m

Il fait déjà nuit. Août commence à avaler par longues gorgées vespérales notre temps de lumière. J’écris ce billet d’un ordinateur ami, émerveillée malgré tout que le blog soit toujours là, comme un vaste écran blanc que personne ne pourrait effacer ni dérober. Pendant ce temps mon ordi à moi est dans une maison inconnue, pour un destin inconnu, et je me sens presque coupable de le savoir si loin et sans moi. C’est une de mes faiblesses de considérer quelques objets comme des aide-à-vivre et de leur prêter une âme, enfin quelque chose qui y ressemble de très loin.

Journée bordelaise partagée entre plusieurs rendez-vous, l’aménagement du camp de base de mes bureaux parlementaires (20 rue Saint-Laurent) et une longue visite au Grand Parc où un curieux incendie nocturne a endommagé quatre magasins du centre commercial déjà bien malmené par une réhabilitation hâtive, médiocre, ni faite ni à faire, qui n’est d’ailleurs peut-être pas totalement étrangère au court-circuit qui semble à l’origine des dommages. Résultat : quatre boutiques fermées pour un temps indéterminé alors qu’elles essayaient de maintenir vie sociale, activité et bien sûr, commerce de proximité au coeur du quartier.

Avouons-le, j’ai comme un léger nuage de cafard dont je n’arriverai pas à sauver la tonalité de ce billet. Je l’interrompt pour mon remède habituel : faire des choses nécessaires, pas grandioses, mais qui au moins seront faites. A tout de suite. Peut-être.

Comments 8 comments

  1. 03/08/2007 at 23:10 pticom

    Le nouveau fleuriste qui est le père d’une de mes amies venait juste il y a quelques mois de reprendre cette activité " sinistrée" du Grand Parc !! j’espère que la mairie trouvera des solutions à ces 4 commerces de proximité très rapidement ( délai des assureurs pour rembourser !!)avec une solidarité des différentes administrations territoriales !!!
    ps : si tu as besoin de qchose pour égayer ta permanence , n’hésite pas à nous solliciter mais avant tout prend une porte blindée à triple sécurité, histoire de tenter de décourager nos watergate parisiens !!
    bonne nuit jeune députée !!

  2. 03/08/2007 at 23:17 Lucas Clermont

    Sherlock Holmes et Watson font du camping. En pleine nuit, Holmes réveille Watson et lui dit : "Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous concluez."
    Watson, interloqué, mal réveillé contemple le ciel et répond : " Et bien je vois des millions d’étoiles… chaque étoile est un soleil autour duquel gravite sans doute des planètes… tant de planète que sans doute l’une d’entre elles ressemble à la Terrre… j’en déduis que l’Homme n’est pas seul dans l’Univers.
    – (…) Watson, vous êtes un imbécile ! On nous a volé la tente"

    Cela me paraît être de circonstance. En tout cas contre le cafard : cette blague m’a toujours fait sourire.

  3. 03/08/2007 at 23:25 douce-amère

    Nocturne
    Tout va bien puisque tout est toujours dans le recommencement. Mais enfin comment ce pillage a-t-il été possible ?

  4. 03/08/2007 at 23:36 K

    …heureusement Blokos protégera ta perm’.

    Bonne nuit et bon week-end, princesse!

  5. 04/08/2007 at 09:17 Jean-François

    Faisons confiance à Jérôme pour veiller nuit et jour à la sécurité de ta permanence. Attention il est maintenant un personnage public (cf SO de ce jour)

  6. 04/08/2007 at 15:19 andrieux maud

    chère michèle

    remède contre le cafard: jeter un coup d’oeil sur notre blog
    lepic.blogspirit.com
    le parti indépendant pour la culture ou la naissance le 11 juillet 2007 à bordeaux d’une liste d’union citoyenne regroupant des bordelais désireux de proposer un projet culturel ambitieux pour 2008…
    et réagissez bien sûr, nous attendons vos commentaires,
    bien cordialement,
    maud

  7. 04/08/2007 at 15:46 denise Saint-jean

    Bonjour,
    J’espère que vous recevrez ce message malgrè la disparition de votre "amour véritable". Moi aussi j’ai des états d’âme et mon proche environnement matériel est très cher à ma vie de chaque jour.
    J’habite une résidence de luxe : la cité du Grand-Parc, entrée 3, bâtiment pompeusement rebaptisé Haendel.
    Vous m’avez communiqué la réponse du directeur d’Aquitanis dans ma boîte à lettres et je vous en remercie. Cependant celle-ci ne me satisfait pas. Mon logement n’est pas un logement social des années 2007 mais des années 50. Les dégradations matérielles ne sont pas que le fait des nuisances volontaires qui sont, sommes toutes, marginales. Il y a l’usure du bâtiment et la vétusté des équipements. Si vous êtes venue en visite, vous aurez pu remarquer le béton qui s’effrite et des blocs qui se désolidarisent; les boîtes à lettres années 70 complètement défoncées, l’absence de sas avec paillasson, la corrosion en toute part sur les pièces métalliques : portes ascenceurs sur les paliers, vide-ordure au rez-de-chaussée extérieur, non isolé, percé par la corrosion, nauséabond, sûrement pas aux normes d’hygiène actuelle. Aquitanis se déresponsabilise en stigmatisant toujours les locataires qui seraient des délinquants. Aquitanis est totalement désengagé dans le maintien du service public et a depuis longtemps opté pour une politique d’abandon du logement social en règle générale et du droit au logement pour les plus pauvres en particulier. Cela fait cinq ans que je bataille pour obtenir des améliorations, et sur mon logement et sur les communs, sans résultats "visibles".
    Je n’ai rien remarqué concernant la prétendue "remise à niveau" de l’entrée 3 dont vous parle le bailleur. HA ! oui, sauf ce petit jeune, vu un matin dans l’entrée, qui, à l’aide d’une éponge type "spongex", et une paire de gants de ménage s’évertuait en frottant les parois des murs, hélas sans résultats visibles car les imprégnations des taches sont trop fortes. Le pauvre ! Même pas équipé de matériels professionnels pour ce travail. C’est une honte ! Et on se fout de la tête des habitants…
    Aquitanis négocie toujours des contrats au moins disant et le contrat de nettoyage des parties communes est largement insuffisant : 2 heures de passage par jour pour 15 étages … Seule l’entrée est partiellement lessivée. Les étages sont laissés à l’accumulation de la crasse, n’étant nettoyés qu’une fois toutes les trois semaines, voire moins… Les cabines d’ascenseurs sont d’une crasse repoussante, portes déglinguées, pannes régulières, interventions tardives de la société de maintenance qui est injoignable par le système d’alarme interne. Tout cela n’est pas de la poésie et quand on rentre le soir chez soi, on a qu’une envie, c’est de fuir !
    Là aussi on me dérobe quelque chose : le droit de jouir paisiblement de mon habitat, on pollue ma qualité de vie avec les nuisances morales et psychiques que cela induit et dont on ne parle jamais. On me bouffe les nerfs, On me vole ma vie. car, comme vous le savez sans doute, ceux qui vivent là sont tous, ou presque, au chômage; sont tous, ou presque, d’origine étrangère, ce dont a horreur l’administration HLM française.
    Alors, je pense qu’il ne faut pas en rester là et la réponse faite par Aquitanis est une formalité de politesse, non une réponse réelle et vérifiable de son engagement. A ce titre, elle n’est pas recevable.
    Alors moi je suis disponible si vous en avez besoin pour organiser la résistance au grand-Parc.
    En attendant, profitez bien du mois d’août, moi je garde l’oeil.
    Denise SAINT-JEAN

  8. 04/08/2007 at 16:30 michele

    merci de vos remèdes anti-cafard à vous. La blague de Sherlock Holmes est une merveille !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel