m

Je viens de parcourir la presse des jours où je faisais l’Africaine. Dans le tire-bouchon de samedi, une allusion au blog et à un commentateur qui me reproche mon silence sur le mouvement qui se crée rue Fondaudège en faveur du tramway.

Je ne suis pas réintervenue dans le débat tout simplement parce que ma position n’a pas changé.

– Je suis favorable au tramway en particulier parce qu’il relie la périphérie au centre de la ville, plus rapidement et à un moindre coût écologique que tous les autres modes de transport.
– je constate l’effet délétère du tramway sur le commerce et la vie de quartier dans les rues où il passe.
– je suis peu favorable (le mot est faible) à une société où les humains se transporteraient de leur écran de télévision à Carrefour ou Auchan, je soutiens tout ce qui fait la vie des quartiers et bien sûr en premier lieu le commerce de proximité
– pour toutes ces raisons, je pense que dans une ville, tout doit être fait, étudié, analysé, imaginé pour éviter que le tramway passe dans les rues les plus commerçantes, qui constituent des centres de vie et de socialisation.
– j’ai exprimé et je continuerai d’exprimer que cette recherche de solutions alternatives au passage rue Fondaudège doit être poussée au maximum avant qu’une solution ne soit définitivement retenue.

Puisse ma réponse trouver le même écho que mon supposé silence dans le tire-bouchon de la semaine prochaine !

Comments 47 comments

  1. 15/10/2007 at 18:33 dominique poirier

    si certains en doutaient le décalage horaire n’entame pas l’énergie de notre députée unique et préférée.
    A peine rentrée, elle commente l’actualité répond aux détracteurs du tire bouchon, nous fait le film africain, il n(y manque que les odeurs d’épices et en sus, elle pense à réfléchir prochainement à l’énérgie solaire pour l’Afrique.
    Je pense que ses batteries à elle ne se recharge pas et c’est pour ça qu’on l’aime.
    Continues Michèle ce mélange de poésie et de gravité, d’humour et de réflexion sérieuse, c’est ce qui manque le plus aujourd’hui à nos politiques et ce serait tellement bien que ton style puisse déteindre .
    Utopiste je le suis sans doute mais c’est parfois bon de réver!!

  2. 15/10/2007 at 18:33 dominique poirier

    si certains en doutaient le décalage horaire n’entame pas l’énergie de notre députée unique et préférée.
    A peine rentrée, elle commente l’actualité répond aux détracteurs du tire bouchon, nous fait le film africain, il n(y manque que les odeurs d’épices et en sus, elle pense à réfléchir prochainement à l’énérgie solaire pour l’Afrique.
    Je pense que ses batteries à elle ne se recharge pas et c’est pour ça qu’on l’aime.
    Continues Michèle ce mélange de poésie et de gravité, d’humour et de réflexion sérieuse, c’est ce qui manque le plus aujourd’hui à nos politiques et ce serait tellement bien que ton style puisse déteindre .
    Utopiste je le suis sans doute mais c’est parfois bon de réver!!

  3. 15/10/2007 at 21:46 Lucas Clermont

    À propos de Pierre Hurmic et de sa déclaration à Métro : "Si ce n’est pas Alain Rousset, ça veut dire que le PS n’a pas envie de gagner Bordeaux, et nous ne ferons pas liste commune".

    D’une part ce n’est pas un drame si les Verts et les Socialistes ne font pas liste commune, c’est simplement une autre hypothèse qui selon moi est la plus avantageuse à condition de définir un modus vivendi pour ne pas se nuire. D’autre part l’appréciation sur Rousset relève davantage de la tactique qui précède les négociations entre partis pour le partage des places sur les listes. En effet, la candidature de Alain Rousset qui présente tant de point commun en terme d’image avec Alain Juppé est précisément la candidature la plus faible que nous pourrions présenter. S’il ressemble à Juppé, à quoi bon changer un ordre (celui de Juppé) qui ne fonctionne pas trop mal.

    Au contraire la candidature de Delaunay qui n’est pas perçue comme un politicien mais comme quelqu’un d’atypique en qui on peut se reconnaître destabiliserait la communication de Juppé. Dans le contexte bordelais, où Juppé reste le favori, il faut innover et surprendre pour pouvoir espérer l’emporter. Rousset ne le fera pas. Les dés ont sans doute déjà roulé, mais si Michèle était investie, je crois que sans problème Pierre et elle parviendraient à un accord pour une harmonie entre les Verts et les Socialistes.

    P.-S. Beaucoup de Bordelais ont été sensibles au drame de Marie Trintignan et Bertrand Cantat, et de mémoire Pierre Hurmic était l’avocat de la famille de Bertrand Cantat. On trouvera sur le site de Maître Eolas un billet remarquable par sa limpidité qui commente la libération conditionnelle du chanteur. C’est aussi un texte précieux pour comprendre le rôle d’une peine : http://www.maitre-eolas.fr/2007/...

  4. 15/10/2007 at 21:46 Lucas Clermont

    À propos de Pierre Hurmic et de sa déclaration à Métro : "Si ce n’est pas Alain Rousset, ça veut dire que le PS n’a pas envie de gagner Bordeaux, et nous ne ferons pas liste commune".

    D’une part ce n’est pas un drame si les Verts et les Socialistes ne font pas liste commune, c’est simplement une autre hypothèse qui selon moi est la plus avantageuse à condition de définir un modus vivendi pour ne pas se nuire. D’autre part l’appréciation sur Rousset relève davantage de la tactique qui précède les négociations entre partis pour le partage des places sur les listes. En effet, la candidature de Alain Rousset qui présente tant de point commun en terme d’image avec Alain Juppé est précisément la candidature la plus faible que nous pourrions présenter. S’il ressemble à Juppé, à quoi bon changer un ordre (celui de Juppé) qui ne fonctionne pas trop mal.

    Au contraire la candidature de Delaunay qui n’est pas perçue comme un politicien mais comme quelqu’un d’atypique en qui on peut se reconnaître destabiliserait la communication de Juppé. Dans le contexte bordelais, où Juppé reste le favori, il faut innover et surprendre pour pouvoir espérer l’emporter. Rousset ne le fera pas. Les dés ont sans doute déjà roulé, mais si Michèle était investie, je crois que sans problème Pierre et elle parviendraient à un accord pour une harmonie entre les Verts et les Socialistes.

    P.-S. Beaucoup de Bordelais ont été sensibles au drame de Marie Trintignan et Bertrand Cantat, et de mémoire Pierre Hurmic était l’avocat de la famille de Bertrand Cantat. On trouvera sur le site de Maître Eolas un billet remarquable par sa limpidité qui commente la libération conditionnelle du chanteur. C’est aussi un texte précieux pour comprendre le rôle d’une peine : http://www.maitre-eolas.fr/2007/...

  5. 16/10/2007 at 08:13 angélina

    Oui très très bien Lucas Clermont a/s de Cantat.
    Tuer sa compagne = 4 ans de prison.
    Pas grave pour ces messieurs violents. Ils peuvent se laisser aller ce sera pas cher payé.

  6. 16/10/2007 at 08:13 angélina

    Oui très très bien Lucas Clermont a/s de Cantat.
    Tuer sa compagne = 4 ans de prison.
    Pas grave pour ces messieurs violents. Ils peuvent se laisser aller ce sera pas cher payé.

  7. 16/10/2007 at 09:15 Alain

    à Lucas Clermont

    Je partage votre point de vue quant aux profils respectifs d’Alain Rousset et de Michèle Delaunay, à la manière dont ils sont perçus et agissent, et, par suite, à ce que nous pouvons penser d’un choix éventuel. De même pour le possible et intelligent accord M. D. / P. H. Tout cela se sent bien, vous l’exprimez très clairement.

    J’ai vu hier soir, en fin de soirée, l’avocat de B. Cantat s’exprimer à la télévision : ce n’était pas Pierre Hurmic. Cela l’aurait-il été qu’il ne faut pas mélanger les genres ni risquer de créer une confusion. Tout avocat devant plaider la cause de son client, celui de B. Cantat a fait le sien, y compris en souhaitant pour celui-ci sa légale mise en liberté. Or le fait d’évoquer P. H / B. Cantat nous donne envie de réagir négativement face à P. H. vous le savez bien… En période pré-électorale, ne tirons pas dans les pattes de P. H. pour ce motif, ce n’est pas correct.

    On peut par contre réagir humainement contre le principe même de la loi qui permet cette mise en liberté, qu’elle soit pour B. Cantat ou pour un inconnu. Effectivement, une vie de femme ne coûte pas bien cher, moins qu’un braquage de banque. La famille Trintignan -ou tout autre dans cette situation- doit souffrir de cette rapide libération, et aussi dans le cas présent de cette médiatisation qui recommence et remue le couteau dans la plaie.
    Pour faire bonne mesure, France Inter a eu la bonne idée de rappeler ce matin où précisément le chanteur était reparti vivre cette nuit. Voudrait-on créer un troisième fait divers qu’on ne s’y prendrait pas mieux ( le second étant l’incendie aux auteurs non retrouvés de cette même maison après la mort de Marie Trintignan)

  8. 16/10/2007 at 09:15 Alain

    à Lucas Clermont

    Je partage votre point de vue quant aux profils respectifs d’Alain Rousset et de Michèle Delaunay, à la manière dont ils sont perçus et agissent, et, par suite, à ce que nous pouvons penser d’un choix éventuel. De même pour le possible et intelligent accord M. D. / P. H. Tout cela se sent bien, vous l’exprimez très clairement.

    J’ai vu hier soir, en fin de soirée, l’avocat de B. Cantat s’exprimer à la télévision : ce n’était pas Pierre Hurmic. Cela l’aurait-il été qu’il ne faut pas mélanger les genres ni risquer de créer une confusion. Tout avocat devant plaider la cause de son client, celui de B. Cantat a fait le sien, y compris en souhaitant pour celui-ci sa légale mise en liberté. Or le fait d’évoquer P. H / B. Cantat nous donne envie de réagir négativement face à P. H. vous le savez bien… En période pré-électorale, ne tirons pas dans les pattes de P. H. pour ce motif, ce n’est pas correct.

    On peut par contre réagir humainement contre le principe même de la loi qui permet cette mise en liberté, qu’elle soit pour B. Cantat ou pour un inconnu. Effectivement, une vie de femme ne coûte pas bien cher, moins qu’un braquage de banque. La famille Trintignan -ou tout autre dans cette situation- doit souffrir de cette rapide libération, et aussi dans le cas présent de cette médiatisation qui recommence et remue le couteau dans la plaie.
    Pour faire bonne mesure, France Inter a eu la bonne idée de rappeler ce matin où précisément le chanteur était reparti vivre cette nuit. Voudrait-on créer un troisième fait divers qu’on ne s’y prendrait pas mieux ( le second étant l’incendie aux auteurs non retrouvés de cette même maison après la mort de Marie Trintignan)

  9. 16/10/2007 at 09:25 Alain

    à Michèle Delaunay

    Votre réponse est très claire. Cette situation des commerces de quartier qui souffrent sur les axes de passage du tramway, est-ce vrai sur tous les axes ? Ainsi Cours Alsace Lorraine, des commerces ont souffert, fermé pour certains. Existe t’il des enquêtes par rue, section de rue, type de commerces etc ?
    La situation du cours A. L. et de ses commerces et clientèle n’est pas celle du cours de l’Intendance, on ne peut calquer les problématiques. Tout ceci est-il étudié ?
    Je pense très ponctuellement au commerçant qui vendait des poissons et autres petits animaux, cours A.L., proche de la station rue Sainte Catherine. Il est parti vers la rue Fondaudège parce que la fauche s’était démultipliée dans sa boutique…

  10. 16/10/2007 at 09:25 Alain

    à Michèle Delaunay

    Votre réponse est très claire. Cette situation des commerces de quartier qui souffrent sur les axes de passage du tramway, est-ce vrai sur tous les axes ? Ainsi Cours Alsace Lorraine, des commerces ont souffert, fermé pour certains. Existe t’il des enquêtes par rue, section de rue, type de commerces etc ?
    La situation du cours A. L. et de ses commerces et clientèle n’est pas celle du cours de l’Intendance, on ne peut calquer les problématiques. Tout ceci est-il étudié ?
    Je pense très ponctuellement au commerçant qui vendait des poissons et autres petits animaux, cours A.L., proche de la station rue Sainte Catherine. Il est parti vers la rue Fondaudège parce que la fauche s’était démultipliée dans sa boutique…

  11. 16/10/2007 at 10:29 Reineke

    Pour moi il y a u8ne évidence: beaucoup des commercants de la rue Fondaudège ont d’importants crédits à rembourser et la baisse de leur chiffre d’affaires et l’insuffisance criante de l’aide publique pour compenser leurs déficits pendants 4, 5 ou 6 ans aura pour conséquence la fermeture de leurs magasins et l’appauvrissement de la vie du quartier. C’est sûr et certain pour cette rue; peut-être la situation est différente pour d’autres, mais c’est une autre histoire.
    Donc, Ville et CUB seraient bien conseillées de suivre Michèle Delaunay et de procéder avec la plus grande prudence.

  12. 16/10/2007 at 10:29 Reineke

    Pour moi il y a u8ne évidence: beaucoup des commercants de la rue Fondaudège ont d’importants crédits à rembourser et la baisse de leur chiffre d’affaires et l’insuffisance criante de l’aide publique pour compenser leurs déficits pendants 4, 5 ou 6 ans aura pour conséquence la fermeture de leurs magasins et l’appauvrissement de la vie du quartier. C’est sûr et certain pour cette rue; peut-être la situation est différente pour d’autres, mais c’est une autre histoire.
    Donc, Ville et CUB seraient bien conseillées de suivre Michèle Delaunay et de procéder avec la plus grande prudence.

  13. 16/10/2007 at 13:22 M.V.

    Le tram ne répond pas à tous nos besoins. Certes, il relie les banlieues entre elles dans le confort et la rapidité, mais par ailleurs il a créé un déficit des possibilités de déplacements à l’intérieur de la ville(diminution du nombre de lignes de bus, moindre fréquence de leurs passages, évitement du coeur de la ville, gare moins bien desservie…).
    Le réseau de communications doit participer à la stimulation de l’économie, du commerce en particulier. On doit pouvoir accéder à des magasins et transporter ses achats, dans le tout le centre ville et dans les rues près de son domicile.
    Il faut protéger les commerces de proximité (ce qui n’est pas garanti avec un passage de tram). Il faut établir un maillage serré de transports légers, rapides, écologiques au centre ville (style navettes électriques??), pour compléter ce qui existe déjà.
    Ne cédons pas à la mode (tram, bientôt Vélib), toutes les grandes villes ne sont pas obligées de faire pareil. Inventons à bordeaux, en accord avec la spécificité de la ville.

  14. 16/10/2007 at 13:22 M.V.

    Le tram ne répond pas à tous nos besoins. Certes, il relie les banlieues entre elles dans le confort et la rapidité, mais par ailleurs il a créé un déficit des possibilités de déplacements à l’intérieur de la ville(diminution du nombre de lignes de bus, moindre fréquence de leurs passages, évitement du coeur de la ville, gare moins bien desservie…).
    Le réseau de communications doit participer à la stimulation de l’économie, du commerce en particulier. On doit pouvoir accéder à des magasins et transporter ses achats, dans le tout le centre ville et dans les rues près de son domicile.
    Il faut protéger les commerces de proximité (ce qui n’est pas garanti avec un passage de tram). Il faut établir un maillage serré de transports légers, rapides, écologiques au centre ville (style navettes électriques??), pour compléter ce qui existe déjà.
    Ne cédons pas à la mode (tram, bientôt Vélib), toutes les grandes villes ne sont pas obligées de faire pareil. Inventons à bordeaux, en accord avec la spécificité de la ville.

  15. 16/10/2007 at 13:38 Alain

    Non Reineke, ce n’est pas une autre histoire, mais la même qui continue, avec l’expérience locale qui doit être mise à profit pour améliorer, si possible, et sans oublier ceux pour qui "c’est fait", dans les profits et pertes ! Un bilan le plus objectif possible est sûrement possible. Et puis il y a aussi les commerces qui y gagnent sûrement, au moins certains, par exemple avenue Thiers, à la Bastide. A quoi tiennent ces disparités ? L’analyse et ses conclusions (diverses ?) est plus intéressante et fructueuse que l’esprit partisan.

  16. 16/10/2007 at 13:38 Alain

    Non Reineke, ce n’est pas une autre histoire, mais la même qui continue, avec l’expérience locale qui doit être mise à profit pour améliorer, si possible, et sans oublier ceux pour qui "c’est fait", dans les profits et pertes ! Un bilan le plus objectif possible est sûrement possible. Et puis il y a aussi les commerces qui y gagnent sûrement, au moins certains, par exemple avenue Thiers, à la Bastide. A quoi tiennent ces disparités ? L’analyse et ses conclusions (diverses ?) est plus intéressante et fructueuse que l’esprit partisan.

  17. 16/10/2007 at 15:56 Lucas Clermont

    @ Alain

    Vous avez raison le télescopage des deux sujets est malheureux. En revanche vous me faites un procès d’intention : il n’y a aucune attaque contre P. H. (l’avocat de la famille et non du chanteur lui-même). Enfin l’article mis en lien permet justement d’aborder ce fait divers tragique de façon dépassionnée tout en introduisant la réflexion sur la fonction de la peine dans un procès pénal.

  18. 16/10/2007 at 15:56 Lucas Clermont

    @ Alain

    Vous avez raison le télescopage des deux sujets est malheureux. En revanche vous me faites un procès d’intention : il n’y a aucune attaque contre P. H. (l’avocat de la famille et non du chanteur lui-même). Enfin l’article mis en lien permet justement d’aborder ce fait divers tragique de façon dépassionnée tout en introduisant la réflexion sur la fonction de la peine dans un procès pénal.

  19. 16/10/2007 at 16:17 Reineke

    @ Alain:
    En disant que "c’est une autre histoire", c’est pour exprimer le fait que la rue Fondaudège n’est pas le cours de l’intendance , le cours d’Alsace-Lorraine, et d’autres trajets de tram déja existants. Chaque cas a ses spécificités et doit être examiné et évalué pour ses propres spécificités. C’est tout, c’est ce qu’exige une politique "prudente" qui évite des terribles simplifications et généralisations.
    Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit!

  20. 16/10/2007 at 16:17 Reineke

    @ Alain:
    En disant que "c’est une autre histoire", c’est pour exprimer le fait que la rue Fondaudège n’est pas le cours de l’intendance , le cours d’Alsace-Lorraine, et d’autres trajets de tram déja existants. Chaque cas a ses spécificités et doit être examiné et évalué pour ses propres spécificités. C’est tout, c’est ce qu’exige une politique "prudente" qui évite des terribles simplifications et généralisations.
    Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit!

  21. 16/10/2007 at 16:47 Solférino

    Conférence de presse de AR jeudi aprem puis annonce officielle jeudi soir. Il était temps …

  22. 16/10/2007 at 16:47 Solférino

    Conférence de presse de AR jeudi aprem puis annonce officielle jeudi soir. Il était temps …

  23. 16/10/2007 at 21:44 martine

    vous etiez superbe Michèle avec votre belle écharpe rouge et votre demarche fière à coté du president, oui superbe, on ne voyait que vous.

  24. 16/10/2007 at 21:44 martine

    vous etiez superbe Michèle avec votre belle écharpe rouge et votre demarche fière à coté du president, oui superbe, on ne voyait que vous.

  25. 17/10/2007 at 09:28 Alain

    à Reineke
    Mais non, pas de procès d’intention, juste une interrogation. Vous pourriez très bien connaître des situations risquant de devenir difficiles, ou vivre dans ce quartier, que vous connaîtriez mieux.
    Il est en outre assez humain de penser à essayer d’éviter les risques à venir, tout en laissant de côté ce qu’il est trop tard à sauver.

    à Lucas Clermont :
    C’est vrai vous écriviez "la famille de", j’ai lu trop vite. Mais bon, vous savez mieux que moi que toutes les subtilités existent dans le monde politique pour glisser de délicates peaux de bananes sous les pieds des peits camarades.
    Le lien que vous avez mis donne accès à un article très intéressant et formateur , que chacun, surtout les non coutumiers du droit, devrait lire avant de commenter le sujet mise en liberté conditionnelle. S’informer, se cultiver, est essentiel pour ne pas dire n’importe quoi. Merci.

  26. 17/10/2007 at 09:28 Alain

    à Reineke
    Mais non, pas de procès d’intention, juste une interrogation. Vous pourriez très bien connaître des situations risquant de devenir difficiles, ou vivre dans ce quartier, que vous connaîtriez mieux.
    Il est en outre assez humain de penser à essayer d’éviter les risques à venir, tout en laissant de côté ce qu’il est trop tard à sauver.

    à Lucas Clermont :
    C’est vrai vous écriviez "la famille de", j’ai lu trop vite. Mais bon, vous savez mieux que moi que toutes les subtilités existent dans le monde politique pour glisser de délicates peaux de bananes sous les pieds des peits camarades.
    Le lien que vous avez mis donne accès à un article très intéressant et formateur , que chacun, surtout les non coutumiers du droit, devrait lire avant de commenter le sujet mise en liberté conditionnelle. S’informer, se cultiver, est essentiel pour ne pas dire n’importe quoi. Merci.

  27. 17/10/2007 at 14:16 NR

    Monsieur MIchel UMP (ou Rouges Vifs) merci de cette remarque intélligente et constructive, comme d’hab. Surtout n’innove pas, on a besoin de tels personnages pour comparer.

  28. 17/10/2007 at 14:16 NR

    Monsieur MIchel UMP (ou Rouges Vifs) merci de cette remarque intélligente et constructive, comme d’hab. Surtout n’innove pas, on a besoin de tels personnages pour comparer.

  29. 17/10/2007 at 19:17 pticom

    michel, ne dors pas trop près de trop de plantes vertes qui pourraient t’asphyxier, toutes tes perles de caniveau nous manqueraient, NR a raison tu élèves ici le débat vers des sommets….

  30. 17/10/2007 at 19:17 pticom

    michel, ne dors pas trop près de trop de plantes vertes qui pourraient t’asphyxier, toutes tes perles de caniveau nous manqueraient, NR a raison tu élèves ici le débat vers des sommets….

  31. 17/10/2007 at 20:14 superpado

    OUPS! Michel, désolé, j’ai glissé sur vous!

  32. 17/10/2007 at 20:14 superpado

    OUPS! Michel, désolé, j’ai glissé sur vous!

  33. 17/10/2007 at 22:01 Michel

    @ superpado :

    Vous êtes socialiste c’est ça ?
    Je vous plains….

  34. 17/10/2007 at 22:01 Michel

    @ superpado :

    Vous êtes socialiste c’est ça ?
    Je vous plains….

  35. 17/10/2007 at 23:58 NR

    cette plante Michel des caniveaux : de mieux en mieux.
    Taisons-le.

  36. 20/10/2007 at 10:37 Petition

    Oui au tram rue Fondaudège

  37. 20/10/2007 at 10:37 Petition

    Oui au tram rue Fondaudège

  38. 22/10/2007 at 23:23 NR

    Qu’est-ce que Juppé/Duchène\Martin vous paient?

  39. 22/10/2007 at 23:23 NR

    Qu’est-ce que Juppé/Duchène\Martin vous paient?

  40. 23/10/2007 at 08:45 Pétition

    Nous sommes 130000 Bordelais concernés par cette ligne.
    Pas besoin d’être payé part qui que ce soit pour avoir envie de voir les 4×4 des commercants (qui habitent loin de ce quartier) se garer ailleurs plutôt que devant leurs commerces. Pour avoir envie de retrouver une rue calme. Pour avoir envie de retrouver des commerçants qui font corps avec leurs clients plutôt que les combattre.

  41. 23/10/2007 at 08:45 Pétition

    Nous sommes 130000 Bordelais concernés par cette ligne.
    Pas besoin d’être payé part qui que ce soit pour avoir envie de voir les 4×4 des commercants (qui habitent loin de ce quartier) se garer ailleurs plutôt que devant leurs commerces. Pour avoir envie de retrouver une rue calme. Pour avoir envie de retrouver des commerçants qui font corps avec leurs clients plutôt que les combattre.

  42. 23/10/2007 at 10:33 NR

    Je connais assez bien la rue Fondaudège pour pouvoir affirmer que les 4×4 des commercants , s’il y en a, sont si peu nombreux qu’on ne s’en rend pas compte (et je suis assez allergique à cet égard). Et ces 130000 Bordelais ? C’est quoi ca?
    Je ne connais que le chiffre de 4000 signataires de la pétition contre le tram dans cette rue.

    Et continuez a être pour, cela ne va pas profiter à Juppé/MArtin/Duchène!

  43. 23/10/2007 at 10:33 NR

    Je connais assez bien la rue Fondaudège pour pouvoir affirmer que les 4×4 des commercants , s’il y en a, sont si peu nombreux qu’on ne s’en rend pas compte (et je suis assez allergique à cet égard). Et ces 130000 Bordelais ? C’est quoi ca?
    Je ne connais que le chiffre de 4000 signataires de la pétition contre le tram dans cette rue.

    Et continuez a être pour, cela ne va pas profiter à Juppé/MArtin/Duchène!

  44. 25/10/2007 at 07:50 Pétition

    Alors, "CA", les 130000 Bordelais, ce sont les personnes qui auront accès à cette nouvelle ligne mais c’est vrai, oublions les!!! Il y a quand meme 100 commerçants qui ne la veulent pas et ils ont priorité sur tout. Car ils sont COMMERCANTS… Etant donné qu’ils ont fait perdre Juppé c’est surtout à eux que cela ne va pas profiter
    Et pour parler des 4000 signatures, tout le monde les cherches, personne n’en a jamais vu la couleur, cela s’appelle un effet d’annonce.
    Le débat continu sur http://www.fondaudege.fr

  45. 25/10/2007 at 07:50 Pétition

    Alors, "CA", les 130000 Bordelais, ce sont les personnes qui auront accès à cette nouvelle ligne mais c’est vrai, oublions les!!! Il y a quand meme 100 commerçants qui ne la veulent pas et ils ont priorité sur tout. Car ils sont COMMERCANTS… Etant donné qu’ils ont fait perdre Juppé c’est surtout à eux que cela ne va pas profiter
    Et pour parler des 4000 signatures, tout le monde les cherches, personne n’en a jamais vu la couleur, cela s’appelle un effet d’annonce.
    Le débat continu sur http://www.fondaudege.fr

  46. 25/10/2007 at 19:10 Kikitou

    Intéressant tout cela. Mais êtes-vous sûrs que ce sont les commerçants de Fondaudège qui ont fait perdre Alain Juppé ?
    Je ne le pense pas. Il y a bien d’autres raisons à cette défaite.

  47. 25/10/2007 at 19:10 Kikitou

    Intéressant tout cela. Mais êtes-vous sûrs que ce sont les commerçants de Fondaudège qui ont fait perdre Alain Juppé ?
    Je ne le pense pas. Il y a bien d’autres raisons à cette défaite.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel