m

Où sont, en effet, les 500 000 logements construits chaque année, qui étaient une promesse du Président de la République ?

Cette interrogation est l’occasion de quelques chiffres :

– Le déficit de logements est en France estimé à 1,5 millions, toutes catégories de logements confondus

– Depuis fin 2006, le nombre de logements nouveaux nécessaires chaque année est estimé à 500 000, d’où la promesse du Président qui, s’il n’est pas de parole, sait au moins compter..

– 430 000 ont été construits en 2007 , et en 2008 on table sur 320 à 350 000 logements neufs. Déficit relativement à la promesse présidentielle d’au moins 30%.

– De plus, et c’est le plus grave, les logements construits ne sont aucunement adaptés, en nature et en prix, à la demande. Dans les grandes villes, et dans les territoires de forte attraction, la situation devient dramatique pour les personnes à faibles ressources.

– Les prix des logements ont doublé depuis 2000, sans proportion avec l’augmentation des revenus et des salaires. Entre 1965 et 2001, il fallait en moyenne 2 ans et demi de revenus moyens d’un ménage pour acheter un bien immobilier. Il faut aujourd’hui plus de 4 ans.

– Les loyers ont suivi le même mouvement et pour qu’ils soient aujourd’hui dans une cohérence identique avec les revenus qu’en 2001la cohérence avec les revenus, il faudrait qu’ils baissent de 35%

Ces chiffres pour servir de base à la discussion de la loi Boutin qui va passer à l’Assemblée à la fin du mois. Elle est l’exemple même de la fausse réponse à une question majeure: le déficit de logements.

Déficit de logements, cela veut dire nécessité de l’augmentation des aides de l’Etat. Le projet de loi est tout le contraire. Il maquille en avancées sociales les baisses du financement de l’Etat. Du bluff sous un masque de bons sentitiments

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel