m

Bien sûr, c’est une blague, un petit jeu de mots pas méchant, au crépuscule d’un après-midi passé à bosser sur notre projet municipal et cette « envie de ville » qui nous anime un peu tous et que nous essayons de formaliser dans plein de groupes de travail très sérieux, avec obligation de rendre un document du même métal, dans les quinze jours à venir.

Envie de ville donc, envie d’une ville qui fait envie, envie d’une ville qui aide à vivre. C’est ce double moteur (« sexy », « solidaire ») que je trouve dans les contributions au groupe de travail que j’anime « Qualité de vie, santé sociale, santé durable, âge ». Pourquoi alors « une ville qui sent le rousset ? ». Parce que tout simplement, dans le domaine de la qualité de vie, du bien être, du grand large, de la mer et de la montagne à deux pas, comme dans tous les autres domaines, nous devons faire de Bordeaux la capitale de l’Aquitaine, région bénie entre toutes sur tous ces points. Ce qu’Alain Rousset fait de l’Aquitaine (« science, ski et surf »), nous le ferons de Bordeaux.

Bon, à vrai dire aussi, parce que le jeu de mot m’a amusée. Les mots sont le plus beau des jeux. Mais pas toujours le plus innocent..

Comments 7 comments

  1. 02/12/2007 at 20:34 eric

    d’ac’ avec vous, michele : ça sent très fort le rousset dans cette ville ! Ce matin encore au marché, on en parlait, et l’odeur nous a fleuré agréablement aux narines…

  2. 02/12/2007 at 20:47 www.

    hi, hi, je rigole.. voilà au moins un bon slogan de campagne

  3. 02/12/2007 at 20:51 pticom

    on pourrait dire aussi pourquoi pas :

    attention un Alain peut en cacher un autre…..

  4. 03/12/2007 at 00:22 mine de rien

    Très bon jeu de mots, hautement signifiant. Pour ajouter une touche pas si personnelle que ça, et que je dois à un grand artiste bordelais, malheureusment on ne peut plus délaissé, et qui aime autant qu’il la connaît, Bordeaux ( puisque monsieur le maire veut faire dans l’ex-cellence culturelle )… . " Le populisme, c’est le pire des mépris ". Ah,Ah,Ah, qu’est ce qu’on se marre…

  5. 03/12/2007 at 10:49 M.V.

    Le jeu de mot (le witz de Freud) est autorisé par l’inconscient qui le libère, il est donc porteur d’ une Vérité…en l’occurence…il ne faut pas le dire.
    J’ai une question pour les experts et je reviens aux billets précédents:
    depuis déjà un certain temps et plus encore récemment on nous affirme que les Français sont parmi les humains qui travaillent le moins (en tout cas moins que les Anglais, les Allemands, les Italiens…pour ne rester qu’en Europe), et on nous donne des chiffres et des statistiques à l’appui. C’est un des arguments majeurs de la droite pour faire porter le chapeau de l’absence de croissance aux travailleurs de base en les culpabilisant. On dit aussi, par contre, et c’est souvent les mêmes qui parlent, que la productivité en France est une des plus élevées au monde. Personnellement, je n’en ai malheureusemet qu’un souvenir vague, il me semble avoir entendu des spécialistes (d’autres) prétendre le contraire, c’est à dire que les Français comptent à leur actif autant d’heures de travail que leurs voisins, restant d’accord sur la productivité.
    Qu’en est-il? Y a-t-il des statisticiens ou des économistes ou d’autres personnes qualifiées qui pourraient nous dire la vérité sur cet argument auquel on pourrait s’employer à tordre le cou, en laissant trainer des contradictions et des preuves sur les tables de salon de ses amis; parce que les gens vont bientôt être persuadés qu’ils sont des fainéants!!

  6. 03/12/2007 at 11:13 pticom

    pour la productivité M.V, tu as parfaitement raison, tout un reportage a été diffusé sur France info il y a environ 3 semaines comme quou la france détenait ds le monde le leadership , de quoi tordre au moins pour ce domaine, les idées préconçues de nos "élites sarko libérales".

  7. 04/12/2007 at 07:59 James

    @ M.V.:
    pour les statistiques on peut les trouver en cliquant sur les sites web d’EUROSTAT, de l’OCDE ou du B.I.T. ou en faisant une recherche sur la base des mots clef "temps de travail annuel". Ces statistiques confirment que les Français travaillent moins d’heures par an que d’autres, mais qu’il y en a encore d’autres qui travaillent encore moins, et que la productivité française est en effet parmi les plus élevées.
    Il est évident que les Français partent en moyenne plus tôt à la retraite, au point d’étonner leurs voisins. D’autre part, le pourcentage des femmes dans la population active est plus élevé que dans d’autres pays (p.ex. en Allemagne).
    On pourra produire pas mal de statistiques de ce genre, ceci ne doit pas cacher le fait que Sarkozy, avec son slogan "travailler plus pour gagner plus" qui ne marche pas, a trouvé l’attrape-couillon pour gagner les élections et s’en sert surtout pour démanteler certains acquis sociaux qui déplaisent au MEDEF. On en aura bientôt la démonstration avec ses projets de flex-sécurité se référant aux bonnes expériences d’autres pays (Danemark p.ex.), en oubliant que le niveau de départ est chez ces derniers assez différent et surtout qu’il est le résultat d’un consensus national impossible à obtenir en France.

Répondre à M.V. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel