m

Je sors de la commission des affaires sociales où nous avons réussi à obtenir le vote d’un amendement de suppression de l’article 32 Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS)

Ce matin, lors de sa rencontre avec les internes de Bordeaux, NS a annoncé le gel des mesures de conventionnement sélectif selon le territoire d’installation des médecins. Ceci pour que les générations en cours de formation ne soient pas concernées par ces mesures.

Dès lors, il n’y avait plus lieu de maintenir l’article. Je l’exprimais cet après midi dans un communiqué à la presse dont je ne sais s’il sera repris.

J’ai rapporté ce soir l’annonce du matin en commission et obtenu, grâce au vote de quelques députés de droite, que la commission se manifeste pour la suppression de l’article puisqu’il est désormais vidé de son objet pour les années à venir.

Un véritable scoop, dont ne sont pas encore tout à fait revenus l’ensemble des députés de droite présents.

Comments 12 comments

  1. 17/10/2007 at 01:52 superpado

    Comme quoi il se passe toujours quelque chose sur ce blog!

  2. 17/10/2007 at 08:25 Rosalie, interne

    Bravo ! Beau coup ! C’est ce que les internes ont immédiatement demandé : pourquoi maintenir une loi en disant qu’on réflechirait à l’appliquer en fin de mandat

  3. 17/10/2007 at 08:25 Rosalie, interne

    Bravo ! Beau coup ! C’est ce que les internes ont immédiatement demandé : pourquoi maintenir une loi en disant qu’on réflechirait à l’appliquer en fin de mandat

  4. 17/10/2007 at 10:00 Philippe V

    Est-ce que plus de médecins vont s’installer en campagne et moins en ville, pour avoir une équité de l’offre de soins entre français?
    C’est la vraie question. Y a-t’il une réponse.?

  5. 17/10/2007 at 10:00 Philippe V

    Est-ce que plus de médecins vont s’installer en campagne et moins en ville, pour avoir une équité de l’offre de soins entre français?
    C’est la vraie question. Y a-t’il une réponse.?

  6. 17/10/2007 at 10:11 Gérard ELOI

    Bravo pour cette remarquable efficacité, Michèle !

  7. 17/10/2007 at 16:03 isabelle, interne

    ça n’aura pas tenu la nuit finalement… les internes restent mobilisés, conscients que le gouvernement pense plus à nous déconventionner qu’à nous envoyer "à la campagne" où 40% des internes interrogés par le conseil de l’ordre étaient prêts à aller…

  8. 17/10/2007 at 20:26 François

    Expliquez, s.V.P. Isabelle, parce que le péquin moyen mal informé que je suis n’a pas bien compris les réactions des internes.

  9. 17/10/2007 at 20:26 François

    Expliquez, s.V.P. Isabelle, parce que le péquin moyen mal informé que je suis n’a pas bien compris les réactions des internes.

  10. 17/10/2007 at 22:23 martine

    bravo Michèle! et continuez comme ça à l’assemblée!

  11. 18/10/2007 at 11:19 isabelle, interne

    Eh bien la solution proposée par le gouvernement, ouvrir des négociations sur le conventionnement= déconventionner, en tout ou partie, ne vise pas à repeupler les déserts médicaux (8% du territoire et 4% de la population) où l’état ferme les ho^pitaux, pardon, les "reconvertit",mais à nous déconventionner, favoriser les assurances privées et accelerer le déclin de la Sécu. Les déserts médicaux, ça n’est qu’une excuse médiatique. Des solutions à long terme ont été proposées, avec des mesures incitatives, puisque 40% des internes (rapport du conseil de l’ordre, enquête de 2007) sont prêts à bouger… et ça ça n’interesse pas le gouvernement pour l’instant, dont le véritable objectif est ailleurs!

  12. 18/10/2007 at 11:19 isabelle, interne

    Eh bien la solution proposée par le gouvernement, ouvrir des négociations sur le conventionnement= déconventionner, en tout ou partie, ne vise pas à repeupler les déserts médicaux (8% du territoire et 4% de la population) où l’état ferme les ho^pitaux, pardon, les "reconvertit",mais à nous déconventionner, favoriser les assurances privées et accelerer le déclin de la Sécu. Les déserts médicaux, ça n’est qu’une excuse médiatique. Des solutions à long terme ont été proposées, avec des mesures incitatives, puisque 40% des internes (rapport du conseil de l’ordre, enquête de 2007) sont prêts à bouger… et ça ça n’interesse pas le gouvernement pour l’instant, dont le véritable objectif est ailleurs!

Répondre à superpado Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel