m

Je rentre d’une réunion où étaient présents de nombreux blogueurs. Des élus qui ont presque tous aujourd’hui « leur » blog, des communiquants dont c’est le mêtier, mais aussi des citoyens et des personnes individuelles. Je fais une nuance entre les deux, car il me semble que certains ont une démarche politique au sens le plus fondamental de ce terme (s’exprimer sur la vie de la Cité) et d’autres une démarche personnelle (s’exprimer sur leur vie et leur vision de la vie). Plusieurs parmi les blogueurs de ce soir, plusieurs alimentent plusieurs blogs..

Quel prodige étonnant ! Ce nouveau mode de communication est apparu à un moment où il semblait tout à fait improbable : les conversations téléphoniques étaient entrain de remplacer définitivement la correspondance, les media du son et de l’image s’imposaient en maîtres. Et cette nouvelle forme est apparue, plus fluide, plus rapide que l’écriture sur papier, et pourtant une écriture véritable, que l’on peut reproduire et retrouver, qui a ses petits bruits (comme autrefois la plume sur le papier), que l’on voit avancer devant soi au gré des touches..

La très grande différence entre le mail ou le blog et l’écriture sur papier, 0 combien plus ascétique, c’est le temps. Le temps d’expédier la lettre, d’imaginer qu’elle parvienne, le temps de composer un manuscrit avant de l’ouvrir à un éventuel lecteur… Tout ce silence et cette attente qui séparent l’écriture de la lecture , que la correspondance électronique réduit à un instant.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel