m

Un débat s’est récemment engagé autour de cette question. La réponse la plus certaine est celle qui permet de définir et de former une filière de cette forme particulière d’économie.

Alors que j’étais ministre des personnes âgées, nous avons lancé conjointement avec Arnaud Montebourg, Ministre de l’économie, la filière de la Silver Economie. Enorme succès, que nous attendions à peine : le 25 avril 2013 à Bercy, près de 800 personnes représentant des entreprises, étaient présentes et ont toutes souscrites au « contrat de filière » que les deux ministères avaient élaboré ensemble.

Tout à fait entre nous, si nous avions conservé le terme de « gérontechnologies », utilisé alors, le succès n’était pas attendre. En face d’une innovation, il faut un mot nouveau et attractif. Celui -ci contrariait l’usage strict du français dans des textes officiels. J’ai cependant obtenu de conserver « Silver » mais « économie » a légitimement remplacé le mot anglais « economy » dans les textes ultérieurs au lancement.

Par définition, une filière réunit des entreprises et non des structures publiques, comme les hôpitaux ou les EHPAD non commerciaux* (on disait alors « EHPAD lucratifs » et j’ai accédé à la demande de ce type d’entreprises de préférer dans les textes le terme de « commercial ». Reconnaissons que les deux termes ont été légitimés par leurs résultats.

Voici les premières lignes du texte officiel initial.

La Silver Economy regroupe toutes les entreprises agissant pour et/ou avec les personnes âgées. Création de services personnalisés, de technologies pour l’autonomie, ces biens et services seront bientôt indispensables et sont autant d’activités appelées à se développer fortement dans les prochaines années.

Au sens économique de constitution d’une filière, la définition est donc claire.

Récemment une définition plus large a été proposée : celui de système réunissant tout ce qui concerne le soin, la santé, l’alimentation, le mode de vie… des personnes âgées. Voilà qui est tout à fait acceptable et qui correspond à un objectif commun de contribuer au bien vieillir des âgés. Mais il n’est pas question alors d’une filière mais d’un système au service d’un objectif.

Le « lancement de filière » a été fort mal vécu par ma Ministre de tutelle, Mme Marisol Touraine, à laquelle il déplaisait que, même partiellement, mon « ministère délégué » travaille avec un autre Ministre qu’elle même et je me souviens d’un définitif « Occupe toi des ehpad ! » qui m’a laissé entrevoir que ma longévité ministérielle serait écourtée. Ce fut le cas et l’acte II de la loi d’adaptation de la société (« grand âge, autonomie) n’a pas eu lieu. Ce fut rès regrettable, car l’ensemble eût été le totem social du quinquennat de François Hollande.

Twitter s’est enflammé pour rien sur cette définition de la silver économie. Elle est au contraire aisée à comprendre : l’une (« filière ») est précisément définie, l’autre (« écosystème ») est plus large et accueillante et peut par exemple comprendre au moins sur le principe un service de gériatrie dans un hôpital public ..

Je remercie une fois encore, à l’occasion de ce texte, ma petite équipe ministérielle de son travail sur tous les sujets qu’en deux ans nous avons abordé et auxquels nous espérons avoir apporté quelque chose. ; En particulier pour la silver économie, mon remerciement va à M. Fabien Verdier.

Comments 1 commentaire

  1. 29/05/2021 at 09:57 Michèle Delaunay

    Tout le monde comprend qu’il n’y a aucune attaque contre personne dans ce court billet. Mme Touraine n’était pas favorable au partenariat de mon ministère déléguée avec un autre ministère « plein ». Je crois qu’elle meme le confirmerait, comme elle confirmerait qu’elle souhaitait renouveler le trio de ses ministeres délégués.
    Ma successeur a dit publiquement (laurence Rossignol) a dit publiquement qu’elle ne « croyait pas en la silver économie » mais elle ne l’a pas interrompue pour autant.

    L’important est que la silver économie, filière comme « système » d’initiatives, de réflexions… » continue de progresser et qu’elle ne soit pas tourmentée par des propos ni des personnalités tourmentées. Pour ma part, je n’entrerai dans aucun conflit ni par mes propos, ni par mon action à la présidence du gérontopole nouvelle Aquitaine.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel