m

Salle bondée ce soir au Grand Parc, réunissant les usagers de la ligne 15, à l’initiative de l’association « Villages de ville ». Consensus dépassant largement tendances, partis politiques et limites de quartiers, pour demander la conservation de la fréquence de passage. J’ai proposé que cette conservation à l’identique soit prorogée six mois, pour que nous puissions ensuite peser avec le poids de chiffres et de données objectives dans la politique des transports du deuxième canton.

La grande salle de la mairie de quartier était pleine en effet et l’audience unanime. On rappelle que le maintien de la ligne 15 après l’arrivée du tramway en lisière de Grand Parc a été obtenue grâce à la mobilisation des habitants, appuyée par mon intervention, la CUB se réservant de faire de nouvelles propositions à la Mairie de Bordeaux.

Nous avons appris, à l’instant même de débuter la réunion, que la Mairie venait d’accepter le principe d’une diminution de fréquence de passage à partir de lundi prochain, jour de l’inauguration du tram. Michel Duchène et Anne Marie Cazalet étaient présents à la réunion et ils ont confirmé cette acceptation. On rappelle pour mémoire le revirement inattendu et tardif du Maire de Bordeaux qui avait pourtant négocié la suppression avec la CUB.

J’ai été frappée de l’unanimité des interventions, qu’elle soit issues d’usagers du Bouscat ou de Bordeaux, toutes tendances confondues.

Ma proposition a été celle-ci : demandons au Maire de Bordeaux, décisionnaire en la matière, comme au Président de la CUB, de maintenir la ligne six mois en l’état (c’est à dire sans modification de trajet ni de fréquence de passage) de manière à ce que nous puissions étayer le besoin de cette ligne, en sus du tram, par des chiffres objectifs. Les deniers publics ne sont pas extensifs : la décision de maintien doit reposer sur des données durables.

Actuellement, la fréquentation est considérable (8000 usagers/jour) ; il reste à montrer que cette fréquentation demeurera importante après mise en service de la ligne du tram, celle-ci ne satisfaisant pas aux mêmes besoins, et en tout cas, pas à la totalité des besoins.

Les habitants ont souhaité que ce délai soit d’un an, pour que soit prise en compte la fréquentation issue des aubiers, et celle issue de la mise en service de la piscine. C’est un point qui mérite discussion.

J’ai adressé immédiatement un message à Vincent Feltesse, Président de la CUB. Si Michel Duchène va dans le sens qu’il a indiqué (maintien à la même fréquence), nous aurons satisfaction. Je m’interroge cependant car en même temps qu’il ressassait le revirement du Maire, il conseillait d’accepter la diminution de fréquence…

Comme promis, je continuera de vous informer en temps réel.

Comments 13 comments

  1. 16/11/2007 at 20:59 michele

    Bravo et merci Colette de ce super travail, documenté et précis.

  2. 16/11/2007 at 20:59 michele

    Bravo et merci Colette de ce super travail, documenté et précis.

  3. 16/11/2007 at 21:35 NR

    Félicitations , Colette, pour ces arguments que nous n’avions pas vus hier soir et qui méritent qu’on les examine de près.

    Je vie"ns d’apprendre que le GP a de nouveau eu droity à) un tract essayant de déformer la vérité en faisant Juppé est le chevalier blanc qui sauve la ligne 15. Mais les réactions des participants à la réunion d’hier soir ont montré qu’ils ne sont pas dupes et voient bien que la suppression de la ligne 15 avait été voulue par Juppé qui maintenant retourne sa veste.
    Mais c’est comme ça et l’essentiel est que le résultat sera celui qui profitera aux habitants. La victoire a toujours beaucoup de "pères".

  4. 16/11/2007 at 21:35 NR

    Félicitations , Colette, pour ces arguments que nous n’avions pas vus hier soir et qui méritent qu’on les examine de près.

    Je vie"ns d’apprendre que le GP a de nouveau eu droity à) un tract essayant de déformer la vérité en faisant Juppé est le chevalier blanc qui sauve la ligne 15. Mais les réactions des participants à la réunion d’hier soir ont montré qu’ils ne sont pas dupes et voient bien que la suppression de la ligne 15 avait été voulue par Juppé qui maintenant retourne sa veste.
    Mais c’est comme ça et l’essentiel est que le résultat sera celui qui profitera aux habitants. La victoire a toujours beaucoup de "pères".

  5. 16/11/2007 at 22:35 fred fred

    Même réajustés, les compteurs ne disent pas tout. Usager de la 15 ces cinq dernières années, jje souhaite insister sur la proportion d’ainés à mobilité réduite ou moderée qui composent ce "volume" de voyageurs. Si les planificateurs ne peuvent évaluer la réalité qu’ils recomposent, souhaitons que les politiques puissent rectifier favorablement les situations distordues. Un flux cohérent de transport entre la Place de l’Europe et le centre ville à permis à Bordeaux d’entretenir une relative paix de quartier, ne la brisons pas.

  6. 16/11/2007 at 22:35 fred fred

    Même réajustés, les compteurs ne disent pas tout. Usager de la 15 ces cinq dernières années, jje souhaite insister sur la proportion d’ainés à mobilité réduite ou moderée qui composent ce "volume" de voyageurs. Si les planificateurs ne peuvent évaluer la réalité qu’ils recomposent, souhaitons que les politiques puissent rectifier favorablement les situations distordues. Un flux cohérent de transport entre la Place de l’Europe et le centre ville à permis à Bordeaux d’entretenir une relative paix de quartier, ne la brisons pas.

  7. 17/11/2007 at 15:45 Colette

    Evidemment. Il est clair que les chiffres, le nombre d’utilisateurs, est une donnée absolument indispensable tout en n’étant pas la seule, et qu’il faut détailler, affiner cette approche. Tout à fait d’accord.
    Il faut prendre en compte la fréquence d’usage (quotidien, hebdomadaire, ponctuel) le type d’usage (travail, déplacement privé, trajet des scolaires, loisirs..) et aussi la population concernée, les tranches d’âge, capacité à se mouvoir… Véolia et les services administratifs de la CUB et de la mairie doivent très bien savoir faire cela, et déjà connaître cela.
    Tout à l’heure encore, dans le bus (!) j’avais votre regard face à quelqu’un qui disait "toutes les demi-heures, ce n’est déjà pas si mal", et "le tramway, c’est déjà pas si mal". Toujours cette habitude de ne regarder que son problème, et de ne pas voir la personne âgée ou handicapée qui se déplace difficilement, ou, plus généralement, l’autre.

    On ne parle guère des jeunes mères, ni des nounous qui font des transferts de bébé à l’arrêt du bus. Et pourtant, j’en vois, des femmes qui confient leur enfant à des nourrices qui l’emmènent avec elles dans le bus, tout en emmenant un plus grand à l’école. Et des nourrices avec bébés qui le soir, attendent la maman devant l’arrêt.

    Le chiffre reste important car 2000 signatures sur une pétition ne sont pas pour autant 2000 utilisateurs, ou familles utilisatrices : on peut signer par solidarité, voire par principe revendicatif (ne m’insultez pas !) Qu’importent 2000 ou 20000 signatures si ensuite on n’utilise pas, ou peu le moyen de transport demandé ? Il y a bien un coût à tout cela, il ne faut pas le nier. Mais il y a aussi des personnes qui utilisent, ont vraiment besoin, et ne signeront jamais aucune pétition. Et des familles où un adulte signe pour tout le monde. D’où l’intérêt des statistiques et prospectives Véolia, et aussi du bilan à faire en fin de période test.

  8. 17/11/2007 at 15:45 Colette

    Evidemment. Il est clair que les chiffres, le nombre d’utilisateurs, est une donnée absolument indispensable tout en n’étant pas la seule, et qu’il faut détailler, affiner cette approche. Tout à fait d’accord.
    Il faut prendre en compte la fréquence d’usage (quotidien, hebdomadaire, ponctuel) le type d’usage (travail, déplacement privé, trajet des scolaires, loisirs..) et aussi la population concernée, les tranches d’âge, capacité à se mouvoir… Véolia et les services administratifs de la CUB et de la mairie doivent très bien savoir faire cela, et déjà connaître cela.
    Tout à l’heure encore, dans le bus (!) j’avais votre regard face à quelqu’un qui disait "toutes les demi-heures, ce n’est déjà pas si mal", et "le tramway, c’est déjà pas si mal". Toujours cette habitude de ne regarder que son problème, et de ne pas voir la personne âgée ou handicapée qui se déplace difficilement, ou, plus généralement, l’autre.

    On ne parle guère des jeunes mères, ni des nounous qui font des transferts de bébé à l’arrêt du bus. Et pourtant, j’en vois, des femmes qui confient leur enfant à des nourrices qui l’emmènent avec elles dans le bus, tout en emmenant un plus grand à l’école. Et des nourrices avec bébés qui le soir, attendent la maman devant l’arrêt.

    Le chiffre reste important car 2000 signatures sur une pétition ne sont pas pour autant 2000 utilisateurs, ou familles utilisatrices : on peut signer par solidarité, voire par principe revendicatif (ne m’insultez pas !) Qu’importent 2000 ou 20000 signatures si ensuite on n’utilise pas, ou peu le moyen de transport demandé ? Il y a bien un coût à tout cela, il ne faut pas le nier. Mais il y a aussi des personnes qui utilisent, ont vraiment besoin, et ne signeront jamais aucune pétition. Et des familles où un adulte signe pour tout le monde. D’où l’intérêt des statistiques et prospectives Véolia, et aussi du bilan à faire en fin de période test.

  9. 19/11/2007 at 20:17 M.V.

    Il a fallu les déboires de la ligne de bus 15 pour que les Bordelais prennent conscience du mensonge qu’on leur a servi? La réalité: un tram qui ne fait pas tout, un service de bus étriqué, un service public qui ne répond plus aux besoins.

  10. 20/11/2007 at 09:03 Franck

    Sans mépriser pour autant le problème d’une partie des habitants du grand parc et du Bouscat, c’est en cela que ce très concret et quotidien problème est révélateur et démonstratif : sur un sujet simple, limité, sans subtilité, il montre bien l’attitude du pouvoir en place.

  11. 24/11/2007 at 14:40 hervé

    > Je ne comprends pas des propos du type" il montre bien l’attitude du pouvoir en place" "du mensonge qu’on leur a servi" …..
    > La CUB est bien dirigée par le duo Vincent Feltesse et Alain Rousset?

  12. 24/11/2007 at 14:40 hervé

    > Je ne comprends pas des propos du type" il montre bien l’attitude du pouvoir en place" "du mensonge qu’on leur a servi" …..
    > La CUB est bien dirigée par le duo Vincent Feltesse et Alain Rousset?

  13. 26/11/2007 at 23:24 piqure de rappel

    Combien de fois faudra-t-il dire que chaque commune décide pour ce qui la concerne, et assume ses décisions. La CUB ne décide pas pour chacune de ses communes partenaires. N’avez-vous pas lu qu’il y avait ces derniers temps des échanges de fax, des coups de fil, des aller retour de courriers entre mairie et CUB ?
    Par ailleurs, la CUB n’est pas qu’un homme, mais une assemblée qui délibère et vote. A la majorité. Comme une mairie.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel