m

A Melle hier, le ciel était grand bleu, le soleil d’un or ardent… « Qu’est-ce que cela ! » ont aussitôt tonné les caciques de notre parti dont je viens de découvrir les commentaires dans la presse. « Dans une réunion du parti socialiste, le ciel doit être rose et le soleil rouge ! Ségolène, décidément, n’a rien compris ».

Hors de cette faute majeure, beaucoup d’entre nous pourraient signer les points essentiels de son discours (dont on trouvera un compte-rendu simple mais très juste dans l’édition de ce jour de Sud-Ouest dimanche) :

1 – La politique de Nicolas Sarkozy, toute d’agitation et de mouvement brownien, est de fait une politique d’immobilisme. Vieille recettes : allègements fiscaux à destination principale de son électorat (« donner beaucoup à ceux qui ont beaucoup, peu à ceux qui ont peu, rien à ceux qui n’ont rien »), empilement de lois à effet d’annonce, alors que les moyens d’appliquer les précédentes ne sont toujours pas données, création de commissions pour mettre les problèmes de côté, sans que les rapports des commissions précédentes n’aient été jamais lus ou, en tout cas, utilisés.

Au passage Ségolène, qui pour une fois, a su utiliser l’humour, a brocardé le rapport confié à Attali pour « lever les freins au développement économique ». Les conclusions du rapport Camdessus, il y a à peine quelques mois, débouchait sur « 110 propositions pour lever les freins au développement économique » !

2 – Le Parti Socialiste est empêtré dans les motions, les courants, les écuries, les synthèses que personne ne lit, et il y urgence à le remettre en phase avec les nouveaux défis du monde, les aspirations et les souffrances. Combien se sont comme moi ennuyés à périr dans des réunions de section où le problème du siècle était de répartir les postes entre les motions, minoritaires, semi-majoritaires, neo-hollandiennes, crypto-mermazienne, mélanchonistes dissidentes… Ceci pour des commissions ou des groupes de travail où, après trois mois, personne n’allait plus !

« Etre un laboratoire d’idées écrivais-je dans ce blog il y un an. « L’intelligence est la réponse nouvelle à la question nouvelle ». Le parti socialiste doit être intelligent. Il l’est, disons qu’il lui reste à le rendre plus visible !

3 – Un langage, des attitudes, de responsabilité et d’éthique doivent être exigé de chacun de nous. On se doute que cela m’a ravi moi qui réclame un comité d’éthique au sein du PS, pour contrecarrer en particulier tous les manquements au respect du travail militant. Ségolène a en particulier demandé que personne ne dénonce, ne fustige ses camarades, mais se porte davantage vers l’extérieur. La débauche d’ouvrages qui se profile pour la rentrée lui donne raison. Je préfèrerais que nos leaders aient mis l’été à profit pour des titres tels que « Redonner sens à l’Europe » ou « Pour une éducation populaire » que ceux qui s’annoncent « Au revoir Royal », « La défaite en chantant ».. Tout un programme, ou plutôt toute une absence de programme.

C’est dans cet esprit de modération envers nos habiles censeurs que je n’ai parlé en commençant ce billet que de la couleur du ciel et de l’ardeur du soleil.

Dans cet esprit aussi que j’écris ce billet : « Soyons unis, soyons forts, soyons libres ». Tiens, j’ai déjà lu ça quelque part… Cela vaut plus que jamais au sein du PS.

Comments 29 comments

  1. 26/08/2007 at 15:03 Ami DDA

    Tout à fait d’accord Michèle, une atmosphère chaleureuse pour nous retrouver avant de nous mettre au travail à la fois pour la dynamique du PS et pour les prochaines échéances électorales. Une bonne journée, un bon ciel et un soleil qui comme tu l’as dit était "ardent". Nous aussi !

  2. 26/08/2007 at 15:27 arad

    Je suis éceuré par les commentaires de Lienemann, Melenchon et les autres, qui ne pensent qu’aux droits d’auteurs qu’ils vont toucher sur leurs bouquins minables, plutot qu’aux idées qui feront avancer le PS.
    Qu’ils s’en aillent chez besancenot, le PS y gagnera en cohérence.

  3. 26/08/2007 at 16:18 Pierre

    nous ne recomposerons le PS qu’en intégrant toutes les composantes. Il ne sert à rien de jetter Lienemann, Mélenchon, Hamon et autres

  4. 26/08/2007 at 16:57 arad

    à @pierre

    Encore faut-il ne pas se tirer une balle dans le pied.
    Monsieur Melenchon se plaint des "pleurnicheries" de F.Hollande quand il critique la politique de N.Sarkozy ; mais que fait Mr Melenchon, il critique les autres membres du PS, c’est encore pire.
    Quelle image donnons-nous du PS !

  5. 26/08/2007 at 19:21 asse42

    Je te remercie Michéle pour ton intervention qui a beaucoup plus aux présents!
    Ségolène tend la main. Aux autres de la saisir.

    Salutation socialo-ségolèniste

  6. 26/08/2007 at 19:40 Gwenn

    Bonjour michèle et bonjour a tous les camarades, je ne suis aps tellement aprtisans de madame royal mais il fait reconnaitre qu’elle a raison unissons nous! bonne rentré a tous!

  7. 26/08/2007 at 22:59 Jojo

    L’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard estime samedi 25 août que "le PS n’est plus en situation de gouverner" parce qu’il "a oublié (ses) références anciennes".
    "Mon sentiment principal est que le PS français n’est plus pour un paquet d’années en situation de gouverner, à la différence de la plupart des autres partis socialistes européens", juge-t-il dans Le Parisien/Aujourd’hui en France. "Ce n’est pas du tout faute d’idées nouvelles mais parce qu’on a oublié nos références anciennes qui ne sont pas entrées en application".
    Ecoutons Le docteur Kouchner:
    Bernard Kouchner dit en avoir "marre de la critique permanente" et de la "fausse guéguerre civile" qui sévit selon lui au Parti socialiste, dont il a été écarté pour avoir accepté d’entrer dans le gouvernement Fillon.
    "La situation du PS m’attriste", déclare le ministre des Affaires étrangères dans Le Journal du dimanche du 26 août.
    A ses yeux, la social-démocratie a "20 ans de retard" et "il faut changer de vocabulaire comme de logiciel".
    Et voici, Montebourg qui ajoute ceci :
    "Ce sont des trajectoires différentes de militants politiques qui ont eu des moments de désaccords et qui, aujourd’hui, face à la situation politique créée, ont décidé de discuter entre eux. C’est un travail de décloisonnement. Les courants, les chapelles, les écuries, qui nous ont fait tant de torts, sont derrière nous", a déclaré Arnaud Montebourg.
    "Donnons-nous la main et causons-nous. Voyons si nous pourrions nous rassembler sur des lignes politiques nouvelles", a-t-il ajouté, soucieux de "mettre sur la table la diversité du socialisme contemporain".
    Selon le député, "le parti socialiste ne peut pas être un parti qui lance des slogans à la cantonade et se réfugie dans des incantations".

    Ce que j’en pense…Le Ps est en pleine déconfiture pour le moment. C’est une évidence !
    Il va falloir reconstruire…Unis et forts;
    bon courage michèle, rien n’est impossible !!!

  8. 26/08/2007 at 23:39 Julien

    Je suis militant socialiste. Il est pour ma part plus honnête de reconnaître n’avoir pas voté pour madame Royal lors des primaires internes de novembre 2006. Et j’ai participé intensément à la campagne présidentielle.

    Ceci dit, j’en suis presque à le regretter à voir l’aatitude de Mélenchon, M-N. Lienemann ou Claude Allègre qui s’apprêtent à se faire un peu de sou en s’en prenant à la personne que le choix largement majoritaire (60,6%) de mes camarades militants avaient décidé de légitimer.

    Je me sens un peu fatigué par ces donneurs de leçon qui depuis toujours nous font tourner en rond au sein du PS. Et quand quelqu’un au parti décide de prendre l’initiative, d’avancer des idées, même si contestables par moment (mais n’est-ce pas le propre d’un parti que de débattre ?) ils sont juste là pour vouloir le dégommer. Rien de plus !

    Mais quelle insulte donc à l’intelligence militante ! Je me sens comme injurié quand il y en a qui ne savent pas jouer collectif, prennent le choix majoritaire de militants pour du beurre quand il ne va pas dans le sens de l’approbation de leurs envies. Mais qu’est-ce donc cette conception de l’appartenance à un parti politique ?

    Aujourd’hui, je donne plus que raison à ceux qui estiment qu’il est vraiment temps que le parti acquière le sens de «la discipline». Le sens de l’éthique, de la responsabilité (et tout ce que vous voulez). Car ce n’est plus du tout possible de continuer à travailler dans ces conditions. Et je dirai même si on veut pousser plus loin: ceux qui ne sont pas contents pourront toujours gentiment prendre la porte… qui leur est grandement ouverte.

    Hier après-midi, passais-je mon temps à suivre sur LCI l’allocution de rentrée de l’ex-candidate en direct de Melle (je vous ai longuement aperçue madame Delaunay servant par deux fois un verre d’eau à madame Royal) que, mon ordinateur allumé une demi-heure plus tard, je voyais tomber une dépêche AFP consacré à l’ami Jean-Luc Mélenchon (pour ne pas le citer) se plaignant du peu de place laissé au «social» dans le discours de l’ex-candidate. On marche sur la tête ou quoi, me suis-je interrogé.

    A peine un membre éminent du parti finissait un discours attendu qui servait forcément l’intérêt du parti du moins dans sa visibilité (dans un espace médiatique sans cesse accaparé par Nicolas Sarkozy) que déjà elle était sujet à des attaques venant de gens de son propre mouvement politique.

    Mais pourquoi Mélenchon n’a-t-il pas pas choisi, par exemple, de souligner tout ce qu’il y avait de présent et d’important dans le discours de l’ex-candidate (et j’en ai entendu !) que de chercher les soi-disant insuffisances ? Sas doute une question naïve de ma part… Mais tout de même !

    Bon sang, mais pourquoi vouloir toujours jouer au «plus à gauche que moi tu meurs» au sein du PS ?
    Doit-on attendre à chaque fois l’approbation d’un Jean-Luc Mélenchon, par exemple, pour se savoir si (plus au moins) socialiste ou pas ? Qu’est-ce donc cette ineptie?

    Il est plus que temps que cette guéguerre de positionnement stupide – pour existe – prenne fin au sein du PS.
    Il faudra bien un jour tracer une bonne fois pour toute une ligne «majoritaire» avalisée par les militants à la quelle tout le monde devra se plier. Point !

  9. 27/08/2007 at 09:33 dominique poirier

    j’ai vu à Melle des personnes responsables et décidées à ouvrir les portes et les fenêtres et peu m’importe les critiques stériles de ceux qui n’entendent pas la voix de la raison et qui mène un grand parti à sa perte
    mais n’écoutons pas les sirènes restons debouts comme ségolène et ne rentrons plus dans ces polémiques relayées avec délectation par la presse qui s’en nourrit
    allons avec notre bâton de pèlerin sur le terrain,dans les sections et expliquons sans haine,sans rancune nos objectifs,restons sereins,les prochaines victoires sont à ce prix
    les discours des copines députées à la tribune à Melle ont fait passer un souffle nouveau sur la façon de faire de la politique,pas de cumuls,des actes,des engagements réels à l’Assemblée et des idées toutes neuves merci les filles!!!!
    plus nous serons à nous retrouver sur ces idées et mieux nous participerons à la rénovation de notre appareil,c’est un travail de fourmi qui nous attend mais ilportera ses fruits
    qui des français qui souffrent économiquement se souviendra des écrivains polémiques en mal de reconnaissance,qui des éduc dans les banlieux prendra part à la curée alors que sur le terrain ils savent qui est dans leur camp au jour le jour
    il nous faut être partout sur tous les lieux où les français sont en difficulté,croyez vous que Juppé est tombé grâce à la presse? nous n’avons pas eu d’articles pendant la campagne,nos méétings non relayés,mais des hommes et des femmes étaient aux pieds des immeubles,sur les marchés,s’opposaient à l’expulsion d’un squatt,réagissaient en Conseil Municipal aux insultes toujours dignes et sereins!
    c’est cela la politique au sens noble du mot,s’occuper des affaires de la cité,et non tirer sans cesse la couverture à soi
    j’ai confiance en la capacité de ceux qui sont sur cettepolitique là car elle est gagnante!!
    rejoignez nous et avançons!!!!

  10. 27/08/2007 at 10:06 Bruno

    Bonjour Michèle,
    Je n’en attendais pas moins de toi comme première réaction au lendemain du 25 août. Et t’ayant lue, je souhaitais ajouter un commentaire concernant la partie occultée par les média, dont tu as été membre actif, à savoir la tribune de nouveaux, et surtout nouvelles, député(e)s. Et puis, je lis les commentaires… et trouve celui de Dominique qui recoupe parfaitement ce que je désirais ajouter. Ce n’est pas un hasard, car dans le bus qui nous ramenait de Melle (et avant un arrêt bouffe archi convivial avec les Ariégeois, les Gersois et les Hts Garonnais avec lesquels nous étions venus), c’est autour de Dominique et de Maïté que nous repassions en revue cette fête et les prises de parole, et saluions cette brochette féminine, pleine d’allant et parlant juste, dont tu faisais partie. Aussi, me permets-je d’ajouter un extrait de ce que j’ai placé sur mon blog, hier soir, à ce sujet.
    Auparavant, je te salue amicalement. Bruno.
    " En réalité, je ne sais pas ce que je ferai dans les mois à venir… mais je sais que Ségolène Royal a raison dans ses analyses, qu’elle voit et dit juste, et qu’aucune de ses paroles (ni aucun de ses écrits) ne pousse à la division. Les bouquins A LA CON vont continuer à sortir et la cartonner. A la limite : ça la crédibilise.
    Ce que la presse ne relève pas, et qui a peut-être été, pour les militants de terrain, le + important et le + fort hier, ce sont ces nouvelles (et nouveaux) élues, jeunes, proches des gens, au langage direct et clair, et en particulier cette FORMIDABLE ÉNERGIE DES FEMMES, leur compétence et leur motivation. Leurs prises de paroles feront date pour beaucoup d’entre nous.
    Les média ont surtout retenu Ségolène, comme aujourd’hui Montebourg et Valls à Frangy. Mais il y a ce formidable potentiel qui va s’épanouir, ce qui ne sera pas la moindre des retombées de l’irruption de Ségolène Royal dans la confiserie politique, masculine, forcément masculine la confiserie."

  11. 27/08/2007 at 10:10 ami DDA

    J’ai été un peu surpris d’entendre à répétition dans les media nommer les cinq députés qui étaient à Frangy autour de Montebourg. Il y en avait vingt exactement autour de Ségolène, on n’en a pratiquement pas fait mention! Les interventions qui avaient précédé le discours de Ségolène étaient vives, originales mais là non plus, pas d’écho. Les media vont décidément nous faire une overdose autour de trois ou quatre quadras qui ne demandent que cela. Alors que ce qu’il faut c’est travailler au fond.

  12. 27/08/2007 at 10:10 DELAUNAY Philippe-Henri

    Félicitations,

    Votre victoire m’a fait énormément plaisir, sachant que mon candidat PS, Dominique LEFEBVRE (Maire de Cergy (95)) a été battu contre toute attente.

    Cordialement,

    Philippe DELAUNAY

  13. 27/08/2007 at 10:10 DELAUNAY Philippe-Henri

    Félicitations,

    Votre victoire m’a fait énormément plaisir, sachant que mon candidat PS, Dominique LEFEBVRE (Maire de Cergy (95)) a été battu contre toute attente.

    Cordialement,

    Philippe DELAUNAY

  14. 27/08/2007 at 10:51 arad

    Où pourrions-nous écouter ton discours et ceux de la vingtaine de députés qui ont parlé à Melle ; et connaitre leurs noms et circonscriptions ?
    Idem d’ailleurs pour La fête de la rose à Frangy

  15. 27/08/2007 at 11:03 michele

    à Philippe
    Quel beau nom vous avez, Philippe ! et je suis d’autant plus heureuse de vous accueillir sur le blog.
    à Arad : mon petit baratin était improvisé ; j’avais appris 20 minutes avant dans la voiture que je parlais. Mais ne t’inquiète pas, le blog ne sera certainement pas épargné des idées qui y étaient contenues. La "société durable", l’exemplarité des politiques, le fait que les sociétés les plus inégalitaires sont des sociétés souffrantes font partie des antiennes dont je bassine volontiers tout ce qui bouge autour de moi !

  16. 27/08/2007 at 11:03 michele

    à Philippe
    Quel beau nom vous avez, Philippe ! et je suis d’autant plus heureuse de vous accueillir sur le blog.
    à Arad : mon petit baratin était improvisé ; j’avais appris 20 minutes avant dans la voiture que je parlais. Mais ne t’inquiète pas, le blog ne sera certainement pas épargné des idées qui y étaient contenues. La "société durable", l’exemplarité des politiques, le fait que les sociétés les plus inégalitaires sont des sociétés souffrantes font partie des antiennes dont je bassine volontiers tout ce qui bouge autour de moi !

  17. 27/08/2007 at 11:50 yomansdu33

    Calmos "ami DDA",

    Ségolène a raison de dire, comme d’autres, qu’il faut arrêter de construire la parole à gauche autour de querelles et d’insultes. S’il-te-plait, suis son exemple et ravale ta rancoeur, d’ailleurs très déplacée, à l’égard de ceux que tu appelles les "quadras" (qui ne le sont d’ailleurs pas tous).

    D’abord, je trouve idiot de reprocher à celles et ceux qui font de la politique au niveau national d’être relayés par les médias. Quant on a un message et des convictions on cherche évidemment à les faire entendre. C’est pour ça que des événements comme ceux-ci existent(et Ségolène à organisé sa première fête de la rose pour cela aussi) et qu’un effort important est fait pour que les journalistes relayent ce qu’il s’y dit et s’y passe.

    J’ajoute que c’est aussi idiot de voir une quelconque concurence entre les deux fêtes de la rose. Pas le même principe, pas la même tradition et surtout pas du tout le même lieu. D’autant que ce qu’il s’y est dit est, en toute logique, pratiquement identique dans les deux fêtes. Donc pourquoi une personne comme toi qui semble te retrouver derrière la démarche de rénovation de Ségolène, cherche à tapper sur ceux qui travaillent dans le même sens (depuis d’ailleurs un certain nombre d’années) ? J’espère que ce n’est pas une question d’affinité ou d’allergie à telle ou telle personnalité (le terme overdose m’y fait penser). Il faut justement qu’on sorte de ça, ça n’a aucun sens politique.

    Ensuite, si la fête de la rose de Frangy t’a semblé avoir eu plus d’écho c’est tout simplement par ce qu’elle existe depuis 25 ans (créée par Joxe et perpétuée par Montebourg depuis 10 ans) et qu’elle a toujours sonné la rentrée politique juste avant La Rochelle. En plus, les camarades bressans sont vraiment rodés et expérimentés ce qui en assure la réussite (notamment médiatique).

    Et si les médias parlent beaucoup des invités de Frangy, c’est tout simplement parce que depuis 25 ans c’est précisément le principe de cet événement de mettre en vedette un(e) invité(e) par an avec jamais deux fois la même personne (Ségo l’année dernière, Lang avant, Védrine encore avant…). Les journalistes en ont l’habitude. Cette année, l’objectif, notamment pour sortir des enjeux personnels, était de jouer collectif et d’inviter plusieurs personnes plutôt "nouvelles", ayant des profils variés et appartenant, comme Michèle d’ailleurs, au contre-gouvernement du groupe socialiste à l’assemblée.

    Donc, un peu de respect STP, ce sera le meilleur moyen de rassembler, de rénover et d’avancer.

    Moi perso j’aurai bien voulu être à Melle et à Frangy. Et d’ailleurs, je pense que les plus accros et courageux on fait ce périple.
    Au passage, merci Michèle pour ce petit compte-rendu. A quand des photos (vu l’évolution de ta gallerie de photos, tu sembles de moins en moins de temps pour cela, ce qui est normal) ?

  18. 27/08/2007 at 11:50 yomansdu33

    Calmos "ami DDA",

    Ségolène a raison de dire, comme d’autres, qu’il faut arrêter de construire la parole à gauche autour de querelles et d’insultes. S’il-te-plait, suis son exemple et ravale ta rancoeur, d’ailleurs très déplacée, à l’égard de ceux que tu appelles les "quadras" (qui ne le sont d’ailleurs pas tous).

    D’abord, je trouve idiot de reprocher à celles et ceux qui font de la politique au niveau national d’être relayés par les médias. Quant on a un message et des convictions on cherche évidemment à les faire entendre. C’est pour ça que des événements comme ceux-ci existent(et Ségolène à organisé sa première fête de la rose pour cela aussi) et qu’un effort important est fait pour que les journalistes relayent ce qu’il s’y dit et s’y passe.

    J’ajoute que c’est aussi idiot de voir une quelconque concurence entre les deux fêtes de la rose. Pas le même principe, pas la même tradition et surtout pas du tout le même lieu. D’autant que ce qu’il s’y est dit est, en toute logique, pratiquement identique dans les deux fêtes. Donc pourquoi une personne comme toi qui semble te retrouver derrière la démarche de rénovation de Ségolène, cherche à tapper sur ceux qui travaillent dans le même sens (depuis d’ailleurs un certain nombre d’années) ? J’espère que ce n’est pas une question d’affinité ou d’allergie à telle ou telle personnalité (le terme overdose m’y fait penser). Il faut justement qu’on sorte de ça, ça n’a aucun sens politique.

    Ensuite, si la fête de la rose de Frangy t’a semblé avoir eu plus d’écho c’est tout simplement par ce qu’elle existe depuis 25 ans (créée par Joxe et perpétuée par Montebourg depuis 10 ans) et qu’elle a toujours sonné la rentrée politique juste avant La Rochelle. En plus, les camarades bressans sont vraiment rodés et expérimentés ce qui en assure la réussite (notamment médiatique).

    Et si les médias parlent beaucoup des invités de Frangy, c’est tout simplement parce que depuis 25 ans c’est précisément le principe de cet événement de mettre en vedette un(e) invité(e) par an avec jamais deux fois la même personne (Ségo l’année dernière, Lang avant, Védrine encore avant…). Les journalistes en ont l’habitude. Cette année, l’objectif, notamment pour sortir des enjeux personnels, était de jouer collectif et d’inviter plusieurs personnes plutôt "nouvelles", ayant des profils variés et appartenant, comme Michèle d’ailleurs, au contre-gouvernement du groupe socialiste à l’assemblée.

    Donc, un peu de respect STP, ce sera le meilleur moyen de rassembler, de rénover et d’avancer.

    Moi perso j’aurai bien voulu être à Melle et à Frangy. Et d’ailleurs, je pense que les plus accros et courageux on fait ce périple.
    Au passage, merci Michèle pour ce petit compte-rendu. A quand des photos (vu l’évolution de ta gallerie de photos, tu sembles de moins en moins de temps pour cela, ce qui est normal) ?

  19. 27/08/2007 at 12:35 dominique poirier

    un peu d’humour pour détendre l’atmosphère dans sud ouest ce jour on apprend ça c’est une priorité que monsieur sarkozy s’est acheté des slips villebrequin à arcachon!!!
    stupéfaction que fait il avec un truc aussi lourd dans son caleçon le pauvre!!!
    le journaliste a simplement omis de bien écrire vilebrequin sans doubler la consonne!ouf!!!je respire
    pour ceux qui ne sauraient pas cette marque est très connue à saint trop depuis les années 70 date à laquelle un jeune homme qui devait sérieusement s’ennuyer se mit à découper des nappes pour fabriquer des caleçons eh oui!!!
    c’est vrai que l’info sur sud ouest est toujours exaltante non!!et juste à côté un petit article quand même sur Michèle Delaunay l’honneur et sauf
    à bientôt pour de nouvelles aventures!!!

  20. 27/08/2007 at 12:35 dominique poirier

    un peu d’humour pour détendre l’atmosphère dans sud ouest ce jour on apprend ça c’est une priorité que monsieur sarkozy s’est acheté des slips villebrequin à arcachon!!!
    stupéfaction que fait il avec un truc aussi lourd dans son caleçon le pauvre!!!
    le journaliste a simplement omis de bien écrire vilebrequin sans doubler la consonne!ouf!!!je respire
    pour ceux qui ne sauraient pas cette marque est très connue à saint trop depuis les années 70 date à laquelle un jeune homme qui devait sérieusement s’ennuyer se mit à découper des nappes pour fabriquer des caleçons eh oui!!!
    c’est vrai que l’info sur sud ouest est toujours exaltante non!!et juste à côté un petit article quand même sur Michèle Delaunay l’honneur et sauf
    à bientôt pour de nouvelles aventures!!!

  21. 27/08/2007 at 15:42 michele

    Dans le même ton : vous avez entendu parler de l’histoire des photos retouchées de Sarkozy sur son bateau à Wolfeboro. Les "poignées d’amour" présidentielles ont été habilement gommées.

    Le mot "poignées d’amour" n’est pas très joli. Un mail que je viens de recevoir en propose un beaucoup plus charmant, et en plein dans l’actualité : des sarkolettes !

    Je compte sur tous les socialistes masculins de mettre leur honneur dans les dernières semaines de cet été à effacer leurs sarkolettes. Nos réunions n’en auront que plus d’attrait.

  22. 27/08/2007 at 16:39 M.V.

    Je pense que les polémiques de rancune, les livres de haine sont un exutoire pour leurs auteurs, qui sont toujours là bien vivants, et pleins d’énergie pour essayer de sauver ce qui reste de leur présence et de leur pouvoir; en fait, ils sentent la fin. On vit dans l’instantané, et il faut, je crois, simplement attendre que tous ces remous s’évanouissent d’eux-mêmes par épuisement naturel. Cela est vrai de Mélanchon, en passant par Lienemann, jusqu’à ceux de Frangy. Tous ces gens sont dépassés et n’ont encore aucune vision de la rénovation attendue.
    Seules, les idées comptent et doivent triompher. Dans Libé, ce matin, il est dit à propos de Frangy: "…les idées de Royal, en revanche ,sont bien là dans les discours. Valls par exemple…etc…"
    La seule crainte que j’ai, est que l’on "emprunte" ses idées à Ségolène, et qu’on réussisse à la rejeter.
    Autre crainte: Sarkozy n’est que dans la stratégie de la démolition de toute autre idée que la sienne, il ne construit rien. Il se sert de l’ouverture comme d’une arme, ouverture qu’il veut étendre au niveau européen, et même mondial!!! Cela laisse à penser…et parler de Bonapartisme à son endroit est bien respectueux, prudent sans doute. Attention à "l’ouverture" à Bordeaux, pour les Municipales; comme le dit quelqu’un plus haut, cela pourrait marcher!

  23. 27/08/2007 at 19:57 NR

    @yomansdu33:
    c’est ce que j’appellerais une surréaction, ta réponse à amiDDA qui a fait une petite observation sur l’attention un peu déséquilibrée des médias en faveur de Frangy. Je n’ai guère relevé une attaque contre les quadras etc qui sont sans aucun doute l’avenir non seulement du PS. Ils ont l’avantage de ne pas être – sans exception, bien sûr! – les prisonniers des vieilles rengaines "socialistes", jacobines etc; ils sont par nature plus flexibles par rapport aux évolutions de ce monde du XXIe qui posent souvent problème aux séniors qui gouvernent le pays et le parti. Et qui ne réagissnent pas comme des chiens de Pavlov quand on parle d’ouverture vers le centre, du marché, et d’autres choses horribles et qui intègrent plus naturellement le paramètre "Europe" dans leurs réflexions.
    Mais, comme dit, il y a des exceptions comme il y en a dans tous les groupes d’âge. Tout est relatif…

  24. 27/08/2007 at 19:57 NR

    @yomansdu33:
    c’est ce que j’appellerais une surréaction, ta réponse à amiDDA qui a fait une petite observation sur l’attention un peu déséquilibrée des médias en faveur de Frangy. Je n’ai guère relevé une attaque contre les quadras etc qui sont sans aucun doute l’avenir non seulement du PS. Ils ont l’avantage de ne pas être – sans exception, bien sûr! – les prisonniers des vieilles rengaines "socialistes", jacobines etc; ils sont par nature plus flexibles par rapport aux évolutions de ce monde du XXIe qui posent souvent problème aux séniors qui gouvernent le pays et le parti. Et qui ne réagissnent pas comme des chiens de Pavlov quand on parle d’ouverture vers le centre, du marché, et d’autres choses horribles et qui intègrent plus naturellement le paramètre "Europe" dans leurs réflexions.
    Mais, comme dit, il y a des exceptions comme il y en a dans tous les groupes d’âge. Tout est relatif…

  25. 27/08/2007 at 23:07 benflasherbe

    Ce fut un plaisir intense dans une merveilleuse région avec un accueil chaleureux, je n’oublie pas çà, et quel beau temps, elle attire le soleil Ségolène Royal:D
    Milles bisous à vous toutes et tous !!!
    Amitiés Ségoléniste !!!

    Eddy

  26. 28/08/2007 at 10:26 ami DDA

    J’ai été mal compris par yoman, et je le regrette. Je n’ai en effet aucune rancoeur envers les participants de Frangy. J’ai regretté que la parole des nouveaux élus qui entouraient Ségolène n’ait été citée nulle part. Pas même leur nom.

    Pas de grandes déclarations "il faut rénover", mais des sujets neufs abordés dans de petites interventions qui changeaient des formules et des incantations.

  27. 28/08/2007 at 18:41 michele

    Merci DEB de cette vidéo sur Melle ! Et pardon d’être, trop souvent, plus amateur d’écrit et de parole que d’images.
    Vous avez le bon oeil, celui qui sait voir, le détail, l’image qui raconte au delà d’elle même.

  28. 28/08/2007 at 18:41 michele

    Merci DEB de cette vidéo sur Melle ! Et pardon d’être, trop souvent, plus amateur d’écrit et de parole que d’images.
    Vous avez le bon oeil, celui qui sait voir, le détail, l’image qui raconte au delà d’elle même.

  29. 01/09/2007 at 12:41 yomansdu33

    No problemo…

    C’était juste la phrase "une overdose autour de trois ou quatre quadras qui ne demandent que cela" qui me semblait déplacée et somme toute, un peu injuste surtout au regard de ce qui a été dit en introduction :

    "Nos invités ? Ce ne sont pas les jeunes qui voudraient remplacer les anciens : parce que nous ne sommes plus si jeunes, et surtout parce que les anciens sont irremplaçables ! Parce que avant tout la politique ne consiste pas à se soustraire mais au contraire à s’additionner les uns les autres !"

    Cette phrase de ami DDA m’a aussi déplu : "Alors que ce qu’il faut c’est travailler au fond".
    Elle sous-entend que ce n’est pas ce que font les personnes visées. Les interventions des 5 invités, justement très riches (www.rue89.com), ce qui s’est dit à Evry le 20 juillet ou à Fouras, pour ne prendre que quelques exemples, prouvent le contraire.

    Point de surréaction (désolé d’avoir peut-être donné cette impression), juste une volonté de rectifier ce que je trouve blessant dans la bouche (ou plutôt sous le clavier) de camarades que je considère comme des amis dans ce long chemin tortueux et difficile de la rénovation.

Répondre à asse42 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel