m

Moment de détente dans l’hémicycle. Cent trente députés de l’ump se sont, nommément, mis ensemble pour signer un amendement qui reste pour moi une interrogation.

Cent trente députés nommés (une pleine page) c’est tout à fait exceptionnel ; le plus souvent, 10 à 15 qui ont vraiment travaillé à la rédaction sont cités par leur nom et l’on ajoute « et les députés socialistes de la commission ceci ou cela. Il faut une initiative de grande ampleur pour mériter une liste aussi large.

Dans les 130 députés, de vaillants secouristes, dévoués aux humbles actes de la santé de tous les jours tel Louis Giscard d’Estaing, qui n’a d’ailleurs pas apparu tout au long de la loi portant réforme de l’hôpital.

Cet amendement historique propose que l’accouchement soit l’occasion d’enseigner les soins de premiers secours.

En lisant le texte, une interrogation métaphysique m’a soulevée : qui s’agit-il d’enseigner, et surtout qui s’agit-il de secourir ? Le bébé, la parturiente, la sage femme ??

N’ayant pas trouvé de réponse, j’ai interrogé le groupe UMP dans l’hémicycle. Détaillant mon interrogation, j’ai entendu mes collègues PS derrière moi répondre dans un concert de rires : « Non, non, bien sûr, c’est le père ! »

Des bancs de l’UMP, une voix de confrère a sussuré pudiquement : « soyons charitables, passons au suivant… »

Le B.A.BA du secourisme devra chercher meilleur champ d’application…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel