m

Un week-end tout en micro-billets. Je crains que le programme « full campaign » de ce week-end ne me laisse guère le loisir d’autre chose. Il est amusant de noter à ce propos que l’anglais ne connait pas la jolie confusion de mots entre la campagne électorale (« campaign ») et la verte campagne (« country »). Un week-end full country est en ce moment de l’ordre des ambitions inatteignables !

Le micro-billet est comme le micro-crédit : dans un cas l’absence de temps, dans l’autre l’absence de fonds..

Petit bavardage sans importance. Il m’est pourtant une consolation. Sarkozy pense à la présidence de la République en se rasant (à vrai dire tout le temps), en faisant à la hâte les choses de la vie, des mots me passent dans la tête, qui appellent de petites idées qui ne se fixent que si on les écrit.

Ce sont bien souvent les mots qui appellent les idées, et non le contraire. C’est pour ça qu’il faut les préserver, les garder dans leur variété et leurs finesses de sens. C’est pour ça que nos langues (dont personne ne parle dans aucune campagne, et jusque dans la constitution européenne, pourtant si concernée par la pluralité linguistique) sont si importantes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel