélo ou à pied, mais ne tiennent absolument pas compte des innombrables actions de nos élus dans les quartiers.
    Quant à ce rituel de parler de la paie, cela ne mérite pas une réponse.
    (D’ailleurs, si vous voulez savoir ce que "gagne" un conseiller municipal, régional, général etc, il suffit de faire une petite recherche sur internet. Ces indemnités sont toutes adoptées en séance publique, vous n’avez qu’à vous infomer au lieu de cracher votre vénin sur ce blog.)

Répondre à Nicolas D Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel