m

Il fait clair. Le soleil donne de nouveau des signes timides de sa venue.
La dernière année de sa vie, avec Dora Dymant, une jeune fille issue d’un shtetl polonais, Kakfa rêvait de tenir un restaurant à Tel Aviv. Il serait serveur, elle cuisinière…

Kafka est mort moins d’un an plus tard.

Comme les matins sont quelquefois inquiets.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel