m

Je n’ai jamais quitté le Parti Socialiste dans les aléas de ces dernières années, non par tragique fidélité, mais parce que je pense qu’il constitue le point d’équilibre de nos sociétés démocratiques et le versant fort de la SocialEcologie. Je pourrais l’exprimer autrement : dans ce couple obligé, le socialisme représente le versant « développement durable » (éducation, santé, égalité…) et l’Ecologie, celui de l’environnement.

Le premier tour des élections municipales, certes dans un climat particulier du fait de l’épidémie en cours, commence de le démontrer : dans de nombreux territoires, le parti socialiste « se remplume », selon l’expression familière mais juste d’un journaliste du quotidien « Sud Ouest ». On est loin des gémonies qui lui étaient promises il y a quelques mois.

La démographie vient aussi appuyer ma thèse qui n’en est d’ailleurs pas une : elle est plutôt une perception, presque un sentiment, mais l’une comme l’autre ne son pas mauvais conseillers. En 2050 nous serons dix milliards sur terre, soit 4 fois plus que quand je suis née, ce qui ne remonte quand même pas à Duguesclin. Une multiplication par 4 en un siècle placera en tête de toutes les préoccupations, de toutes les aspirations, la question sociale ; d’autant que les naissances les plus nombreuses ont lieu aujourd’hui, et demain plus encore, dans les pays les moins riches, sous réserve qu’ils bénéficient d’un contexte sanitaire minimal.

Ce n’est pas faire injure à l’écologie : les deux enjeux ont désormais partie liée. Pas de santé, ni de survie sans défense de l’environnement. Pas d’équilibre social sans des conditions de vie propices.

Nous les retrouverons au deuxième tour des élections municipales, repoussé, opportunément et nécessairement, au 21 juin 2020. Voyons-y un bon signe : ce sera le jour le plus long relativement à la nuit et le premier de l’été.

Comments 2 comments

  1. 22/03/2020 at 16:02 liziard

    Bonjour Madame, je me permets d’utiliser ce canal de communication car je souhaiterai échanger en privé avec vous. Auriez vous l’amabilité de m’envoyer votre email ? Je vous remercie par avance. Bien cordialement.

  2. 23/03/2020 at 19:35 Mine de rien

    Bonjour Madame la ministre. Je salue bien bas la poussée écologique incarnée par P. Hurmic. Espérons que d’ici le 21 Juin, bon nombre d’inscrits n’ayant pas voté au 1ier tour de ces Municipales offrirons leur voix à un virage historique à Bordeaux qui n’a pas connu d’alternance depuis si longtemps…
    Mais je m’adresse au médecin que vous êtes et demande aux médecins en général, donc en exercice, de faire preuve de BON SENS plutôt qu’au char d’assaut procédurier dans le domaine scientifique qui se dit objectif. Il semble que l’étude portant sur 20 personnes du Pr RAOULT à Marseille n’arrive pas à convaincre des récalcitrants qui se bornent à la réserve quant aux effets secondaires de la Chloroquine in Plaquenil registred.
    Pourtant, à priori les mêmes récalcitrants se sont montrés neutres quant aux Médiator registred, Dépakine régistred et Vioxx… Il faut que le Laboratoire qui fabriquant le Médiator arrosait larga manu l’ex RPR alors au pouvoir et récoltait au passage des déductions fiscales…
    Alors que le Pr Raoult qui a même guéri grâce à la Chloroquine Chr. Estrosi, maire de Nice atteind du Covid-19 démontre, contrairement à une cohorte de médecins qui affirment le contraire qu’il faut prescrire le Plaquenil dès le début des symptômes et chez les testés positifs asymptomatiques car ce médicament, preuves à l’appui enraye la poussées inflammatoire au niveau des poumons suite à la réponse immunitaire exponentielle.

    Le BON SENS. Ne croyez-vous pas, Madame Delaunay, vous qui êtes de la partie que de nombreux scientifiques en manquent? Les effets secondaires du Plaquenil sont connus notemment pour les cardiaques et les fragiles de la rétine. Mais à l’exclusion de ces cas (ça n’est pas la manque de prose qui manque dans le Vidal sur les effets secondaires des médicaments pourtant et qui ne font pas tant de réserve) ne pensez-vous pas Docteur, que la prescription du Plaquenil tôt dans le dépistage devrait être plus largement admise? Pour preuve la guérison de Chr. Estrosi qui a témoigné à la télévision…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel