m

Cette invitation, décidément très Bon Chic, Bonne Gauche, pour vous rappeler notre réunion ce soir à la halle des Chartrons, à 18 heures 30 : avec Jean-Marie Le Guen, député de Paris, très connu pour ses batailles (et ses victoires !) contre les distributeurs de boissons sucrées dans les écoles, les publicités télé pour les produits gras et sucrés..- Serge Simon, Selim Kançal, nous débattrons de santé et de Haute Qualité de vie.

Tout au moins autant que la protection de la planète, l’enjeu écologique est aujourd’hui la santé et l’équilibre des hommes. La politique a beaucoup à voir en la matière, et en particulier la politique municipale qui régit nos conditions de vie dans la ville.

Une ville qui donne envie, une ville qui aide à vivre,voilà la priorité que nous construirons ensemble ce soir.

Comments 52 comments

  1. 12/12/2007 at 16:38 Gérard ELOI

    Bonjour Michèle,

    "La santé et l’équilibre des hommes", "Une haute qualité de la vie",…

    Voilà de nobles objectifs, avec une bouffée d’espoir étant donné qu’ils peuvent être lancés à l’ échelle municipale.

    Mais je me permets de te rappeler qu’une campagne de qualité de la vie repose sur certaines bases culturelles, auxquelles les gens ne seront sensibles que si suffisamment motivés. La motivation reste la base de toute construction solide.

    "Une ville qui aide à vivre…". Je suis sûr que je serai heureux de revoir la région bordelaise, où nous ne faisons plus qu’un séjour par an.

    Je souhaite que la réunion de ce soir soit fructueuse.

    Amicalement

    GE

  2. 12/12/2007 at 20:10 lionel tisserand

    DE PETITES VICTOIRES GRANDES POUR UN QUOTIDIEN IMMENSE

  3. 12/12/2007 at 20:10 lionel tisserand

    DE PETITES VICTOIRES GRANDES POUR UN QUOTIDIEN IMMENSE

  4. 12/12/2007 at 22:04 la santé à l'anglaise

    Au fameux "No sport" donné comme recette de la longévité par Churchill, un autre anglais non moins célèbre en la personne de Mick Jagger ajoutait, il y a peu, sa vision des choses sur la question. A un journaliste qui le flattait sur son éternelle jeunesse au regard des abus dont on pouvait se douter que notre sautillant rocker soit coutumier, celui-ci répondait que son père, professeur de sport, lui avait dit qu’il pourrait avoir toutes les fortunes du monde, un succés planétaire,une nouvelle maîtresse chaque jour, il n’avait qu’un seul corps et qu’il fallait en prendre soin. Au chanteur d’ajouter ses propres conclusions:"Dieu a été bon avec moi!"

  5. 12/12/2007 at 22:04 la santé à l'anglaise

    Au fameux "No sport" donné comme recette de la longévité par Churchill, un autre anglais non moins célèbre en la personne de Mick Jagger ajoutait, il y a peu, sa vision des choses sur la question. A un journaliste qui le flattait sur son éternelle jeunesse au regard des abus dont on pouvait se douter que notre sautillant rocker soit coutumier, celui-ci répondait que son père, professeur de sport, lui avait dit qu’il pourrait avoir toutes les fortunes du monde, un succés planétaire,une nouvelle maîtresse chaque jour, il n’avait qu’un seul corps et qu’il fallait en prendre soin. Au chanteur d’ajouter ses propres conclusions:"Dieu a été bon avec moi!"

  6. 13/12/2007 at 09:44 NR

    Jeudi matin après la lecture de l’article de Mathurin dans Sudouest: je me demande si ce "journaliste" a assisté à la même réunion et ce qu’il comprend par journalisme, et c’est déjà la deuxième fois, après la réunion avec Benoit Hamon, qu’on doit se poser cette question. A-t-il reçu des instructions de faire de la politique contre le PS ?
    Rien, dans son article sur cette belle réunion à la Halle des Chartrons sur le message qu’ont exprimé les orateurs, à savoir le rôle central que doit jouer dans la politique de la ville la santé des citoyens et rien sur les conditions, dans tous les domaines, pour l’assurer, rien sur le lien entre santé, urbanisme, alimentation, environnement, culture, transports. Au lieu de cela Mathurin se complait de faire une analyse très malveillante de la campagne d’Alain Rousset. Je suis vraiment scandalisé et avec moi quelques autres participants à ce meeting auxquels j’ai pu parler ce matin.
    Pour qui roule Mathurin, pour qui roule Sudouest qui l’envoie dans nos meetings?

  7. 13/12/2007 at 09:44 NR

    Jeudi matin après la lecture de l’article de Mathurin dans Sudouest: je me demande si ce "journaliste" a assisté à la même réunion et ce qu’il comprend par journalisme, et c’est déjà la deuxième fois, après la réunion avec Benoit Hamon, qu’on doit se poser cette question. A-t-il reçu des instructions de faire de la politique contre le PS ?
    Rien, dans son article sur cette belle réunion à la Halle des Chartrons sur le message qu’ont exprimé les orateurs, à savoir le rôle central que doit jouer dans la politique de la ville la santé des citoyens et rien sur les conditions, dans tous les domaines, pour l’assurer, rien sur le lien entre santé, urbanisme, alimentation, environnement, culture, transports. Au lieu de cela Mathurin se complait de faire une analyse très malveillante de la campagne d’Alain Rousset. Je suis vraiment scandalisé et avec moi quelques autres participants à ce meeting auxquels j’ai pu parler ce matin.
    Pour qui roule Mathurin, pour qui roule Sudouest qui l’envoie dans nos meetings?

  8. 13/12/2007 at 10:49 James

    @ NR
    ce commentaire montre ce qui a été souligné dans un des commentaires récents sur ce blog sur les points faibles du journalisme à la française: la confusion entre INFORMATION et OPINION. Si nous achetons un journal c’est en première priorité pour être informés et pas pour connaitre l’opinion d’un journaliste. Si Mathurin s’exprimait dans "Tribune libre" ou d’autres colonnes de ce genre, rien à dire, mais on s’en fout royalement, dans les colonnes déstinées à l’INFORMATION, de SON OPINION sur tel ou tel évènement ou en l’occurrence sur la campagne d’Alain Rousset. Et parce qu’il ne connait pas cette règle d’or du journalisme, Mathurin est un mauvais journaliste qu’on ne doit plus voir dans nos réunions. A la rédaction locale de Sudouest de prendre ses responsabilités.

  9. 13/12/2007 at 10:49 James

    @ NR
    ce commentaire montre ce qui a été souligné dans un des commentaires récents sur ce blog sur les points faibles du journalisme à la française: la confusion entre INFORMATION et OPINION. Si nous achetons un journal c’est en première priorité pour être informés et pas pour connaitre l’opinion d’un journaliste. Si Mathurin s’exprimait dans "Tribune libre" ou d’autres colonnes de ce genre, rien à dire, mais on s’en fout royalement, dans les colonnes déstinées à l’INFORMATION, de SON OPINION sur tel ou tel évènement ou en l’occurrence sur la campagne d’Alain Rousset. Et parce qu’il ne connait pas cette règle d’or du journalisme, Mathurin est un mauvais journaliste qu’on ne doit plus voir dans nos réunions. A la rédaction locale de Sudouest de prendre ses responsabilités.

  10. 13/12/2007 at 11:00 Philippe V

    Je suis tout à fait d’accord avec NR.
    J’étais à la réunion avec Benoit HAMON, et hier soir aux Chartrons.
    Dans le SO, le journaliste se plait à rapporter la forme, et d’ailleurs surtout ce qui ne va pas, en parlant peu et mal du fond.
    C’est grave, surtout pour le SO qui montre un manque total d’objectivité.

  11. 13/12/2007 at 11:00 Philippe V

    Je suis tout à fait d’accord avec NR.
    J’étais à la réunion avec Benoit HAMON, et hier soir aux Chartrons.
    Dans le SO, le journaliste se plait à rapporter la forme, et d’ailleurs surtout ce qui ne va pas, en parlant peu et mal du fond.
    C’est grave, surtout pour le SO qui montre un manque total d’objectivité.

  12. 13/12/2007 at 11:25 Eric

    James, inutile d’employer des mots forts, mais il est clair que nous n’avons pas assisté hier à la meme réunion que la presse. Ce qui m’a intéressé , ainsi que mes voisins, c’est le theme de la réunion et l’idée qu’il était aussi urgent de s’occuper des humains que de la planète. J’espère que Rousset et Michèle auront l’occasion de reprendre ce theme et qu’il sera enfin relayé par les médias

  13. 13/12/2007 at 11:25 Eric

    James, inutile d’employer des mots forts, mais il est clair que nous n’avons pas assisté hier à la meme réunion que la presse. Ce qui m’a intéressé , ainsi que mes voisins, c’est le theme de la réunion et l’idée qu’il était aussi urgent de s’occuper des humains que de la planète. J’espère que Rousset et Michèle auront l’occasion de reprendre ce theme et qu’il sera enfin relayé par les médias

  14. 13/12/2007 at 11:27 Gérard ELOI

    @ James et Philippe V

    Le problème est qu’en région Bordelaise on lit surtout SO.

    Donc, une grande partie du mal est déjà fait.

    Il faudrait peut-être demander à Michèle ou Alain d’envoyer une mise au point, voire un droit de réponse ? (Avec le style qu’on lui connait, passant allègrement de la politique à la poésie, via l’humour et la philosophie, j ‘imagine Michèle réussir un chef d’oeuvre capable de ramener chez nous une énorme tranche d’électorat).
    Quant aux militants qui le désirent, ils peuvent toujours recourir au "Courrier des lecteurs". Plus il y aura de billets publiés, plus ils attireront l’attention.

    Quant à moi, à part suivre l’actualité et émettre parfois l’une ou l’autre idée, je ne peux participer à rien, puisque bien trop loin de Bordeaux. Je viens sur le blog de Michèle un peu comme si je venais en vacances, car j’ai beaucoup d’attaches là-bas.

    Amicalement

    GE

  15. 13/12/2007 at 11:27 Gérard ELOI

    @ James et Philippe V

    Le problème est qu’en région Bordelaise on lit surtout SO.

    Donc, une grande partie du mal est déjà fait.

    Il faudrait peut-être demander à Michèle ou Alain d’envoyer une mise au point, voire un droit de réponse ? (Avec le style qu’on lui connait, passant allègrement de la politique à la poésie, via l’humour et la philosophie, j ‘imagine Michèle réussir un chef d’oeuvre capable de ramener chez nous une énorme tranche d’électorat).
    Quant aux militants qui le désirent, ils peuvent toujours recourir au "Courrier des lecteurs". Plus il y aura de billets publiés, plus ils attireront l’attention.

    Quant à moi, à part suivre l’actualité et émettre parfois l’une ou l’autre idée, je ne peux participer à rien, puisque bien trop loin de Bordeaux. Je viens sur le blog de Michèle un peu comme si je venais en vacances, car j’ai beaucoup d’attaches là-bas.

    Amicalement

    GE

  16. 13/12/2007 at 13:59 Petit Clos

    Caudéran s’implique
    C’est le titre donné par Barnabé CHAIX un autre journaliste de Sud Ouest mais qui n’est pas le correspondant habituel du journal dans notre ancienne commune pour rapporter ce 11 décembre la rencontre de Pierre LOTHAIRE avec 2 associations de quartier de Caudéran sur les problèmes de voirie avec la photo du président Parade de "Renaissance de Caudéran".
    Je suis tenté de reprendre les mêmes analyses pour son article que celles faites dans ce blog pour Mathurin pour les siens sur les réunions de Mathieu à l’Athénée et de Michèle, Alain….à la Halle des Chartrons
    Soit il s’agit d’un journaliste parachuté à Caudéran et qui ne connaît pas le contexte, soit il est personnellement impliqué dans la campagne d’Alain Juppé ou bien les 2 pourquoi pas
    Soyons indulgent en ne retenant que la première hypothèse
    Il reste que le lecteur qui n’habite pas Caudéran depuis de lustres ne saura pas que :
    – "Renaissance de Caudéran" est récente et liée à l’UMP et que Parade s’est contenté de passer la brosse à reluire au dernier Conseil de Quartier alors que les doléances sont nombreuses et anciennes sur les questions de voirie
    – L’association du président Dubrana qui concerne le quartier de Cardoze et environs est ancienne et a elle toute sa légitimité mais ce n’est ce pas lui qui figure sur la photo
    – Qu’il existe une autre association comme celle de Cardoze concernant Caudéran Centre qui outre la défense des intérêts des habitants a une véritable activité d’animation culturelle et d’éducation populaire et qui n’a apparemment pas été invitée par Mr LOTHAIRE
    – Que ce dernier a peut être été vexé par la volonté déterminée de cette association de s’opposer à l’urbanisation de l’ASPTT et qui a obligé la mairie à revoir son projet : le stade de rugby est ainsi définitivement sauvé et les tennis aussi du moins jusqu’aux élections municipales
    – Que Mr LOTHAIRE ni le maire de Bordeaux n’ont toujours pas répondu aux interventions ce Comité de Quartier de Caudéran Centre sur les changements faits sans concertation sur la desserte des bus (lignes 16, 51……….)
    Bien évidemment pas un mot de Sud Ouest sur le Conseil citoyen du 21 novembre dernier où 140 caudéranais ont pu s’exprimer librement puis entendre la politique participative qu’Alain ROUSSET conduirait s’il devenait maire de Bordeaux et de Caudéran

  17. 13/12/2007 at 13:59 Petit Clos

    Caudéran s’implique
    C’est le titre donné par Barnabé CHAIX un autre journaliste de Sud Ouest mais qui n’est pas le correspondant habituel du journal dans notre ancienne commune pour rapporter ce 11 décembre la rencontre de Pierre LOTHAIRE avec 2 associations de quartier de Caudéran sur les problèmes de voirie avec la photo du président Parade de "Renaissance de Caudéran".
    Je suis tenté de reprendre les mêmes analyses pour son article que celles faites dans ce blog pour Mathurin pour les siens sur les réunions de Mathieu à l’Athénée et de Michèle, Alain….à la Halle des Chartrons
    Soit il s’agit d’un journaliste parachuté à Caudéran et qui ne connaît pas le contexte, soit il est personnellement impliqué dans la campagne d’Alain Juppé ou bien les 2 pourquoi pas
    Soyons indulgent en ne retenant que la première hypothèse
    Il reste que le lecteur qui n’habite pas Caudéran depuis de lustres ne saura pas que :
    – "Renaissance de Caudéran" est récente et liée à l’UMP et que Parade s’est contenté de passer la brosse à reluire au dernier Conseil de Quartier alors que les doléances sont nombreuses et anciennes sur les questions de voirie
    – L’association du président Dubrana qui concerne le quartier de Cardoze et environs est ancienne et a elle toute sa légitimité mais ce n’est ce pas lui qui figure sur la photo
    – Qu’il existe une autre association comme celle de Cardoze concernant Caudéran Centre qui outre la défense des intérêts des habitants a une véritable activité d’animation culturelle et d’éducation populaire et qui n’a apparemment pas été invitée par Mr LOTHAIRE
    – Que ce dernier a peut être été vexé par la volonté déterminée de cette association de s’opposer à l’urbanisation de l’ASPTT et qui a obligé la mairie à revoir son projet : le stade de rugby est ainsi définitivement sauvé et les tennis aussi du moins jusqu’aux élections municipales
    – Que Mr LOTHAIRE ni le maire de Bordeaux n’ont toujours pas répondu aux interventions ce Comité de Quartier de Caudéran Centre sur les changements faits sans concertation sur la desserte des bus (lignes 16, 51……….)
    Bien évidemment pas un mot de Sud Ouest sur le Conseil citoyen du 21 novembre dernier où 140 caudéranais ont pu s’exprimer librement puis entendre la politique participative qu’Alain ROUSSET conduirait s’il devenait maire de Bordeaux et de Caudéran

  18. 13/12/2007 at 15:08 Lucas Clermont

    Le jour où les journalistes seront aussi objectifs que les militants-qui-ont-assisté-à-la-réunion, alors je crains que la démocratie sera en danger.

    Ces réunions publiques, de droite comme de gauche, représentent la quintessence de la bêtise d’un parti. Les organisateurs sont préoccupés avant tout d’avoir une assistance suffisamment nombreuse pour ne pas déplaire à l’orateur convié. Et son ego peut s’avérer un mécanisme fragile. Plus l’orateur a de pouvoir sur la carrière ou l’avenir de l’organisateur, plus il y aura de monde. Alors, vite, vite ! on ratisse les fichiers pour convier les militants et les sympathisants. Et l’on gaspille le temps de l’orateur qui ne va convaincre personne : tout le monde était convaincu ; le temps des organisateurs est également dilapidé, à quoi il faut ajouter environ trois heures par spectateur militant. On convie 100 militants pour faire la claque ? On a perdu 300 heures de travail.

    L’orateur est content, les militants aussi ; les journalistes s’en foutent et ils ont raison ! Cela dit, si l’on perd 300 heures de communication, je suggère pour gagner du temps de ne pas procéder à une remise en question : haro sur les journalistes !

  19. 13/12/2007 at 16:28 M.V.

    Hervé Mathurin (Sud-ouest, 13/12) est sans aucun doute partiel et partial. En ce qui concerne le fond du propos d’hier soir, allez voir à la page 2-6 de ce même journal, rubrique "santé", l’article "Nouvelles épidémies" qui relate l’intervention de André Cicolella (invité des Verts), sur "les Nouvelles Epidémies" ; c’est le même, qu’on se le dise partout à la ronde pour compenser la lacune du rapport de Mathurin!
    Sud-Ouest se mobilise en soutien du pouvoir et de Juppé sans doute. L’éditorial confié à Franck De Bondt, relève de la propagande. Bruno Dive qui faisait les éditoriaux et qui est affecté maintenant à la rédaction parisienne, écrit sur le même sujet (la Réforme de l’Etat) p1-5, mais avec plus de modération et d’objectivité. Mais il semblerait qu’il ne soit plus à BX.
    Un article du n° d’aujourd’hui m’a particulièrement mise en colère: "L’effet Zénith". Ils vont y arriver à implanter à BX une CULTURE FRIC plus nocive que favorable à l’épanouissement personnel et au développement de la pensée critique. Un Zénith, c’est une forme de pollution pouvant concourir aux épidémies citées plus haut, que Michèle veut combattre!

  20. 13/12/2007 at 17:19 Vincent Tol

    Le commentaire de Lucas Clermont fait une analyse très réaliste des réunions publiques des partis politiques.
    Pourquoi est-ce que les journalistes seraient obligés d’avoir le même regard que les politiques lorsqu’ils assistent à une réunion publique ?
    En fait, vous voudriez que les journalistes ne publient que les papiers qui vous sont favorables. Est-ce que vous vous êtes indignés lorsque le même journaliste (Mathurin) a écrit l’article sur la sortie du livre de Michèle Delaunay ? Pour qui roulait-il à ce moment-là ?
    Gardons nous de critiquer les journalistes quand ils ne sont pas d’accord avec nous au risque de leur faire perdre leur liberté.
    Quelqu’un disait dans un précédent commentaire que la presse devait être le "quatrième pouvoir".
    Il est vrai qu’il est peut-être plus facile de s’attaquer à un journaliste régional plutôt qu’aux grands patrons de presse (ceux qui ont le pouvoir). C’est humain et lâche à la fois.

  21. 13/12/2007 at 22:16 M.V.

    Que vous dit "Petit Clos"? Il est évident que la presse est devenue un instrument du pouvoir, et on assiste là maintenant ,je pense ,à une mise en ordre de bataille; le journal local est confisqué et devra asséner chaque jour les informations nécessaires afin de servir le candidat de droite aux municipales.
    Il est urgent de réagir pour trouver la parade! Les blogs peuvent-ils suffire?

  22. 13/12/2007 at 22:16 M.V.

    Que vous dit "Petit Clos"? Il est évident que la presse est devenue un instrument du pouvoir, et on assiste là maintenant ,je pense ,à une mise en ordre de bataille; le journal local est confisqué et devra asséner chaque jour les informations nécessaires afin de servir le candidat de droite aux municipales.
    Il est urgent de réagir pour trouver la parade! Les blogs peuvent-ils suffire?

  23. 13/12/2007 at 22:26 Gérard ELOI

    @ M.V.

    Heureux de te retrouver !

    Je ne pense pas que les blogs peuvent suffire, mais nous devons continuer à y travailler, car ils y contribuent au-moins un peu.

    Sinon, j’avais posté, en commentaire 8 à ce billet, une réponse qui contient d’autres ébauches de solution…

    A bientôt, j’espère !

    Amitiés

    GE

  24. 13/12/2007 at 22:26 Gérard ELOI

    @ M.V.

    Heureux de te retrouver !

    Je ne pense pas que les blogs peuvent suffire, mais nous devons continuer à y travailler, car ils y contribuent au-moins un peu.

    Sinon, j’avais posté, en commentaire 8 à ce billet, une réponse qui contient d’autres ébauches de solution…

    A bientôt, j’espère !

    Amitiés

    GE

  25. 14/12/2007 at 00:14 Nicolas D

    Je ne vois rien d’étonnant à ce que SO soit lu en région bordelaise, comme le Républicain Lorrain l’est en Moselle ou Nice Matin dans le Sud Est, etc…
    C’est un peu cela l’idée d’un journal local. Et il est également vrai que certains de ces journaux ont un penchant vers la gauche ou la droite ou plus vers les extrèmes. C’est toujours d’actualité et ce sera encore comme cela demain.

  26. 14/12/2007 at 00:14 Nicolas D

    Je ne vois rien d’étonnant à ce que SO soit lu en région bordelaise, comme le Républicain Lorrain l’est en Moselle ou Nice Matin dans le Sud Est, etc…
    C’est un peu cela l’idée d’un journal local. Et il est également vrai que certains de ces journaux ont un penchant vers la gauche ou la droite ou plus vers les extrèmes. C’est toujours d’actualité et ce sera encore comme cela demain.

  27. 14/12/2007 at 01:15 James

    @ Vincent Tol et Lucas Clermont:
    Vos commentaires sont à côté de la plaque: il s’agit de savoir quel rôle veut et doit jouer un journaliste travaillant pour un journal tel que SO. Information ou opinion, voire propagande? Mathurin a dépassé la ligne jaune et il faut le retirer de la campagne du PS, sauf à conforter les soupçons de collusion avec d’autres (je me retiens de donner des noms).
    Vos appréciations sur les réunions politiques me font rire: personne ne peut vouloir que les acteurs politiques et les journalistes prennent la même position; le politicien fait campagne et le journaliste doit informer ce qui n’inclut pas de prendre parti pour ou contre. C’est un principe simple, pas à cent pourcent à réaliser, je conviens, mais ce que se permet Mathurin (et semble-t-il le journaliste à Cauderan dont parle Peyit Clos) est à mille miles de ce principe.

  28. 14/12/2007 at 01:15 James

    @ Vincent Tol et Lucas Clermont:
    Vos commentaires sont à côté de la plaque: il s’agit de savoir quel rôle veut et doit jouer un journaliste travaillant pour un journal tel que SO. Information ou opinion, voire propagande? Mathurin a dépassé la ligne jaune et il faut le retirer de la campagne du PS, sauf à conforter les soupçons de collusion avec d’autres (je me retiens de donner des noms).
    Vos appréciations sur les réunions politiques me font rire: personne ne peut vouloir que les acteurs politiques et les journalistes prennent la même position; le politicien fait campagne et le journaliste doit informer ce qui n’inclut pas de prendre parti pour ou contre. C’est un principe simple, pas à cent pourcent à réaliser, je conviens, mais ce que se permet Mathurin (et semble-t-il le journaliste à Cauderan dont parle Peyit Clos) est à mille miles de ce principe.

  29. 14/12/2007 at 07:55 pticom

    MV a bien raison, un petit "sit in" devant les locaux de sud ouest serait le bienvenu avec un slogan du genre "pour une presse neutre qui informe, contre une presse asservie qui désinforme"
    évidemment nous aurions un magnifique article le lendemain de sud ouest inclinant le fait que les sympathisants ps ne respectent pas la liberté de la presse mais cela fait x années qu’on écrase nos G… face une collaboration locale et médiatique de plus en plus puante !!

    Comme dit justement Lucas Clermont, on se retrouve dans les réunions publiques 80% entre nous au minimum avec un journaleux qui dit ce qu’il a envie d’entendre.

    donc il faut finir avec les moutons de panurge, une réaction et une réflexion différentes doivent etre menés !! del’action et de l’audace diantre !!

  30. 14/12/2007 at 07:55 pticom

    MV a bien raison, un petit "sit in" devant les locaux de sud ouest serait le bienvenu avec un slogan du genre "pour une presse neutre qui informe, contre une presse asservie qui désinforme"
    évidemment nous aurions un magnifique article le lendemain de sud ouest inclinant le fait que les sympathisants ps ne respectent pas la liberté de la presse mais cela fait x années qu’on écrase nos G… face une collaboration locale et médiatique de plus en plus puante !!

    Comme dit justement Lucas Clermont, on se retrouve dans les réunions publiques 80% entre nous au minimum avec un journaleux qui dit ce qu’il a envie d’entendre.

    donc il faut finir avec les moutons de panurge, une réaction et une réflexion différentes doivent etre menés !! del’action et de l’audace diantre !!

  31. 14/12/2007 at 10:07 M.V.

    Nous allons avoir une campagne de la droite à la Sarkozy très rationnelle, très percutante, flattant les tendances à fleur de peau.
    Il ne faudrait pas se retrouver avec le petit agneau dans les bras, alors qu’ailleurs, on joue les grandes orgues.
    Il faut que Alain Rousset se résigne à ne pas aimer du tout Juppé, (c’est un euphémisme).Quand je jouais au tennis, on me disait "si tu VEUT battre ton adversaire, tu dois le haïr (le temps du match, bien sûr, cela s’apprend), et je ne suis pas naturellement belliqueuse!
    Il faut trouver le moyen d’inonder la ville de nos informations; on ne va pas hésiter à nous démolir , nous abaisser, et la question que je posais, un jour, plus haut est de savoir si on utilise les mêmes armes que l’adversaire. Je disais plutôt non, aujourd’hui, je dirais plutôt oui.

  32. 14/12/2007 at 10:07 M.V.

    Nous allons avoir une campagne de la droite à la Sarkozy très rationnelle, très percutante, flattant les tendances à fleur de peau.
    Il ne faudrait pas se retrouver avec le petit agneau dans les bras, alors qu’ailleurs, on joue les grandes orgues.
    Il faut que Alain Rousset se résigne à ne pas aimer du tout Juppé, (c’est un euphémisme).Quand je jouais au tennis, on me disait "si tu VEUT battre ton adversaire, tu dois le haïr (le temps du match, bien sûr, cela s’apprend), et je ne suis pas naturellement belliqueuse!
    Il faut trouver le moyen d’inonder la ville de nos informations; on ne va pas hésiter à nous démolir , nous abaisser, et la question que je posais, un jour, plus haut est de savoir si on utilise les mêmes armes que l’adversaire. Je disais plutôt non, aujourd’hui, je dirais plutôt oui.

  33. 14/12/2007 at 11:20 M.V.

    J’y pense, j’y reviens.
    A.Juppé aurait dit, en parlant de Michèle (campagne législative): "à un certain moment, j’aurais dû lui rentrer dedans". C’est peut-être ce qu’il fait illico, cette fois, avec la mise à disposition de Sud-Ouest. Il faut savoir ce qu’un psycho-rigide humilié peut accumuler de rancoeur (cf Jospin). Attention aux symboles forts (ils sont souvent plus efficaces que les discours de fond sur le programme). Cette chaise vide sur la scène aux Chartrons, une grande partie de la soirée: pour moi, symbole très négatif. Le journaliste a aussi souligné que Michèle était la grande prêtresse officiant dans cette soirée, à réfléchir!
    La personne de Bayrou à BX et à la télé, symbole fort,et la mise au service de Sud-Ouest, deux à zéro.
    Je vais essayer de me taire un peu; mais c’est souvent dans les premiers moments que le match se joue, que l’emprise de l’un sur l’autre s’établit (c’est vrai aussi dans le mariage).

  34. 14/12/2007 at 11:23 M.V.

    Pardon pour la faute d’orthographe plus haut: "tu VEUX".

  35. 14/12/2007 at 11:23 M.V.

    Pardon pour la faute d’orthographe plus haut: "tu VEUX".

  36. 14/12/2007 at 13:58 Edouard-Henry & Co

    Bon, puisque Nicolas D lui demande, Edouard-Henry & Co revient
    Edouard-Henry & Co, il s’agit en fait, d’une seule et même personne revient donc, mais pas les mains vides car il apporte un commentaire sur le billet publié ici même le dimanche 9 décembre sous le titre :
    «  Devrons-nous bientôt nous informer hors de nos frontières ?  » .

    Ce commentaire, a été publié sur un autre Blog dès le lendemain. Peut-être permettra t-il au débat de repartir sur des bases plus justes.

    Avant de le livrer ici, on peut reconnaître à Lucas-Clermont assez de lucidité. Il vrai, que dans une campagne électorale, au sein d’un famille politique, il y a une sous campagne où les militants, et organisateurs, entendent déployer leur zéle…
    Ceci dit, quand même, les réunions de ce type ne regroupent pas à 100% des personnes déjà convaincues, mais on n’en n’est souvent pas très loin.

    En ce qui concerne l’objectivité de la Presse. On pourrait en discuter ad vitam aeternam.

    Sud-Ouest inféodée à l’UMP en tout cas à la majorité Municipale actuelle, n’est-ce pas un peu exagéré quand même. Bien sûr, si l’on veut des articles à l’image des commentaires des partisans, du syle : «Quelle belle réunion !  » ou, j’ai lu même cela quelque part : «  Merveilleuse réunion ! » , il est évident que tout devient ou rique de devenir subjectif. Pour Pticom, puis- lui rappeler que cela ne sera pas simple de mettre en place une Presse telle qu’il l’entend. Sauf à revenir à une Pravda new look. Pticom, vraiment, y a des jours t’exagéres.

    Le commentaire donc, avec entre guillemets et en italique, les passages du billet qui l’ont sucité.

    « Certes, la France connaît la liberté d’opinion individuelle, mais il n’existe pas dans sa Constitution un droit garanti des médias ni de droit à la libre information. Au lieu de cela, il y a le secret de l’information. Quiconque publie une information désobligeante ou calomnieuse à l’égard d’une personnalité, risque d’être soupçonné de l’avoir obtenue de façon illégale. Pire encore : s’il désigne la personnalité de façon nominative, il risque de se faire assigner pour calomnie. C’est pourquoi les médias français gardent en règle générale l’anonymat sur leurs sources d’information. Ce n’est que sous une forme humoristique ou ironique qu’ ils peuvent émettre ou imprimer ce que personne n’oserait publier. »

    Certes la Constitution ne garantit pas de droits particuliers au profit des médias, d’ailleurs, elle n’aborde même pas la question de l’information.
    Cependant une loi pose, elle, le principe fondamental de la liberté d’expression qu’il n’est pas abusif d’assimiler à "la libre information" qu’évoque le texte. Cette loi, dite loi sur la liberté de la presse – L. 29 juillet 1881 – édicte la règle, qu’aussi en ce domaine, la liberté est le principe, l’interdit, l’exception.

    « Quiconque publie une information désobligeante ou calomnieuse à l’égard d’ une personnalité, risque d’être soupçonné de l’avoir obtenue de façon illégale. »

    Passage étonnant, et j’avoue, là, ne pas trop comprendre le sens de la phrase. Donc…

    Quand même, dans le cas, où il y a violation du secret d’une instruction judiciaire, et même si l’information est avérée, il est normal qu’un risque de poursuite soit encouru. Non ?

    D’autre part, si un journaliste ou tout autre personne publie une information calomnieuse, semble t-il anormal qu’il y ait poursuite ou risque de poursuite de la part de la personne qui en est la victime ? Pour moi, non !

    Attention également, si je peux me permettre, le ton ou style humoristique voire ironique n’écarte en rien les risques de poursuites. Non, non !

    Cette loi de 1881, pilier de notre démocratie, mérite d’être lue. Il faut peut être, aussi, préciser que dans notre pays les journalistes bénéficient d’une protection que leur offre l’alinéa 2 de l’article 109 du code de procédure pénale. Il s’agit de la possibilité pour eux de ne pas divulguer leurs sources.

    Pour revenir au texte de 1881, une chose est certaine, c’est que s’ il est toujours en vigueur, et c’est heureux, il mérite, une réactualisation. Là, je rejoins le point de vue exprimé, mais en posant une question.

    On sait qu’aujourd’hui, les groupes industriels n’opèrent plus dans un seul secteur comme ils le faisaient à la fin du 19 ème siécle, époque de publication de la loi en question.
    En conséquence, ne faudrait-il pas réglementer la prise de participation des groupes industriels dans le capital de telle ou telle société de presse si leurs activités connexes ont intérêt à voir leur dirigeant se risquer à attirer les bonnes grâces des pouvoirs publics ?

    Comme on dit à Sciences-Po, une volonté politique s’impose.

  37. 14/12/2007 at 13:58 Edouard-Henry & Co

    Bon, puisque Nicolas D lui demande, Edouard-Henry & Co revient
    Edouard-Henry & Co, il s’agit en fait, d’une seule et même personne revient donc, mais pas les mains vides car il apporte un commentaire sur le billet publié ici même le dimanche 9 décembre sous le titre :
    «  Devrons-nous bientôt nous informer hors de nos frontières ?  » .

    Ce commentaire, a été publié sur un autre Blog dès le lendemain. Peut-être permettra t-il au débat de repartir sur des bases plus justes.

    Avant de le livrer ici, on peut reconnaître à Lucas-Clermont assez de lucidité. Il vrai, que dans une campagne électorale, au sein d’un famille politique, il y a une sous campagne où les militants, et organisateurs, entendent déployer leur zéle…
    Ceci dit, quand même, les réunions de ce type ne regroupent pas à 100% des personnes déjà convaincues, mais on n’en n’est souvent pas très loin.

    En ce qui concerne l’objectivité de la Presse. On pourrait en discuter ad vitam aeternam.

    Sud-Ouest inféodée à l’UMP en tout cas à la majorité Municipale actuelle, n’est-ce pas un peu exagéré quand même. Bien sûr, si l’on veut des articles à l’image des commentaires des partisans, du syle : «Quelle belle réunion !  » ou, j’ai lu même cela quelque part : «  Merveilleuse réunion ! » , il est évident que tout devient ou rique de devenir subjectif. Pour Pticom, puis- lui rappeler que cela ne sera pas simple de mettre en place une Presse telle qu’il l’entend. Sauf à revenir à une Pravda new look. Pticom, vraiment, y a des jours t’exagéres.

    Le commentaire donc, avec entre guillemets et en italique, les passages du billet qui l’ont sucité.

    « Certes, la France connaît la liberté d’opinion individuelle, mais il n’existe pas dans sa Constitution un droit garanti des médias ni de droit à la libre information. Au lieu de cela, il y a le secret de l’information. Quiconque publie une information désobligeante ou calomnieuse à l’égard d’une personnalité, risque d’être soupçonné de l’avoir obtenue de façon illégale. Pire encore : s’il désigne la personnalité de façon nominative, il risque de se faire assigner pour calomnie. C’est pourquoi les médias français gardent en règle générale l’anonymat sur leurs sources d’information. Ce n’est que sous une forme humoristique ou ironique qu’ ils peuvent émettre ou imprimer ce que personne n’oserait publier. »

    Certes la Constitution ne garantit pas de droits particuliers au profit des médias, d’ailleurs, elle n’aborde même pas la question de l’information.
    Cependant une loi pose, elle, le principe fondamental de la liberté d’expression qu’il n’est pas abusif d’assimiler à "la libre information" qu’évoque le texte. Cette loi, dite loi sur la liberté de la presse – L. 29 juillet 1881 – édicte la règle, qu’aussi en ce domaine, la liberté est le principe, l’interdit, l’exception.

    « Quiconque publie une information désobligeante ou calomnieuse à l’égard d’ une personnalité, risque d’être soupçonné de l’avoir obtenue de façon illégale. »

    Passage étonnant, et j’avoue, là, ne pas trop comprendre le sens de la phrase. Donc…

    Quand même, dans le cas, où il y a violation du secret d’une instruction judiciaire, et même si l’information est avérée, il est normal qu’un risque de poursuite soit encouru. Non ?

    D’autre part, si un journaliste ou tout autre personne publie une information calomnieuse, semble t-il anormal qu’il y ait poursuite ou risque de poursuite de la part de la personne qui en est la victime ? Pour moi, non !

    Attention également, si je peux me permettre, le ton ou style humoristique voire ironique n’écarte en rien les risques de poursuites. Non, non !

    Cette loi de 1881, pilier de notre démocratie, mérite d’être lue. Il faut peut être, aussi, préciser que dans notre pays les journalistes bénéficient d’une protection que leur offre l’alinéa 2 de l’article 109 du code de procédure pénale. Il s’agit de la possibilité pour eux de ne pas divulguer leurs sources.

    Pour revenir au texte de 1881, une chose est certaine, c’est que s’ il est toujours en vigueur, et c’est heureux, il mérite, une réactualisation. Là, je rejoins le point de vue exprimé, mais en posant une question.

    On sait qu’aujourd’hui, les groupes industriels n’opèrent plus dans un seul secteur comme ils le faisaient à la fin du 19 ème siécle, époque de publication de la loi en question.
    En conséquence, ne faudrait-il pas réglementer la prise de participation des groupes industriels dans le capital de telle ou telle société de presse si leurs activités connexes ont intérêt à voir leur dirigeant se risquer à attirer les bonnes grâces des pouvoirs publics ?

    Comme on dit à Sciences-Po, une volonté politique s’impose.

  38. 14/12/2007 at 18:37 NR

    Je relis le commentaire de Lucas Clermont et je tombe sur sa phrase selon laquelle la démocratie serait en danger si les journalistes étaient objectifs. Ah tiens. C’est un nouveau concept de démocratie – sans doute d’inspiration sarkoyste – qui est développé par LC? Le journaliste doit éviter d’informer et être partisan? LC, j’attends des précisions…

  39. 14/12/2007 at 18:37 NR

    Je relis le commentaire de Lucas Clermont et je tombe sur sa phrase selon laquelle la démocratie serait en danger si les journalistes étaient objectifs. Ah tiens. C’est un nouveau concept de démocratie – sans doute d’inspiration sarkoyste – qui est développé par LC? Le journaliste doit éviter d’informer et être partisan? LC, j’attends des précisions…

  40. 14/12/2007 at 18:57 michele

    à Lucas Clermont et Vincent Tol
    pas d’accord ! nous avons fait une réunion sans bla bla (disons : avec peu de bla bla), sur un problème fondemental : la fracture sanitaire, l’implication du politique dans la santé, et le public qui n’était pas majoritairement militant, a écouté, participé, compris que nous n’étions pas dans la campagne basique. J’en ai eu l’écho ‘sur le terrain" aujourd’hui et il me parait important que ce message fondamental soit relayé.

  41. 14/12/2007 at 18:57 michele

    à Lucas Clermont et Vincent Tol
    pas d’accord ! nous avons fait une réunion sans bla bla (disons : avec peu de bla bla), sur un problème fondemental : la fracture sanitaire, l’implication du politique dans la santé, et le public qui n’était pas majoritairement militant, a écouté, participé, compris que nous n’étions pas dans la campagne basique. J’en ai eu l’écho ‘sur le terrain" aujourd’hui et il me parait important que ce message fondamental soit relayé.

  42. 14/12/2007 at 19:03 michele

    à James, MV, petit clos..
    Puis-je jouer les modérateurs ? j’atteris à l’instant sur le blog, et si, comme je viens de l’exprimer, je souhaite beaucoup que la pierre angulaire des messages politiques soit relayée, je pense qu’il faut que nous ayons beaucoup de sagesse et de pondération dans nos propos.
    Je vous y invite, dans ce moment décisif : nous menons campagne pour construire une ville qui donne envie et qui aide à vivre. Voyons nous, parlons nous, comme nous l’avons fait cet après midi (14 dec) avec les journalistes, avec vous tous lors de l’inauguration de la perm’
    N’oublions pas notre leit motif "parce que la politique c’est d’abord se connaitre, se comprendre et construire ensemble"

  43. 14/12/2007 at 19:03 michele

    à James, MV, petit clos..
    Puis-je jouer les modérateurs ? j’atteris à l’instant sur le blog, et si, comme je viens de l’exprimer, je souhaite beaucoup que la pierre angulaire des messages politiques soit relayée, je pense qu’il faut que nous ayons beaucoup de sagesse et de pondération dans nos propos.
    Je vous y invite, dans ce moment décisif : nous menons campagne pour construire une ville qui donne envie et qui aide à vivre. Voyons nous, parlons nous, comme nous l’avons fait cet après midi (14 dec) avec les journalistes, avec vous tous lors de l’inauguration de la perm’
    N’oublions pas notre leit motif "parce que la politique c’est d’abord se connaitre, se comprendre et construire ensemble"

  44. 14/12/2007 at 19:16 pticom

    eh&co : ben oui des fois j’exagere mais des fois les exces soulagent qd on voit l" objectivité et neutralité ambiante" de nos journaleux…bon par contre eh&co, fait plus court la prochaine fois …
    en tout cas il va falloir un bon cocktail imagination communication esprit d’initiative pour tenter d’exister médiatiquement face à notre bon maire !!

  45. 14/12/2007 at 19:16 pticom

    eh&co : ben oui des fois j’exagere mais des fois les exces soulagent qd on voit l" objectivité et neutralité ambiante" de nos journaleux…bon par contre eh&co, fait plus court la prochaine fois …
    en tout cas il va falloir un bon cocktail imagination communication esprit d’initiative pour tenter d’exister médiatiquement face à notre bon maire !!

  46. 14/12/2007 at 19:53 Jean, alias Antigone et Edouard-Henry & Co.

    Faire plus court, pour toi c’est faire lapidaire. Raisonner à l’emporte pièce, parler comme un perroquet.

  47. 14/12/2007 at 19:57 Jean, alias Antigone et Edouard-Henry & Co.

    Au fait, Pticom, James, Nicolas D, c’est quoi les autres pseudos ?
    Décidément t’es parti pour faire du tort à Michèle. Beaucoup de commentaires, un seul peu déauteurs, si on peut appeler cela des auteurs.
    Allez, avoue !

  48. 14/12/2007 at 21:03 Gérard ELOI

    @ EH and Co,

    Belle documentation au-sujet de la presse dans le message 21.

    Mais ce n’est qu’une interprétation.

    Je n’ai pas (encore) été faire la "pub" de mon blog, et des derniers billets sur le thème justement de la manipulation, sur les forums sarkozystes: j’estime que je n’en ai pas besoin !

    Mon hypothèse : cet envahissement du blog de Michèle vise évidemment à tenter de la démolir, même sur son propre terrain !
    J’en tire une conclusion optimiste !

    Si elle devient à ce point la "Femme à abattre", c’est qu’elle fait peur aux diktats de la droite ultra-libérale. Elle a battu une première fois Juppé, et l’humanisme avait alors triomphé (enfin !), vous avez peur d’ un acte 2 lors des municipales !

    Votre acharnement ne démontre que la faiblesse de vos arguments !

    GE

  49. 14/12/2007 at 23:59 militant 3

    @ Gérard Eloi
    En effet, on constate depuis un certain temps l’invasion de "commentateurs" qui veulent détruire le caractère du blog. Notons que contrairement à Juppé (j’ai des preuves!) il n’y a jamais eu de censure. Toutes les bêtises et agressions ont librement accédé à ce blog! Mais c’est ça qui nous distingue d’une droite bête et méchante.
    Et en ce qui concerne "la femme à abattre", ils n’ont aucune chance. C’est une femme libre, indépendante qui n’a pas eu peur du Grand Manitou Juppé; c’est plutôt lui (et ses colisiers)qui maintenant ont peur d’elle.

  50. 15/12/2007 at 08:36 pticom

    salut james et nicolas D, je viens d’apprendre par notre bonimenteur eh and co que nous sommes une meme et seule personne: comment a t il pu deviner notre secret ???
    pour quelqu’un qui pense que ce blog censure, il a bcp le droit a la parole et comme le dit "venceremos", la seule fois ou j’ai voulu mettre un commentaire sur le blog à juppé, si on peut appeler ce monologue un blog, je n’ai jamais vu la parution de mon billet mais bon une "personne" de cet accabit merite de venir ici avec ces arguments insipides, donc welcome eh and co

  51. 15/12/2007 at 09:36 NR

    Ils volent, ils mentent, ils récupèrent, ils insultent et calomnient, c’est ça la droite qui nous hait, qui s’introduit dans ce blog et que nous devons combattre, mais pas avec leurs moyens.

  52. 15/12/2007 at 10:53 pticom alias james alias nicolas d selon eh and co !!

    tu as bien raison NR : nous les combattons sur le terrain et dans nos idées, alors que eux c’est viscerale, ils nous haissent !!! d’ici que sarko nous reparle des gènes…

    bon par contre l’ami Hadrien nous manque cela fait longtemps !!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel