m

Première nuit dans mon ministère, première (petite) reprise de contact avec cet ami familier qu’est mon blog.

Tout va très vite, Paris, la campagne de Bordeaux, tout le reste. Les heures se courent après sans jamais se rattraper. Dans mon petit deux-pièces vide (un lit depuis hier), une belle lumière du matin sur des murs blancs, ma valise par terre et tout à l’heure une sirène pour je ne sais quoi, juste pour créer l’ambiance.

Journée pleine de rendez-vous et Conseil des Ministres. Le troisième. Déjà.

Je pense à mon jardin, très loin, quelque part, du moins j’espère.

Demain, première grande réunion de prise de contact avec le monde associatif. Plein de projets. Je note. J’ai des papiers partout, pas une poche n’en réchappe, mais bon, c’est la vie ; la quatrième, la cinquième, je ne sais plus, dans le cours de ma vie.

Comments 4 comments

  1. 30/05/2012 at 12:09 Eric L

    Espérons que vous trouverez un peu de verdure pas trop loin et des allées où arracher les mauvaises herbes. Le jardin de l’Elysée peut être après le Conseil des Ministres

  2. 30/05/2012 at 16:12 Denise Y.

    Je souhaite, madame la ministre, que le parfum de mon mari vienne vous enchanter les narines jusque sur le grabat de ce modeste deux-pièces, digne à vous lire d’une chambre d’EHPAD. C’est à lire sur le billet de la semaine de son blog : https://www.alain-youpi.blogspot.com/

  3. 30/05/2012 at 20:30 Gautheron Florence

    Bonjour, Après lecture de votre interview sur RTL…Qu’il y a loin de la coupe aux lèvres. Aide Soignante, je sais, je sens que l’apport financier ne suffira pas à résoudre les problèmes que nous rencontrons dans les ehpad. La population vieillissante ne fera que croître et il nous faut repenser en urgence, à la manière d’accueillir et d’accompagner les personnes dépendantes. La question est: La maison de retraite est elle la solution ? Sachant que le personnel ne sera jamais, jamais assez nombreux pour que nous vieillissons dans la dignité. Cordialement

  4. 31/05/2012 at 00:16 Pascal PILET

    Merci Michèle pour ces nouvelles… de ta nouvelle vie. Je suppose qu’il est exaltant de se mettre ainsi à construire, après une longue, très longue période dans l’opposition. Les moyens sont certes très restreints… crise oblige, mais je suis néanmoins persuadé que de réelles avancées sont possibles. Le problème du vieillissement et de la dépendance, n’est pas qu’une affaire de spécialistes auxquels que l’on gratifierait d’ une Ministre déléguée… C’est en réalité une question qui doit irriguer toutes les politiques publiques. Et à mon humble avis, la réussite de ce Ministère se mesurera autant dans la mise en oeuvre de mesures structurelles (évidemment nécessaires quoique forcément coûteuses) que dans sa capacité à faire émerger une « culture » de la prévention et de l’accompagnement du vieillissement. Je suis persuadé que cela commence pratiquement au berceau ! Le premier acte, est peut-être tout simplement de faire changer les regards et les approches. On vit de plus en plus longtemps. Contrairement à ce que l’on entend souvent, ce n’est pas un mal. C’est en effet le résultat conjugué des avancées de la recherche médicale et de la prise en charge solidaire des dépenses de santé par le système de sécurité sociale, à partir de la Libération. En 65 ans, nous en avons gagné, en moyenne, 17 à 20 années d’espérance de vie supplémentaire à la naissance. Vivre plus longtemps est donc une chance, fruit de la connaissance et du progrès social, et doit le rester, si possible, jusqu’à notre dernier souffle. Pour paraphraser François Mitterrand, maintenant que nous avons ajouté des années à la vie, il ne reste plus qu’à rajouter de la vie aux années. Une perspective exaltante , ne croyez-vous pas ?

Répondre à Gautheron Florence Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel