m

Tous les demandaient à grands cris et maintenant les voilà dénoncées comme un « piège ». Ces mal-aimées, désirées avant, rejetées sitôt après, ce sont les Primaires votées hier à l’unanimité au Conseil National du Parti Socialiste.

On pourrait se réjouir de cette unanimité qui n’est pas la nourriture du quotidien du PS. Que nenni ! « Ces primaires sont inscrites dans les statuts du PS, il nous les faut ! » exigeaient les plus à gauche dans nos rangs. Sans doute ceux-là n’avaient-ils pas lu ces statuts, car la loyauté de vote des parlementaires y figure aussi.

Mais enfin, ils les ont et les vivent désormais comme « un piège tendu par Hollande ». Ne seront-elles pas l’occasion parfaite d’éclaircir la ligne de ce parti bousculé, comme tous le demandent depuis 4 ans ? N’écartent-elles pas ce que certains redoutaient : que le Président s’y soustraie et s’installe dans le fauteuil de candidat naturel ?

Eh bien, cette crainte que beaucoup brandissaient, est écartée.

Ce que nos frondeurs regrettent aujourd’hui -pas très à l’aise pour le faire-, c’est que la gauche non gouvernementale ne puisse pas y participer. Imaginons que cela soit possible, imaginons-en le résultat : resterait en lice un seul candidat de gauche contre un candidat de droite. Qui réglerait obligatoirement le match : le troisième, c’est à dire le Front National !

Tout aujourd’hui est discuté, vilipendé, partout et tous les jours, tandis qu’au contraire tout ce qui marche ou finit par fonctionner, ne vaut pas grand- chose. La courbe du chômage finit par s’inverser : l’inversion vient trop tard! Alors que nous devrions reconnaitre, même s’il faut un peu de courage, qu’avec un MEDEF qui fait depuis le premier jour de la politique pour écarter du pouvoir cette gauche qu’il juge de tout temps illégitime, il a quelque mérite à y être parvenu. Et je ne parle pas d’un autre syndicat qui joue, lui, l’anéantissement de François Hollande.

Nous, Parlementaires socialistes, qui avons été élus à ce titre, n’avons pas été dans les 4 années écoulées, d’accord sur tout : nous ne serions pas sinon socialistes. Mais ce que nous avons fait, nous l’avons fait loyalement, dans l’intérêt des Français et dans celui de la France. Et nous avons envie de le dire.

 

Comments 7 comments

  1. 20/06/2016 at 11:45 francis

    D’accord avec vous, mais la primaire fin janvier, alors que les autres candidats de droite et de gauche
    seront en campagne, c’est vraiment tardif si Hollande n’est pas candidat…
    pour un scrutin majeur, six mois de campagne semble plus raisonnable que trois petits mois !
    il y a une forme d’hypocrisie là dedans.
    quand on entend les médias gloser à longueur de journée sur qui sera candidat
    et chacun d’y aller de ses « petites phrases », le temps de campagne officiel d’un mois semble bien court !

  2. 20/06/2016 at 13:24 Klaus Fuchs

    Avec nos camarades de la « vraie gauche », avec ceux qui se réclament du « vrai » socialisme, il est en effet difficile de trouver un dénominateur non contesté. C’est une posture de principe de dire « non », ou dans le meilleures des hypothèses, « oui, mais » ou « oui, sous réserve de… » Leur but, inchangé, est de dézinguer Hollande et avec lui tous ces socio-libéraux, socio-traîtres qui osent défendre une politique adaptée à la situation réelle du pays et aux conditions qui s’imposent à tous ceux qui veulent exercer une politique responsable et raisonnable, sans les dogmes d’un autre âge.
    J’aime · Répondre · À l’instant

  3. 20/06/2016 at 16:24 Jean

    madame,

    vous parlez de loyauté, donc je suppose que vous êtes opposée à l’article 2 de la loi « Travail » ?

    bien cordialement

  4. 24/06/2016 at 13:33 LOYAL

    A vous lire, la CGT est un adversaire plus détestable que le MEDEF. Il y a là de votre part une certaine lucidité sur ce que vous (un « vous » générique)représentez, défendez, sur ce que vous êtes et sur ce que vous valez.

  5. 25/06/2016 at 10:56 loyal

    la courbe du chômage s’inverse…? + 9200 au mois de mai, cela aussi vous l’avez fait loyalement dans l’intérêt des Français, et vous aviez envie de le dire… parlez nous de vos autres visions, j’ai hâte!

  6. 25/06/2016 at 11:00 loyal

    Loyal, vos attaques sont injustes! Madame Delaunay est sincère, en politique c’est l’intention qui compte! Non mais!

  7. 25/06/2016 at 11:28 loyal

    Loyal, d’accord elle a lutté contre le tabac et la CGT, promu les idées saines, défendu les grandes valeurs, santé, respectabilité, normalité; mais il reste beaucoup à faire dans la gestion des microbes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel