m

Sud Ouest, le 14 avril 2010

La Députée de la deuxième circonscription Michèle Delaunay, a posé une question écrite à Luc Chatel, Ministre de l’Education, à propos de la réforme des lycées et des « conséquences » qu’elle y voit dans certains lycées bordelais, en particulier le lycée Mauriac, qui accueillera plus de 30 élèves en seconde à la rentrée, alors qu’un accord tacite limitait les effectifs en raison d’un profil proche des ex-ZEP (35% de catégories socio-professionnelles défavorisées). La spécificité de ces établissements, sous couvert d’égalité, n’est pas prise en compte, ce qui porte préjudice à l’accompagnement, au suivi et à l’aide fournis aux élèves », explique-t-elle.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel