m

L’annonce vient de tomber de l’ouverture du processus de régularisation des 600 grévistes travailleurs sans papiers. Les préfectures concernées vont ouvrir des guichets afin d’engager le processus de régularisation pour les travailleurs déclarés mais aussi pour ceux qui ne disposent ni de fiche de paie, ni contrat de travail.

La grève, le soutien des employeurs trouvent ici un résultat favorable.

Je demande au Ministre Brice Hortefeux de généraliser ce processus, et spécialement bien sûr à la Préfecture de la Gironde. Ci-après, mon communiqué à la presse.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Michèle DELAUNAY demande la généralisation du processus de régularisation des travailleurs sans-papiers

Le Gouvernement vient d’annoncer l’ouverture du processus de régularisation des 600 grévistes. Ainsi les Préfectures de Paris, de l’Essonne, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ouvriront mardi « des guichets afin d’engager concrètement ce processus de régularisation » sur la base des documents relatifs à la qualité de travailleurs (contrat de travail, fiche de paie, promesse d’embauche).

Michèle DELAUNAY, particulièrement engagée auprès des sans-papiers qui travaillent ou qui ont une promesse d’embauche, accueille de manière très favorable cette ouverture qui est faite aujourd’hui dans la politique de l’immigration en France.

Elle souhaite que cette vision différenciée et responsable en faveur des sans-papiers participant à l’activité de notre pays soit généralisée à l’ensemble du territoire. Elle demande à M. Brice Hortefeux, Ministre de l’immigration, d’étendre aux autres préfectures, et notamment à celle de la Gironde, la mise en place d’un guichet afin que les sans-papiers qui travaillent ou qui ont une promesse d’embauche demandent l’examen ou la reconsidération de leur procédure de régularisation.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel