m

« Nous » (le PS bordelais) a désigné ce soir Alain Rousset tête de liste pour les élections municipales de Bordeaux.

Rien que le mot « tête de liste » est déjà plutôt bête, mais c’est comme ça dans tous les partis et depuis que les partis existent (sans doute même avant).

Mais enfin : « Equipe de liste », ça ne parle pas à grand monde, et pourtant c’est ce que nous allons faire.

Atmosphère chaleureuse (saucisson, mauvais fromage…) ce soir à la Fédération du Parti Socialiste. Participation excellente au scrutin désignant, élisant, notre candidat aux municipales. Excellent score d’AR*, seul candidat, ce qui en général démobilise tout un chacun, se disant qu’il n’y a pas d’enjeu. Bertrand Delanoë a fait moins bien à Paris lors du vote de « candidature à la candidature ». Cela ne dévalorise pas BD, qui va gagner à Paris, mais cela donne de la dynamique à notre campagne de Bordeaux, difficile entre les difficiles.

Tout cela parait non seulement « bordelo-bordelais », mais endogamique au PS. En réalité, cela va plus loin : une campagne, une élection, c’est une atmosphère, une adhésion, un tempo, et nous l’avions ce soir. Moi qui aime avant toute chose le « faire ensemble », j’en ai senti la matière et la source, je sais, je sens, que nous allons faire un vrai travail et un bon travail.

Pourquoi ai-j parlé du saucisson et du mauvais fromage ? Parce que ce n’est pas l’important. Et parce que nous étions là pour autre chose, et en même temps, heureux de partager deux trois bricoles comme si c’était un vrai repas.

Je crois aux choses simples. A mon avis, d’autres l’ont fait avant moi, et d’autres après. Mais « les fées sont têtues », il ne nous reste qu’à être de ces fées/faits.

Bonne nuit. Faites de beaux rêves..

  • 59% des « inscrits » (à jour de cotisations) , 95% des exprimés

Comments 62 comments

  1. 26/10/2007 at 00:23 superpado

    Ainsi donc "les fées sont têtues", ils y auraient des socialistes Bordelais décidés à tout faire pour gagner cette mairie et donner de l’espoir à tous les autres! C’est dans ces moments là que je me pose une question: "militant socialiste" va t-il continuer à voter non?

  2. 26/10/2007 at 00:31 Rosa et missie

    "Les fées sont tétues"
    c’est vraiment un très beau slogan
    Colette aurait aimé l’inventer

  3. 26/10/2007 at 06:43 Solférino

    Et pour ceux nombreux dans les salons qui doutaient du loyalisme de P. Dorthe 94 % de votants dans la section de Bordeaux Nord … Espérons juste que ces militants ne soient pas laissés de côtés pendant la campagne ou juste bon à mettre des tracts dans les BAL mais surtout espérons qu’AR fasse une vrai campagne de gauche !!!!

  4. 26/10/2007 at 08:20 Michele encore

    "Les fées sont têtues" : c’est le merveilleux nom d’une association fondée par notre amie Brigitte Comard. Je lui ai un instant emprunté ce nom plein à la fois de rêve et de réalité.

  5. 26/10/2007 at 09:37 Benjistik Studio

    Une très bonne chose qu’Alain Rousset soit choisi.

    Avec tout ce qu’il a déjà accompli sur la région, ça ne peut être qu’un "bon présage".

    Le PS a besoin d’un élan dynamique et avec Alain Rousset on ne peut s’attendre à mieux.

  6. 26/10/2007 at 09:47 NR

    Solférino et quelques autres des purs et durs ont vu la confiance apportée par les militants à AR. Fini donc les petits accrocs de certains qui ne le considèrent pas assez "à gauche"? D’accord pour jouer la solidarité pour GAGNER et pour abandonner cette obsession de la pureté idéologique? Prêt à faire jouer la DISCIPLINE?
    Espérons, espérons…

  7. 26/10/2007 at 09:56 militant 3

    J’aimerais bien savoir ce que certains considèrent comme une "vraie campagne de gauche"? Est-ce une position qui s’oppose à l’ouverture, pourtant nécessaire si l’on ne veut pas perdre d’emblée. Le PS seul et même le PS plus les Verts n’a pas la moindre chance d’obtenir la majorité. Les Bordelais sont comme ça et il faut regarder cette réalité en face et sortir de la tour d’ivoire. DOnc: ouvrons notre liste à d’autres de la société civile et du MoDem qui veulent se reconnaitre dans le programme que prépare AR. Misons sur les personnes et jetons les étiquettes à la poubelle!

  8. 26/10/2007 at 11:32 dominique poirier

    belle journée ensoleillée!
    pour ce qui me concerne hier soir ce sont les militants de Bordeaux qui ont voté et peu m’importe leur situation géographique ou le nom de leur section, l’important est d’y voir le signe de l’unité retrouvée autour d’un seul et unique candidat dans la perspective d’une campagne dure mais tellement porteuse d’espoir pour les années à venir, Alain Rousset a dit "une capitale ne se décrète pas, elle se fait avec tous ses habitants" et nous sommes tous des citoyens vivant dans la Cité!
    Nous ne combattons pas pour nous mêmes mais pour améliorer le quotidien de tous en tentant de ne laisser personne au bord du chemin, et ceux qui nous rejoindront très à gauche, à gauche, moins à gauche seront les bienvenus, c’est qu’ils se porteront tout simplement sur des valeurs humaines qui sont mises à mal aujourd’hui par le régime présidentiel que nous subissons chaque jour.
    Précarité, discriminations, chasse aux sans papiers, mépris des hommes et des femmes de ce pays qui souffrent , ignorance d’une jeunesse perdue et sans vision de leur avenir, c’est pour tout cela aussi qu’il faut se rassembler et agréger autour de nous le maximum de personnes qui refusent cette politique.
    Maintenant ,il nous faut continuer à travailler pour élaborer les propositions et le programme qui devra s’adresser à tous les bordelais et bordelaises que nous devrons entendre mais surtout écouter dans les quartiers .
    Mon engagement sera celui là et si nous réussissons cela nous rendra encore plus forts et encore plus unis pour l’avenir!
    SOYONS REALISTES,EXIGEONS L’IMPOSSIBLE CHE GUEVARA

  9. 26/10/2007 at 12:09 photographe talentueux

    La gauche est au pouvoir depuis plusieurs années à la tête de différentes institutions (conseil régional, cub, certains cantons et circonscriptions) mais pas à la mairie. Cette dernière à gauche, du moins aux mains du ps, changera-t-elle beaucoup de choses?

    Je m’explique: malgré des décisionnaires de gauche ça et là, je ne vois pas de conséquences positives et sociales sur mon agglomération ou mon département. Rien pour la culture, rien pour le logement. Mais est-ce parce-que seule la mairie peut tout faire?

    Lorsqu’un artiste demande un stage, un atelier ou une subvention de départ pour construire, monter un projet artistique, créer une dynamique culturelle inexistante dans cette ville, le conseil général exige par exemple que vous soyez déjà constitué en association depuis un an (cherchez l’erreur). Les festivals existant en bavent pour survivre et se voient refuser coup sur coup une aide financière pour résister le plus longtemps possible à leur mort annoncée.

    Par contre, pour recenser en douce les artistes au chômage via des sous-traitants bidons qui ont en charge la validation des projets, là il y a des moyens. Combien d’organismes de pseudo-formation, au sein desquels sont délivrés des stages de quelques heures pour les rmistes par exemple, profitent du marché du chômage pour raffler des financements et vivre aisément? Culturellement mais pas seulement, cet argent pourrait servir plus utilement.

    Au lieu de ça, pour pister, tenter de contrôler les artistes de Gironde et le versement de leurs minimas sociaux, on préfère payer grassement des psychologues ratés ou des juristes de seconde zone dont la mission se limite à "animer des formations de redynamisation du projet professionnel".

    En langage clair, vous passez vos journées à raison de quelques jours par semaine à boire du café, à papoter avec des gens dans la même galère, à lister vos démarches, à faire le bilan de ce qui ne va pas dans cette ville, ce département, ce pays, puis à rentrer chez vous aprés avoir signé un joli bilan anpe. Matière à statistiques, vide, néant complet par la suite.

    Le logement maintenant.

    J’habite depuis 6 ans un deux pièces en colocation avec des termites. Le propriétaire est un escroc, son agence aussi. J’ai tout fait pour faire admettre le mauvais état de ce logement et obtenir de l’aide. L’hygiène, le service des termites et l’expert en bâtiment de la mairie sont venus chez moi, ils ont tous établi le même diagnostic, forts de leurs compétences, et puis plus rien.

    Entre autres demandes de logement hlm partout depuis plus de trois ans et restées sans aucune proposition, j’ai déposé une demande au service logement de la mairie. J’ai eu la surprise d’être appelé par une stagiaire cet été pour "mettre à jour mon dossier". En réalité, sa mission était de tenter de me décourager en m’assurant qu’avec mes revenus de chômeur pauvre, il serait difficile de payer un loyer même modéré (sic).

    La faute à qui? Si les hlm ne sont pas adaptés aux budgets en dessous du seuil de pauvreté, lesquels le seront? Et qui peut enfin faire quelque chose de concret dans ce pays à part squater le place Bellecour de Lyon?

    Quand je me suis tourné vers le conseil général où vous travaillez Madame Delaunay, on m’a prié de passer d’abord par une assistante sociale. Pourquoi infantiliser ainsi systématiquement les gens? Je n’ai besoin d’aucune assistance pour constater les dégâts chez moi, pour en parler trés explicitement à qui de droits ou pour remplir des formulaires administratifs.

    Bref, gauche-sociale-démocrate-passée-de-mode ou droite-néo-libérale, rien ne me permet de croire que quelque chose va changer, sinon il me semble que ce serait déjà fait.

  10. 26/10/2007 at 12:46 angéla

    Le post de Photographe talentueux mériterait une très large diffusion dans les sections ….

  11. 26/10/2007 at 13:16 Gérard ELOI

    @ Photographe talentueux

    Comme dit Angela, ton message mérite d’être largement diffusé.

    Je rappelle néanmoins que la Gauche est le parti de l’Humanisme, et que s’il y a quelques malhonnêtes et opportunistes chez les socialistes commeailleurs, il y a des personnes formidables, comme Michèle et d’autres que j’ai déjà cités.

    Tu es indigné, avec raison, de l’insalubrité de ta situation, et tu as constaté que, malgrédes cantons à gauche, rien n’avait bougé.

    Pourquoi?

    J’émets une simple hypothèse, qui vaut ce qu ‘elle vaut : cantons et régions à gauche étaient "pris en tenaille" par le pouvoir central et la mairie, à droite.
    Un espoir : avec mairie, canton et région à gauche, une "ligne de continuité" serait créée et serait susceptible d’apporter un réel contre-pouvoir.
    Il y a d’ailleurs pour l’instant des ateliers de rénovation au PS, et un travail formidable d’opposition constructive de la part de pas mal de socialistes. En plus de Michèle, je te suggère de visiter les blogs de Ségolène Royal (Désirs d’avenir), Najat Belkacem (son dernier billet est consacré aux forums de rénovation du PS) et Aurélie Filippetti (voir notamment la video jointe au billet "Agenda du 24 octobre").

    NB : pour atteindre les blogs cités, suffit de taper sur Google les prénom et nom des bloggeuses.

    Bonnes lectures et bon courage…

    Amicalement

    GE

  12. 26/10/2007 at 14:12 photographe talentueux

    @ Gérard Eloi

    Ma vie virtuelle est riche depuis environ dix ans. Ma passion et mon métier y sont pour beaucoup. Les liens que vous m’indiquez font partie, entre autres plus éclectiques, de mes lectures occasionnelles. Hormis un intérêt personnel et un enrichissement certain qu’entraîne ma curiosité naturelle, ce genre d’activités n’a jamais rien changé non plus dans ma vie réelle, celle des réalités bassement matérielles, des loyers trops chers, des garants obligatoires et des espaces de diffusion artistique insuffisants, voire inexistants.

    Mais merci pour vos intentions bienveillantes.

    Quant à l’étau dans lequel étouffe selon votre théorie la gauche, je pense que ce n’est pas faux. Mais cela n’explique pas tout, j’en suis convaincu. Elle a déjà des moyens mais ne fait pas les bons choix. Je pense à Mamère (oui c’est un vert, mais rallié au rose pour les législatives) et sa mauvaise conduite qui a entraîné l’abandon du projet du Café Sons à Bègles. Et ce n’est qu’un exemple.

  13. 26/10/2007 at 15:02 michele encore

    à photographe talentueux. Je serais heureuse que nous nous rencontrions. Auriez vous la gentillesse de me joindre par le biais de la rubrique "contact" ?

  14. 26/10/2007 at 15:53 Militant socialiste

    Le commentaire de "photographe talentueux" est l’expression même de ce que certains disons depuis très longtemps. Mais le parti socialiste étant un parti d’élus bourgeois de droite (mais qui ne le savent pas !), les problèmes quotidiens des gens sont vraiment le dernier souci de nos élus qui, d’ailleurs, n’ont pas tellement le temps de s’en occuper tellement ils passent de temps à se faire des coups tordus.
    En matière de logement, ils n’ont jamais compris qu’il y a beaucoup de gens, souvent des personnes agées, qui vivent dans des appartements délabrés et qui ne bénéficient d’aucune aide pour les rénover. L’argent public ne peut pas servir à engraisser les propriétaires. Pourtant, les loyers sont souvent payés avec les allocations logement mais personne n’oblige les propriétaires à faire des travaux, y compris sous la contrainte, par exemple en bloquant les allocations logement versées par la CAF chez un huissier. Mieux encore, en se substituant au propriétaire pour les travaux et encaisser ces allocations pour le remboursement de ces travaux.
    Revenons au vote des militants hier soir. Tout d’abord, il n’y avait que deux bulletins. Un bulletin Alain Rousset et un bulletin blanc. Il était donc impossible de voter contre. J’ai voté contre. Mon vote a été comptabilisé blanc ou nul.
    D’autre part, on joue avec les chiffres. Un jour, on nous annonce 1300 militants à Bordeaux (à l’Athénée il y a quelques jours). Hier soir on nous a annoncé moins de 500 militants. Vous le savez, cela est impossible. La section de Bordeaux centre a environ 450 adhérents. Il y a 5 sections à Bordeaux. Alors de grâce, arrêtez de nous prendre pour des imbéciles. Dans vos comptes et vos pourcentages, Alain Rousset est sorti grand vainqueur. Je ne suis pas d’accord. Il est sorti grand perdant.
    Il l’avait déjà été à l’Athénée de par le nombre de militants présents. Il l’a été hier soir de par la participation. Seulement un peu plus du tiers des militants de Bordeaux sont venus voter. Certains ont considéré que ce n’était pas la peine parce que le résultat était connu d’avance. D’autres ne sont pas venus parce qu’ils ne veulent pas d’Alain Rousset. Il est vrai qu’il fallait avoir du courage pour venir voter contre au milieu de tous ces "fans". Surtout sans isoloir, au vu de tout le monde. Le vote Rousset était presque obligatoire.
    A saluer la section de Bordeaux Nord (dont je ne fais pas partie) qui a participé à hauteur de presque 25% du nombre de votants et qui ont suivi les consignes (je suppose) de Philippe Dorthe en votant Alain Rousset comme un seul homme.
    Mais attendons la suite de la campagne. Nous verrons quel sera le nombre de militants impliqués.
    Pour terminer, je voudrais répondre à la question de "superpado". Non, je ne vais pas continuer à voter non. De toute ma vie, je n’ai jamais voté à droite. Et j’ai toujours voté. En mars, pour la première fois de ma vie, je n’irai pas voter. Je reste fidèle à mes idées. Je n’accepte pas cette façon de faire. Etre militant, ce n’est pas tout cautionner. Si on continue à la fermer, c’est accepter ce système. Et moi je veux que les choses changent. Je veux qu’on fasse de la politique autrement. Je veux que le PS soit clair avec les électeurs. Et le PS c’est aussi moi. Et tous les petits militants à qui ont demande de voter sans explications. Le PS ce n’est pas seulement une machine à faire des élus.
    Je suis désolé si je vous choque avec mes propos mais c’est vraiment ce que je pense. Certains d’entre vous (beaucoup) connaissent mon identité. Vous savez aussi que j’ai toujours été fidèle à mes idées. Je vais continuer à l’être.

  15. 26/10/2007 at 16:25 Solférino

    A Militant Socialiste, oui nous savons qui tu es et pour celà nous ne pouvons que respecter tes idées. Que les grands écrivains de ce blog s’investisent autant que tu as le faire. Il est facile de faire de la politique derrière un écran. Il l’est beaoucoup moins quand il s’agît d’aller affronter la réelle misère, la précarisation, la honte du traitement qui est fait aux plus humbles. Messieurs et Mesdames les donneurs de leçon face à un clavier, je vous rapelle que nous sommes un parti de gauche, ce qui ne signifie pas de gauchiste, et que la seulle préocupation à avoir est celle du bien être de nos concitoyens.
    Pour les querelles d’appareil ça merci nous avons assez d’homme de l’ombre pour gérer en sous-main nos sections (cf Bordeaux C…)

  16. 26/10/2007 at 16:38 Pierre Chéron

    d’accord Solférino sur cet engagement à gauche et de changement des orientations de Bordeaux. Un mot cependant : les lecteurs un peu plus éloignés du PS que vous ne l’etes apparemment n’aiment pas trop les sous entendus. Je ne comprends pas votre dernière phrase. Je ne sais pas non plus qui est militant socialiste contrairement à vous.

  17. 26/10/2007 at 17:31 Solférino

    Je ne serais pas le briseur de l’omerta par respect des camarades mais si dans les prochains jours ou les prochaine semaines les idéaux qui nous animent sont trahis cette ormerta sera levée.

  18. 26/10/2007 at 17:59 Lucas Clermont

    @ Militant socialiste, …

    À l’échelon local il n’y a pas de différence majeure entre Juppé et Rousset. Pas d’enjeu vital non plus malgré ce que peuvent prétendre les élus locaux. Simplement le fait de conquérir une ville de l’importance de Bordeaux permet d’obtenir de meilleurs résultats aux élections nationales et européennes qui décident des orientations majeures. Alain Rousset est investi, chacun est en effet libre de faire ou non sa campagne parce qu’il y aura de toute façon suffisamment de militants pour qu’elle se développe.

    Les débats sur ce qu’est ou devrait être le parti se dérouleront au printemps en interne pendant le congrès. (Sans espoir de réel changement, parce qu’on ne va pas refaire l’humanité et ses passions en débattant de motions). En attendant, il ne s’agit pas de discipline, tant le mot renvoie dans les partis à la soumission, mais de cohérence : on s’accorde pour s’en remettre au mythe de la majorité et l’on respecte ce que cette majorité a décidé. Sinon on ne s’en sort pas.

    Si la section dans laquelle vous militez vous insupporte vous pouvez toujours en changer. Par delà les turpitudes des enjeux de pouvoirs, il existe dans les sections qui ne sont pas verrouillées de nombreux militants avec lesquels partager la camaraderie et quelques luttes locales et associatives qui ne sont jamais qu’une autre forme du travail des élus locaux. Et les mauvais vins, fromages, saucissons s’y dégustent avec plaisir…

  19. 26/10/2007 at 18:09 michele

    Eh bien moi, militant socialiste, je ne sais pas qui vous êtes. Je vais vous dire : les pseudos m’amusent souvent et beaucoup sont intéressantes, pourtant j’apprécie aussi que l’on s’exprime sous son nom.

    Qu’est-ce qu’un bourgeois, militant socialiste ? c’est un habitant des bourgs (des villes aujourd’hui) qui n’est ni un aristocrate ni un travailleur de la terre. Nous sommes nombreux à l’être et je m’amuse souvent à dire que je suis une bourge de gauche. Je n’y mets ni appréciation, ni dépréciation, les classes et les classifications ne sont pas mon fort.

    Je déteste aussi le principe qui veut que l’on pense obligatoirement selon son revenu ou celui de ses parents. La liberté d’esprit, la capacité de jugement, l’esprit critique sont pour moi vertus trop fortes pour que j’accepte d’en priver qui que ce soit.

    Dire que les élus ne savent pas qu’il y a des personnes âgées qui vivent dans des logements délabrés , ou encore qu’ils passent leur temps à faire des coups tordus, qu’est ce que cela signifie ? Pourquoi ces généralités ? Sommes nous tous si misérables, le peuple est-il si aveugle de nous élire ?

    Concernant la candidature de Rousset, tu vois, je la trouve assez respectable. La bataille est très difficile, a t il plus à y gagner qu’à y perdre ? Le temps qu’il a réfléchi on a assez dit "Rousset n’ira pas car il n’est pas sûr de gagner". S’il ne s’était pas présenté, n’aurait on pas entendu des socialistes brocarder, comme tu le fais aujourd’hui, les barons de la politique.

    Eh bien, il n’en est rien. Rousset y va car il pense, comme moi même, qu’il est le mieux à même de gagner cette bataille si importante, pour Bordeaux mais aussi au plan national, car faire tomber un tel bastion (60 ans, comme pour ma circonscription et mon canton !) sera un signe pour tout le pays, et ce signe est important au regard de la politique de Sarkozy.

    Est ce être bourgeois que de vouloir être très bons dans cette bataille ? Tu sais, j’ai moi même réfléchi car je me sentais une certaine responsabilité dans cette bataille municipale. J’espère que nous aurons l’occasion de montrer ce que peut apporter une municipalité de gauche.

  20. 26/10/2007 at 18:31 Gérard ELOI

    @ Michèle

    J’espère comme toi que ton équipe aura l’occasion de "montrer ce qu’est une municipalité de gauche".

    @ Militant socialiste, Solférino et quelques autres :

    relisez attentivement les commentaires 13 et 19 de Michèle.
    Si vous estimez qu’ils ne sont pas conformes à l’ Humanisme qui est la qualité première de la gauche, ce n’est plus de l’incompréhension, mais de la mauvaise foi…
    J’ ose espérer que ce ne sera pas le cas de personnes qui ont choisi vos pseudos !

    Amicalement, et peut-être à bientôt

    GE

  21. 26/10/2007 at 19:09 Militant socialiste

    C’est fou ce que certains militants sont prêts à faire pour faire partie de la liste pour les municipales.
    Je pourrais répondre à Michèle avec des exemples très précis mais je pense qu’il n’est pas souhaitable de le faire sur un blog.
    Je ne doute pas que les élus connaissent quelques uns des problèmes des gens mais que font-ils pour les résoudre ?
    Par exemple, tous les bordelais qui utilisent les transports en commun pour aller travailler connaissent les galères (trams bondés, retards, horaires inadaptés pendant les vacances scolaires et les week-end, fraude des passagers à partir de 18h, etc) assez régulièrement. Peu de choses sont faites par les élus pour les régler. Ah si seulement ils prennaient aussi les transports en commun pour se déplacer…
    Mais pour cela il faudrait se facher avec Véolia/Connex. Et il ne faut se facher avec personne. Il y a d’autres exemples dans d’autres domaines.
    La politique n’est pas seulement de se montrer à la télévision ou dans les journaux.
    Bon, dans tout cela, une bonne nouvelle… Pierre BRANA ne sera pas candidat aux municipales à Eysines. Il était temps. Si seulement d’autres prennaient exemple sur lui. A qui je pense ? Par exemple à Michel SAINTE-MARIE. Mais il y en a d’autres. C’est juste le premier qui m’est venu à l’esprit.
    Michèle, si vous ne savez pas qui je suis ce n’est pas plus mal. Vous le saurez toujours assez tôt, ne vous inquiétez pas. Mais, en même temps, je suis déçu. Je pensais que vous auriez trouvé toute seule en lisant mes commentaires.

  22. 26/10/2007 at 19:59 Lucas Clermont

    @ Militant socialiste

    Dites, on se plaint de l’égocentrisme caricatural de certains élus, il ne faudrait pas que vous sombriez dans l’excès symétrique en développant une énigme artificielle autour de qui vous êtes et de vos états d’âmes. Envoyez un courriel à Michèle Delaunay pour préciser votre identité si cela apporte quelque chose au débat !

    @ Michèle

    C’est toujours un plaisir de te voir bondir sur ce chiffon rouge qu’est le thème des élus bourgeois tant cela dénote une certaine vitalité. Évoquer les bourgeois socialistes sur ton blogue, me paraît toutefois être un authentique troll (le mot désigne le message, mais aussi la personne) tant on est à peu près sûr que cela te fera fulminer et charger.

  23. 26/10/2007 at 20:00 militant 3

    @@ militant socialiste, solférino et leurs semblables:
    Lénine a dit au sujet des capialistes qu’il étaient des "idiots utiles" qui fourniraient à leurs adversaires la corde avec laquelle ils seront pendus.
    En vous lisant, j’y ai pensé très fortement.

    Malgré vous: venceremos!

  24. 26/10/2007 at 20:16 Solférino

    Au moins là on reconnait le dernier commentaire du secrétaire de section Mr Perez. Decidement dans ce blog dès que l’on n’est pas dans le bien pensant on devient une belle cible

  25. 26/10/2007 at 20:23 Lucas Clermont

    @ militant 3

    Vous illustrez à merveille la nécessité de rester courtois dans l’argumentation politique. Pour être crédible… et rester lucide ! Prenez un verre d’eau, respirez, refrénez votre enthousiasme et examinez votre comparaison : vous vous êtes tiré une balle dans le pied !

    Ce n’est pas grave, il s’agit d’un blogue, la balle est virtuelle, et il vous reste plein de pseudonymes (militant 4, 5, 6, etc) pour travailler votre argumentation.

  26. 26/10/2007 at 20:28 Militant socialiste

    @ Lucas Clermont : Non je ne vois pas l’intérêt de dire qui je suis à Michèle Delaunay.
    Mais soyez sûr aussi que quand je parle de bourgeois, cela ne s’adresse pas à Michèle Delaunay non plus. Il y a des élus au PS qui sont beaucoup, mais alors beaucoup plus bourgeois que Michèle Delaunay.

  27. 26/10/2007 at 20:37 Le chat

    Et les gars et les filles, voulez vous la gagner cette bataille? Lorsque l’on veut gagner, il faut aller au front ensemble. Cela n’empêche pas l’échange d’idée, mais à partir du moment où un chef est désigné, il faut le suivre. Désolée pour ce langage un peu militaire (pardon mille fois pardon) mais je n’ai qu’un seul et unique but dans cette campagne ravir la ville de Bordeaux à la droite. Alors si des bourgeois, des aristos veulent nous suivre, je m’en moque. C’est en gagnant avec le plus grande nombre que nous pourrons mettre en oeuvre notre choix de société. Je n’ose imaginer que d’aucun puisse préférer perdre…il faut parfois un peu d’abnégation et penser aussi aux autres et mettre ses rancoeurs de coté. Gustativement parlant la rancoeur n’a pas bon goût!
    Au fait, je suis super contente qu’Alain Rousset soit notre patron!!!

  28. 26/10/2007 at 21:13 Gérard ELOI

    @ Le Chat

    Bravo !

    Si tout le monde était comme toi,…tout le monde vivrait mieux.

  29. 26/10/2007 at 21:15 Militant socialiste

    @ Le chat : "Alain Rousset notre patron". Comme vous y allez fort.
    Je vais vous faire une confidence (qui n’en est pas une en réalité). Alain Rousset est le Alain Juppé de gauche. Ils sont si semblables qu’ils auraient pu faire liste commune. Ils l’ont un moment envisagé. Le seul problème, c’était de savoir lequel des deux serait en première position.
    Notre problème, au PS mais aussi dans les autres partis je pense, c’est d’être obligé de suivre quand le chef est désigné. Mais rarement les chefs demandent l’avis des militants.
    En ce qui me concerne, je sais bien qu’il faut un berger. Mais je ne veux plus être un mouton.
    Alors, si je laisse des commentaires en expliquant cela sur ce blog, c’est aussi (et surtout) pour faire comprendre qu’on ne peut pas continuer comme cela. Les gens qui entourent les chefs sont trop occupés à chanter leur louanges qu’ils ne sont pas capables de faire remonter les critiques. C’est peut-être pour cela que je l’écris ici.
    Tiens, je vais vous raconter quelque chose que j’ai vu hier soir. Alain Rousset est arrivé dans la salle où étaient installées les urnes et où il y avait quelques militants. Une militante lui a fait remarquer qu’il n’avait dit bonjour à personne. Il a alors fait le tour de la table et a embrassé toutes les militantes présentes. Il y avait quelques hommes. Un seul a eu droit à une poignée de main. Voilà l’état desprit d’Alain Rousset. Je vous fait grâce de ses commentaires lorsqu’il a embrassé les filles.
    Pourvu que le patron n’instaure pas le droit de cuissage…

  30. 26/10/2007 at 22:15 Asse42

    A Militant socialiste

    Je suis un nouveau militant qui s’est investi dans la campagne et qui s’investira dans celle des municipales prochaines car je compte faire gagner socialiste. J’ai adhéré au PS pour ségolène Royal, non par idolâtrie mais pour la politique par la preuve.
    Voilà l’exemple d’une élue socialiste qui est en accord avec ses convictions et qui applique une vraie politique de gauche avec la démocratie participative, le gratuité des livres scolaires, la mise à disposition d’ordinateurs portables pour les étudiants en difficulté, l’excellence environnementale, l’accés à la culture pour tous, Le refus de subventions régionales pour les entreprises préconisant le CNE, etc… C’est exactement le contraire de ce qui a été fait pendant des aznnées avec la droite. Elle amis fin à tous les petits avantages des uns et des autres. Ca a couiné sec mais c’est maintenant rentrer dans les moeurs.
    Ceci pour dire qu’il y a possibilité d’appliquer une vraie politique de gauche et qu’il ne faut pas désespèrer de tout. Il existe un désir d’avenir de faire de la politique autrement et j’y crois fermement. Je précise qu’il y a sûrement d’autres exemples socialistes à prendre mais je parle de ce que je connais le mieux;-)

  31. 26/10/2007 at 23:22 superpado

    Je suis sur que j’en sais dix fois plus long sur l’activité du conseil Régional, de la politique qui y est mise en oeuvre et de ses résultats que notre ami.
    Dés que l’on commence à compter les poignées de mains, les bises et le reste c’est que l’on a fini de faire de la politique.
    Que voulez vous, être l’accusateur public n°1 de ce blog?
    Faut dire que le premier qui s’avancera pour être un tant soit peu positif ou agréable avec Michèle sera immédiatement suspecté de vouloir "faire partie de la liste".
    Ce que l’on ne sera jamais c’est à quoi pourrait ressembler une liste et un programme qui plaise à ce militant car détester l’autre ça n’a jamais fait un programme!

  32. 27/10/2007 at 00:44 militant 4 ou 5 ou 6

    @ militant solférino:
    allez rejoindre les Rouges Vifs; vous serez comblés.

  33. 27/10/2007 at 01:58 photographe talentueux

    Au regard de vos chamailleries, l’abstentionnisme a de beaux jours devant lui.

    Quant à moi, je reste du coup totalement conforté dans mes propos et dans le même temps perplexe. L’altitude des attitudes ici est tellement somme toute souterraine, que j’espère fort ne pas être témoin d’interventions d’hommes ou de femmes ayant dans la vie des responsabilités politiques importantes. Si c’était le cas, la réalité (pitoyable) dépasse de loin mes réflexions.

    Pendant que vous vous jetez des gants ou vous tirez les cheveux cachés de loup ou le nez bien découvert, les citoyens se débattant quotidiennement comme moi contre des soucis les acculant dans une impasse ne vous saluent pas.

  34. 27/10/2007 at 07:48 Angelot

    La liberté d’expression est essentielle, il n’y a pas à discuter. Mais attention, il ne faudrait pas que la liberté de certains, au travers de commentaires plus que douteux nous porte préjudice.
    @Militant socialiste, par pitié, merci de régler vos comptes personnels ailleurs, car vous ne donnez pas envie.
    Par curiosité, en tant que bon militant, allez donc sur le blog d’Alain Juppé. Vous verrez ce qu’est un "blog républicain de droite" :il n’y a aucun commentaire. Comprendra qui veut.
    Alors de grâce, nous avons la chance de nous exprimer, faisons le afin de faire avancer nos troupes et dans le but de gagner. Pas pour se faire plaisir.
    @Solferino : s’exprimer et avancer ne veut pas dire être tous d’accord, la discussion est toujours riche d’enseignement, mais jamais la vindicte.

  35. 27/10/2007 at 09:57 Gérard ELOI

    @ Photographe talentueux,

    C’est vrai que c’est -héas- la foire d’empoigne parce que quelques-uns sont mécontents du choix qui a été fait.

    Mais je te rappelle que Michèle (commentaire 13 ci-dessus) souhaite te rencontrer, et t’as invité à la contacter.
    Avant de parler d’abstentionnisme, il serait peut-être important que tu répondes à son invitation ?

    Amicalement

    GE

  36. 27/10/2007 at 10:27 Militant socialiste

    @ superpado : Comment pouvez-vous dire qu’on déteste les autres ?
    Que connaissez-vous des gens pour les accuser ainsi ?
    Pour ce qui est du programme, il doit être clair, réaliste pour pouvoir être réalisé, ambitieux et avoir comme objectif le bien-être des individus.
    Je crois que c’était Michèle Delaunay qui parlait de santé sociale pendant sa campagne pour les législatives. Je pense aussi que la santé sociale doit être "le sel" de ce programme.

  37. 27/10/2007 at 10:41 douce-amère

    Passe la vie, passe le temps…Tribunal de Bordeaux : (salle des assises) la foule se presse pour voir l’accusé qui a tué sa femme dans une grande surface, la foule se presse comme pour l’accident au bord de la route ou l’incendie. Dans une autre salle le même jour 6 jeunes femmes originaires du Nigéria, raflées dans la rue, menacées d’expulsion. Nous sommes (associations de soutien aux sans papiers, citoyens…) moins nombreux mais nous ne venons pas "voir" mais "accompagner". Est-ce du temps perdu ce temps (une demi journée parfois plus si on compte les visites au CRA). Elections obligent, est-ce du temps perdu ce temps à discuter : se présentera, se présentera pas, fera l’union, ne la fera pas, avec qui ? Vous parlez stratégies politiques, je lis vos propos, vos joutes, vos engueulades, à chacun sa façon d’utiliser son temps, et s’il est question de "faire avancer les choses" ni le temps de "parler", ni le le temps "d’agir" ne sont du temps perdu.
    Post scriptum : mon avis sur les élections à Bordeaux, soyons unis avec une gauche la plus à gauche possible.

  38. 27/10/2007 at 11:06 Lucas Clermont

    @ douce amère

    Cet engagement que vous évoquez est vital, sans commune mesure avec la défenses des bobos dont se plaignent la plupart des Occidentaux. Il est même vraisemblable que outre l’expulsion dont sont menacé ces femmes, elle ont auparavant été victimes de la prostitution.

    Mais rien n’est simple, et vous trouverez à vos côtés maints citoyens ou politiciens de droite, qui partagent le même engagement que vous. Y compris les authentiques Libéraux que sans doute vous abhorrez. Quant à moi, je suis à droite dans ce parti, justement à cause de ce que vous évoquez dans votre introduction : les électeurs se comportent d’abord comme des consommateurs (et dans votre cas consommateurs de spectacle) et pour la plupart n’ont pas une conscience politique suffisante pour comprendre leurs intérêts dans leur globalité. Un exemple, (pour illustrer et non généraliser). Plusieurs ouvriers de l’entrepôt où je travaille actuellement sont très contents de la loi de Sarkozy qui va défiscaliser les heures supplémentaires. Pourtant l’accord d’annualisation dans cette entreprise interdit, sauf miracle, de faire des heures supplémentaires.

    @ militant socialiste
    Une partie des lecteurs de ce blogue milite au Parti socialiste, il me paraît abusif que l’un d’entre eux s’approprie ce pseudonyme. Vous pourriez en changer progressivement, en juxtaposant au début "militant socialiste" à votre nouveau pseudonyme.

    La contradiction est de toute façon précieuse.

  39. 27/10/2007 at 11:07 Gérard ELOI

    @ douce-amère

    Si tout le monde avait ton intelligence ( "soyons unis…") et ton engagement, ce serait gagné et on vivrait mieux demain.

    Bravo etmerci

    Amicalement

    GE

  40. 27/10/2007 at 11:20 jfpessac

    En tant que Pessacais, j’observe avec un peu de distance mais avec intérêt les commentaires de ce blog.
    Depuis 1989 Alain Rousset a fait la preuve de sa capacité à gérer la 4e ville d’Aquitaine et la CUB.
    Je n’ai qu’un souhait: qu’il puisse appliquer sa méthode en devenant maire de Bordeaux.
    Toutefois, pour gagner Bordeaux cessons de nous tirer des balles dans le pied (ou plutôt des des rafales de mitraillette compte tenu de leur nombre): nos amis de droite qui ne doivent pas manquer de scruter ce blog se délectent certainement de ces commentaires de narture à alimenter leur campage anti Rousset.

    A Michèle, Alain je ne dirai donc qu’un mot qui est celui qu’emploient souvent les professionnels du monde taurin avant le combat: "suerte"

  41. 27/10/2007 at 13:13 christophe Adam

    moi je ne suis pas militant socialiste, mais j’aime beaucoup cette idée que la santé sociale soit le projet central d’une campagne municipale. J’espère uniquement que cette obligation de solidarité sera véritablement un objectif partagé… La lecture de photographe talentueux rappelle qu’au quotidien beaucoup de personnes, ressentent un fossé entre les mots et les actes et on peut comprendre (et surtout s’interroger) qu’ils doutent dans la capacité du politique à débloquer et améliorer le vivre et le vivre ensemble !

  42. 27/10/2007 at 14:24 20€

    Absolument en accord avec Militant Socialiste et Photographe Talentueux.

  43. 27/10/2007 at 14:42 Militant socialiste

    Merci Christophe Adam pour votre commentaire.
    J’espère que mes camarades vont le prendre en compte pour l’élaboration du programme municipal.

  44. 27/10/2007 at 15:59 photographe talentueux

    Je vois que le ton et la teneur ont changé, c’est tout de même plus agréable. Merci Christophe de reprendre l’idée de mon intervention.

    @ Gérard Eloi

    Quand j’ai évoqué l’abstentionnisme, cela ne désignait pas un choix personnel. J’expliquais au vu de ce que je venais de lire que je pouvais comprendre désormais que des citoyens désertent les bureaux de vote.

    Pour ce qui est de contacter Michèle, pardonnez mon ton direct mais je ne vois pas en quoi cela vous regarde. Vous n’avez pas à me dire ce que j’ai à faire. Et de plus, rien ne vous indique que je ne l’avais pas déjà fait bien avant votre commentaire.
    Cordialement.

  45. 27/10/2007 at 16:09 Asse42

    Il me semble que tous les intervenants de gauche sur ce forum sont pour la prise en compte de la santé sociale du pays. Ce doit être la priorité d’une politique de gauche.
    Mais ce que je n’approuve pas c’est le défaitisme, c’est de dire que de toutes façons la droite et la gauche c’est pareil, c’est de penser que "Tous pourris!" Non je crois qu’il faut savoir raison garder et regarder la réalité telle qu’elle est avant de faire des effets d’annonce. Il est facile de dire :"une fois élu je supprime la pauvreté". Il faut ensuite mettre en place sa politique et c’est là que la réalité vous saute aux yeux et vous vous rendez compte que tout est imbriqué dans le meccano social et que ce que vous retirez aux uns ne s’ajoutera pas forcément aux autres.
    Il me parait donc essentiel pour la gauche qui se léve d’être concrétement dans la réalité et de ne proposer que ce qu’elle peut tenir. Il faut sortir de la politique de l’incantation et rentrer dans le pragmatisme humaniste. Tout faire pour réussir mais pas en niant la réalité.

  46. 27/10/2007 at 17:57 militant véritable

    En lisant les commentaires déçus et agressifs de certains concernant la désignation d’Alain Rousset, je me suis souvenu de Lafontaine:"Ils sont trop verts, dit-il, et faits pour les goujats".

  47. 27/10/2007 at 18:10 NR

    svp arrêtez votre jeu .

  48. 27/10/2007 at 21:25 Nicolas D

    Ouille, ouille, ouille.
    J’ai lu et relu ces billets 47 au moment où j’ecris le mien. Figurez vous que je n’ai relevé ni coups bas, ni diffamations, ni agressivité gratuite. J’ai seulement senti un échange de points de vue et des mises sur le tapis de situations ou positions, qui ne plaisent pas à certains.
    Qui y a t-il de choquant ??
    Certains ont des désaccords voir de réels cas de conscience par ce qui se passe actuellement au moment de la désignation de notre candidat, et bien faut-il pour cela qu’ils soient considéres comme des non-socialistes ? Faut -il croire qu’ils n’ont rien compris ? Il y a ceux qui savent et ceux qui ne savent ?
    De mon point de vue, camarades, nous devons écouter et entendre ce qu’ils ont à dire !!

    A méditer :
    Deux collègues de travail, qui avaient voté PS lors des présidentielles et des législatives, ont pris leur première carte au PS au mois de mai, tant elles voulaient se rendre utiles pour faire opposition à N. Sarkozy.
    Début septembre, faute d’avoir étaient accompagnées, accueillies, déçues par l’ambiance délètère qui régnait au sein du PS, choquées par les entrées au gouvernement de personnalités PS, ces deux néo socialistes ont décidés de nous quitter.

  49. 27/10/2007 at 21:51 Gérard ELOI

    @ Nicolas

    Deux nouvelles militantes qui ont disparu…

    C’est vrai que l’heure est de plus en plus grave…

    Pourtant, quand on voit l’humanisme et le volonté des billets de Michèle, on ne comprend pas.

  50. 27/10/2007 at 22:21 Petit Clos

    L’optimisme est de gauche
    Militant socialiste et photographe sont pessimistes et aucune de nos réponses y compris la main tendue de Michèle ne semble les satisfaire ni la supplique de NR qui les connaît.
    Seul notre ami du MODEM a trouvé des mots qui les font réagir positivement. Etant naïf de nature, je pars du principe que tout cela est vrai et que le photographe vit une situation personnelle très difficile.
    J’ai eu la chance d’avoir des parents paysans qui m’ont envoyé « aux écoles » et j’ai ainsi pu anticiper l’exode rural plutôt que de le subir. Ceci pour dire au photographe que lorsqu’il existe une tendance lourde d’absence de débouché dans un secteur d’activité, la seule chance que peut donner notre société actuelle c’est une reconversion. Régler tes comptes avec les personnels et élus du Conseil Général ne te servira pas à grand-chose. On trouve même parmi ces agents à l’emploi sécurisé des militants à gauche de la gauche (militant socialiste ?) dont les prises de position n’aident pas pour autant à te sortir d’affaires.
    Pour ma part je ne vois que cette solution à te proposer tout en étant conscient que même si la gauche revient au pouvoir tu risques malgré tout d’avoir un métier rémunéré proche du SMIC au moins au début
    Mais beaucoup sont sortis du découragement par cette voie que la droite ne va sans doute pas mettre en avant

  51. 27/10/2007 at 23:39 photographe talentueux

    Là je vois que l’on s’égare méchamment.
    Je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste. Et ça va peut-être vous surprendre, mais c’est pour cela que je suis photographe.

    Sachez monsieur-petit-clos-je-sais-mieux-que-tout-le-monde-comment-ça-marche, que j’ai travaillé de nombreuses années dans différents secteurs trés alimentaires allant de la restauration rapide à l’administratif en passant par la vente de portables. Autant vous dire que je n’aimais pas du tout ce que je faisais. Puis il a fallu justement faire un choix d’orientation, aprés qu’Universal ait racheté la boîte pour qui je travaillais, et aprés que celle-ci de ce fait m’ait licencié. J’ai alors choisi de passer une année à 360 bornes d’ici pour me former à un nouveau métier et décrocher un CAP de menuisier agenceur.

    Qu’est-ce que vous dîtes de ça??

    En sortant de mon centre de formation pour adultes, aprés avoir subi un fonctionnement institutionnel totalement infantilisant et humiliant, avec un seul diplôme technique de base en poche mais sans aucune expérience professionnelle, je n’ai même pas pu faire d’interim, les agences refusant de m’inscrire pour préserver la "qualité" de leurs listes de profils.

    Le seul "emploi" trouvé à l’époque a été un stage de quinze jours et non-rémunéré aux ateliers de décor du Grand Théâtre. Ce dernier est connu par l’anpe pour abuser de ce genre de convention nommé "Evaluation en Milieu du Travail". Personne n’ignore pourtant à quel point ce haut-lieu de la culture Bordelaise engouffre des montant exhorbitants de subventions.

    Bref, aujourd’hui je suis pauvre et je vis dans une grotte. Je suis trés sceptique quant aux changements éventuels qu’amènerait la gauche à la mairie, mais j’irai voter. J’aurais besoin d’un autre appart et de gagner ma vie de mon art, c’est certain. Pour ce qui est de travailler pourtant, je travaille, mais j’ai choisi d’aimer ce que je fais et d’être libre. J’utilise, j’use et j’abuse de mes "outils de l’image" tous les jours à raison de plus de 70 heures hebdo pour créer et me faire connaître (je vends des cartes en dépot et auto-produites par exemple).

    Mais parce-que cela ne m’a jamais rien apporté de le faire auparavant, bien au contraire, jamais je ne réintègrerai un emploi qui soit hors de mes compétences et de mes aspirations.

    Si vous aviez compris que j’étais venu pour me plaindre, vous avez mal saisi. J’ai apporté un témoignage venant du réel pour expliquer une opinion sur la gauche au pouvoir. J’ignore si vous avez d’autres lectures que les quelques commentaires de ce blog, mais l’idée d’une France de gauche totalement cocufiée par le PS vous dit peut-être quelque chose.

    Et puisque cela a l’air d’autant vous préoccuper, j’ai contacté Michèle dés avoir lu son commentaire, je n’ai pas de réponse, mais nous sommes le week-end.

    D’autres questions? (Désolé pour les autres, tout ceci est plutôt ennuyeux à lire, mais je ne supporte plus les donneurs de leçons)

  52. 28/10/2007 at 10:45 Nicolas D

    Petit Clos n’a pas tort.
    Photographe Talentueux argumente à juste titre une expérience qu’il a vécue et qui jusqu’à ce jour mène sa vie professionnelle et sociale à la précarité. Il a raison de s’interroger sur le sens de la politique et des mesures prises par le PS.
    Je le répète, cela serait trop simpliste de faire deux camps :
    – Ceux qui ont raison, qui ne se trompent jamais, qui positivent quelle que soit la situation, etc…
    – Ceux qui ne comprennent rien, qui finalement ne sont peut-être pas socialiste (après tout), qui voient la vie en noir, etc…

    Il faut arrêter ! Nous pouvons nous interroger, nous questionner et pour autant faire partie de la même famille !!

    Pour revenir sur la situation de Photographe Talentueux, -il est vrai que chaque situation est individuelle et qu’il faudrait les traiter de manière personnalisée-, pourquoi lui avoir proposer ce type de reconversion ? Comment se décide cette option ?
    La photo est sa passion, n’aurait-on pas pu lui proposer une formation en ce sens ? L’aider à créer son entreprise ?

    Les pistes sont diverses, me semble t-il !

    Je souhaite à Photographe Talentueux de réussir très vite. Je ne peux pas imaginer que son opinatrité, son engagement et sa volonté ne trouve pas une juste récompense.

    Je le remercie de sa franchise et son absence de langue de bois !!

    Amitiés
    Nicolas D.

  53. 28/10/2007 at 14:16 Christine P.

    Diou biban! comme on dit chez moi. Ce n’est plus un blog mais le camp de Souge au moment des manoeuvres. Et il ne fait pas bon émettre des réserves sur tel ou tel point, problème ou… (allez, tant pis si je me fais remettre à ma place), élus. J’ai quand même bien peur que militant socialiste, solférino, G. Lucas et les autres du même acabit n’aient quelque peu raison. En ce qui me concerne, je fais partie d’une race méconnue quoique connue de la population: celle des commerçants non sédentaires. Mais si, vous savez, ces "gens qui font les marchés" et dont les élus se souviennent qu’ils existent au moment des élections pour aller serrer des mains en se mélant à la foule et en distribuant force sourires sans se demander si leur présence au moment où les commerçants travaillent ne les dérange pas . Dans l’exercice de la défense de cette profession, mais si, je vous assure que c’en est une et très belle, j’ai eu à rencontrer, entre autres maires, A. Rousset. Il parait que cet homme adore son marché et que quand il "a le blues, il va faire un tour sur le marché façon de se remonter le moral", dixit un article de S/O. Quand je l’ai rencontré, vu la façon dont il a traité les problèmes que je lui soumettais, j’ai peine à croire que cet homme est non seulement un homme de dialogue mais également de parole. Je n’oublierai jamais le ton sur lequel il m’a dit:" quel métier, Madame, mais quel métier faites-vous!". J’ai rarement ressenti un tel mépris. J’ai eu l’impression d’être un cloporte tout juste bon à être ecrasé. Alors, peut-être suis-je susceptible, sans doute a-t-il des qualités que je ne sais pas voir, beaucoup me diront qu’il a des choses plus importantes à traiter que les problèmes des marchés de sa commune. C’est très certainement vrai, mais il n’empèche que pour moi, son attitude est représentative de l’homme. Et je ne vois pas ce qu’il ferait de mieux s’il remplaçait A. Juppé. Pour moi, il lui manque ce petit rien qui pourrait faire la différence: l’humilité. Alors, bien sur, dans ses permanences, il écoutera d’un air vaguement intéressé les soucis de photographe talentueux si, d’aventure celui ci allait le voir , mais il se dépèchera de l’oublier dès que le prochain rentrera dans son bureau. Que les élus de droite se comportent avec un tel détachement et une telle arrogance ne me dérange pas: comme je n’attends rien d’eux ils ne peuvent pas me décevoir. Mais quand ce sont ceux de ma famille politique qui se conduisent de cette façon, ça me dérange énormément et je ne peux pas le cautionner. Il y a bien longtemps que j’ai quitté le P.S. en tant que militante, et voyez vous, si contre vents et marées je continue à voter à gauche, c’est avec de moins en moins de conviction. Et ce n’est pas ce qui se passe actuellement au parti qui me remontera le moral: Hollande ne vient-il pas d’annoncer que le nouveau traité européen était une bonne chose? Que fait-il de tous ces gens de gauche qui ont voté non lors du dernier référendum? Et moi, à l’inverse de Rousset, je ne peux même pas aller me remonter le moral sur un marché: c’est mon lieu de travail ! Et croyez moi je connais plus gai en ce moment. Au fait, Michele, ne devais-tu pas t’intéresser au sujet ???
    Amitiés à vous tous et surtout à militant socialiste pour sa franchise, même si elle ne parait pas de saison.

  54. 28/10/2007 at 14:32 photographe talentueux

    Oui, vous avez raison, je ne suis pas socialiste. Du moins pas de la famille du PS tel qu’elle est aujourd’hui. Je ne maîtrise pas l’histoire et le sens des courants politiques, mais je dirais qu’effectivement je suis davantage marxiste que social-démocrate.

    Pour ce qui est des choix d’orientation, ils se font en fonction des possibilités. Au Québec par exemple, il est parfaîtement admis de changer de métier, de suivre un parcours professionnel varié, et reprendre ses études est trés facile.

    En France, c’est trés mal vu et beaucoup plus difficile. Il y a peu de filières pour les adultes comparé à l’ensemble des métiers qui existent. C’est le bassin de l’emploi local qui va déterminer les métiers proposés. Là où j’ai été formé par exemple, le CAP ébenisterie n’existe plus. Le choix se fait aussi en fonction des financements possibles selon votre dossier, avec l’aval indispensable de l’anpe (ce qui devrait être un gage de débouchés mais il n’en n’est rien puisque leur unique préoccupation est de vous caser hors des statistiques le plus rapidement possible) puis en fonction des places disponibles dans les centres de formation (submergés par les demandes) et dont le remplissage conditionne le montant des subventions versées.

    Vous comprendrez que ce n’est pas le retour à l’emploi du stagiaire qui prime mais la satisfaction des employeurs locaux en demande de main-d’oeuvre pas chère, celle du ministère du travail qui truque les statistiques du chômage et les directeurs de centre de formation en quête de financements. Bien sûr, tout ceci je l’ai compris au fur et à mesure.

    – C’est bizarre mais ici j’ai l’impression d’être le seul à savoir ce qui se passe dans mon pays et à quoi ressemble la réalité vraie. Comment cela se fait-il que toutes ces questions vous viennent encore à l’esprit? Il me semblait que Ségolène Royal et le PS encore aujourd’hui avaient mis en place des outils pour récolter les idées et les réflexions des Français pour construire leur projet. Je ne peux pas être le seul à connaitre et à aborder avec vous ici ces aspects trés concrets qui concernent une grande majorité d’entre nous!? –

    Bon, passons.

    Selon vous je me trouve dans une situation précaire. Ne confondez pas la pauvreté avec la précarité. Etant donné la rareté des offres d’emploi, ma situation est trés stable. C’est un brin ironique mais pourtant, un employé en CDI est plus en sursis que moi. Je risque seulement de finir dans la rue si Sarkozy décide un jour d’éliminer les minima-sociaux. Bien sûr, je n’attends pas les bras ballants cette éventualité, je crée en ce moment ma petite entreprise individuelle, mais avec de si petits moyens, un réseau trés restreint et une ville morte culturellement, ça va prendre du temps.

    Il y a tout à faire à Bordeaux, ce ne sera pas difficile d’avoir des idées, il n’y a rien dans cette ville. Je veux dire, avec mes yeux d’artiste, si on la compare à Marseille et son espace ZINC, Montreuil et son Café la Pêche, Issy les Moulineaux et son Cube, Brest et son festival du Court et sa Fête Maritime, Nantes et son projet fou de l’Ile… on a l’embarras du choix pour être inspiré et baser nos projets sur d’autres qui ont fait leur preuve.

    Et cela pour la création et la diffusion artistique, mais aussi le logement, l’écologie, l’urbanisme, l’économie, etc. Nous sommes face à une page blanche, l’audace, l’innovation et le pragmatisme pourraient aisément s’exprimer dans une ville qui se réduit aujourd’hui à une sépulture, un décor glacé de granit chinois.

    Ne me dîtes pas que jusqu’ici rien n’était possible parce-que la droite détenait la mairie. Si tel était le cas, démantelons alors toutes ces institutions locales, départementales et régionales qui au final ne servent à rien sinon à engouffrer l’argent de l’état.

    Evidemment que je ne vais pas voter Juppé, mais pas pour le PS non plus. Sur la base de quoi, de quelles réalisations concrètes? Je n’en voit aucune.

  55. 28/10/2007 at 17:20 Solférino

    Desole mais pas envie spoter mes commentaires. Nous apprenons par un billet de Michèle que Rousset va aux chartrons. Je ne puis que dire bravo à ce déplacement mais quid des militants bordelais ? Sommes nous au courant ?? Non si ce n’est par Michelle. Quand Michelle a fait sa campagne nous recevions un mail nous disant où, quand comment … Là rien pas une information … Je constate cependant avec plaisir que beaucoup d’entre vous semble partagé notre resentiment vis à vis d’une campagne qui semble se dessiner sans nous. Bien sur nous soutiendrons Rousset, bien sur nous serons sur le terrai, bien sur nous serons derrière lui mais de grâce associez les militants bordelais…

  56. 28/10/2007 at 18:47 Militant socialiste

    Certaines personnes laissant des commentaires dans ce blog ont compris le but de ma démarche lorsque je lance la "discussion".
    D’autres, malheureusement, sont tellement dans une position d’admiration des élus qu’ils sont prêts à tout accepter. Etre militant, à mon avis et on peut ne pas être d’accord avec moi, c’est aussi avoir ses propres idées, ne pas être d’accord avec tout ce qu’on vous dit ou propose. Autrement, je ne serais pas au PS mais à l’UMP.
    Si mes commentaires dérangent tellement, je suis prêt à ne plus en faire. Il suffit pour cela que Michèle Delaunay le dise. Après tout, c’est son blog.
    Pour les autres, peu m’intéresse que vous soyez d’accord ou pas, si je ne pense pas comme vous je le dirais quand même. Ici ou ailleurs.
    Mais au fur et à mesure des commentaires je me pose quelques questions. Qu’est-ce que je fais à militer avec des "camarades" qui donnent l’impression de ne rien connaître de la vie des gens? Du moins des gens qui souffrent de leur qualité de vie. Qu’est-ce que je fais avec des gens qui ne vont jamais sentir la vie des quartiers, parler avec les acteurs de la ville (non, ce ne sont pas seulement les artistes et autres bobos)? La ville est un tout. Avec des gens de tous les milieux. Mais nous, socialistes, avons le devoir d’essayer d’améliorer la vie des plus humbles. Ceux qui n’ont rien, ceux qui travaillent dûr et qui se lèvent le matin pour gagner le pain pour nourrir leurs enfants. Tiens, je serais bien curieux de savoir combien d’ouvriers il y aura dans la liste d’Alain Rousset. Bien entendu, je pense qu’il n’y en aura pas. Vous voyez un manoeuvre arriver à la mairie avec ses bottes pleines de boue ? Quel serait l’état des tapis des salons après son passage ?
    Trève de plaisainterie.
    Encore une fois, chers camarades, lors de l’élaboration du programme des municipales, mettons l’HOMME au centre du programme. Tout ce qui sera proposé doit être centré sur l’individu.

  57. 28/10/2007 at 20:36 Modérateur

    NR, respectez les intervenants de ce blog et même si vous pensez savoir qui est dérrière un pseudo, ne vous croyez pas obligé de le révéler.
    Chacun est libre de le faire s’il le souhaite, mais la décision lui appartient.

  58. 28/10/2007 at 22:35 NR

    Quelle arrogance de ce "militant socialiste" de prétendre que d’autres ne connaissent rien de la vie des gens. Cette arrogance et l’ignorance de ce qu’on peut définir comme politique, définie comme qc qui renonce aux dogmatismes et qui vise à faire des progrès, des progrès par les petits pas qui sont les seuls moyens dans une société démocratique pour faire des progrès sans violer les autres. Politique qui accepte des compromis pour avancer ensemble au lieu de se bloquer par arrogance et intolérance stupide.
    Bien sûr, Michèle ne lui interdira pas de se défouler sur ce blog, mais c’est pénible de vour qn se pavaner ainsi en se gargarisant avec sa certitude minoritaire.

  59. 28/10/2007 at 22:40 NR

    @modérateur: j’ai souhaité donner un certain poids à ma demande, mais pour l’instant je ne voudrais pas être obligé d’aller plus loin. Cela ne dépend pas de moi tout seul.

    Qui est d’ailleurs "modérateur"? Je pense qu’en dehors de Michèle elle-même personne n’a le droit de s’ériger en tant que "modérateur". Et Michèle écrit dans son nom propre.

  60. 29/10/2007 at 18:51 photographe talentueux

    @ militant socialiste

    Je partage votre sentiment, mais cependant et je regrette d’avoir à vous le dire, vous avez vous aussi une vision trés simpliste du monde dans lequel vous vivez. Il y a moult genres d’individus qui n’entrent dans aucune des deux seules catégories que vous nous énumérez.

    Imaginez: j’ai une amie de trente six ans, sans enfant et docteur en psychologie cognitive, licenciée en juin et qui n’aura droit qu’au rmi en janvier n’ayant pas assez cumulé de petits contrats merdiques ces deux dernières années. Elle est pauvre, sur-diplômée, propre sur elle, je dirais même plus soignée et habillée à la mode (on trouve du zara chez Emmaüs) et elle habite une petite maison sans chauffage avec chats, jardin et accés internet. Dans quelle catégorie la mettez-vous?

    Vous pensez que c’est une exception? Vous êtes loin du compte.

  61. 30/10/2007 at 11:47 Militant socialiste

    @ photographe talentueux : Ne croyez pas que ma connaissance des situations difficiles se limite à ce que j’ai écrit. Puisqu’on parle d’amis, j’ai moi aussi un ami qui aujourd’hui travaille dans un organisme de presse (télé) et qui pendant assez longtemps a dû se nourrir grace aux Restos du Coeur. Ce n’était pas facile pour lui non plus. Il était diplomé aussi. Mais je pense que quelqu’un de diplomé et jeune aura certainement plus de chances de s’en sortir que quelqu’un sans diplômes ou formation (parce que souvent les gens qui ont une formation professionnelle s’en sortent mieux que ceux qui ont des diplômes).
    Un autre exemple, que certains pensent ne pas exister, certains fonctionnaires avec de si bas salaires à qui les salariés du privé n’ont souvent rien à envier.
    Mais il est vrai qu’ils ont la sécurité de l’emploi.

  62. 05/11/2007 at 11:30 Oncl' Frédo

    Michèle Delaunay aurait peut-être eu ma voix mais Alain Rousset ne l’aura pas. Lorsque je vois comment il gère la région, tue ses derniers particularismes et l’ouvre grandement à la mondialisation et à son copain Strauss-Kahn (celui du FMI) je me trouve limite en colère.

    A65 : une vie après le Grenelle ?

    Avec ses 147 kms qui assurent une liaison entre l’A62 (Bordeaux-Agen-Toulouse) et l’A64 (Bayonne-Pau-Tarbes-Toulouse), le projet de l’A65 est le plus gros chantier autoroutier à venir en France. Or, si l’on s’en tient aux déclarations de Jean-Louis Borloo lors du Grenelle de l’environnement, à l’instar de tous les projets en cours celui de l’A65 devrait être réexaminé. Toutefois, il semblerait que cela ne doive pas être le cas puisque selon le journal Sud-Ouest, du 26 octobre dernier, le ministre des transports ‘Dominique Bussereau estime que l’autoroute A 65 Langon-Pau continue de se justifier’.

    Comme toutes les autoroutes, la réalisation de l’A65 aurait un impact important :
    – les émissions totales de CO2 liées aux travaux de construction de l’infrastructure sont estimées à 515 000 tonnes. Par ailleurs, l’A65 stérilisera 1500 hectares, et libérera environ 450 000 tonnes de CO2 fixés dans les sols naturels. A cela, il faut ajouter que l’imperméabilisation de 525 hectares de sols naturels conduira à la perte d’un potentiel de fixation naturelle du CO2 d’environ 5 250 tonnes/an;
    – des espèces protégées sont menacées de destruction, comme l’emblématique écrevisse à pattes blanches (1) déjà fort menacée en France et de surcroît protégée.
    A ceci s’ajoute un rapport d’audit du Conseil Général des Ponts et Chaussées et de l’Inspection Générale des Finances, qui stipule que l’A65 a été jugée inutile par les experts des ministères de l’équipement, des finances et de l’écologie. Ils estiment que ‘…compte tenu de l’aménagement parallèle de la RN 10 entre Bordeaux et Bayonne et des faibles trafics actuellement observés, ce projet, présente des enjeux essentiellement régionaux, au nom desquels la nécessité d’une autoroute concédée de bout en bout n’est pour l’heure pas démontrée.’
    D’autre part, l’autoroute A65 ne peut être justifiée par des problèmes de sécurité. Sur 97 kms, la voie existante n’est considérée accidentogène que sur 7 km. Enfin, il existe un scénario alternatif d’aménagement de la route existante qui permettrait de sécuriser les trajets de l’ensemble des usagers.

    Il serait opportun d’optimiser la route existante par des aménagements répondant à des besoins réels qui amélioreraient la fluidité du trafic aux moments où la circulation augmente (début juillet, mi-août, fin d’année).

    Pour l’ARPL (Alternative Régionale Langon Pau), l’A65 est un vrai test de sincérité des déclarations du Grenelle, c’est pourquoi l’association demande l’arrêt des études préliminaires et la réévaluation du projet suite aux nouveaux critères énoncés lors du Grenelle de l’environnement.
    Sabrina Meder

Répondre à NR Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel