m

Selon l’étude annuelle de Hay Group, publiée par « La Tribune », puis ensuite dans « Le Monde », les grands patrons français sont aujourd’hui les mieux payés d’Europe. C’est sans doute d’ailleurs le seul indicateur international où nous sommes placés en tête.

En 2007, 70% des PDG des entreprises du CAC 40 ont vu leur rémunération augmenter de 40%. Leur rémunération médiane est de 6,175 millions d’euros (les centimes ne sont pas précisés). Le même patron s’il est britannique ne touche que 5,85 millions en moyenne, et s’il est Allemand, 3,94 millions d’euros. C’est mal payer les excédents de toutes sortes (et en premier lieu du commerce extérieur) de l’économie allemande.

Pourquoi cette augmentation ? Ce ne sont pas tant les salaires de base qui ont cru, mais ce qui vient en extra, bonus et stock options. Les stock options en particulier ont augmenté de 48% pour 58% des 135 entreprises étudiées. Rappelons qu’au regard de la situation difficile de ces grands patrons, ces stock options ne sont soumises qu’à de très modestes contributions sociales : 10% sur 25% de leur valeur (manque à gagner pour l’assurance sociale relativement à une cotisation normale : 3 milliards d’euros).

Dernier point : la distribution des stock options ne sont pas conditionnées à la performance des dirigeants, et 60% d’entre eux bénéficient d’un « matelas de sécurité » pour leurs vieux jours, alors qu’ils n’étaient que 40% l’année d’avant.

L’argent va à l’argent, le pouvoir au pouvoir, rien n’inverse jamais la roue.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel