m

Premier round de la journée ce matin avec l’inauguration du prolongement au Grand Parc de la ligne C du tramway. Concours de parapluies sous une pluie dégoulinante et froide de novembre. Un vrai plus pour la rive nord-est du Grand Parc (la rue Emile Counord et les bâtiments riverains) qui ne comble pas complétement les besoins de ce grand quartier, d’où notre souhait de voir maintenue la ligne 15 du bus, et ma proposition de la proroger de 6 mois dans ses horaires.

Dans un grand concours de public, Vincent Feltesse et Alain Juppé ont pris la parole entre deux rames. La cérémonie a été marquée par la pluie (désormais quasi de mise pour les inaugurations de tram du jeune Président de la CUB), une cohue sympathique mais aussi, comme toujours dans les manifestations publiques, par de jolies scènes de préséances. Le sommet d’humour involontairement atteint mérite le récit.

Arrivée d’Alain Juppé, puis de Vincent Feltesse. Comme il est de règle, les officiels se rassemblent, en grande partie pour figurer dans le champ des caméras et des objectifs des photographes. Préside normalement à cela, le protocole qui veut que tout ce beau monde (dont je fais partie) observe certaines règles de préséances, parmi lesquelles le rang des député(e)s. Nous étions deux ce matin dans ce même rang protocolaire qui devrait se manifester de manière bon enfant.

Nous nous trouvons ainsi, Chantal Bourragué et moi même, entourant le Maire. Première réflexion de Chantal, qui voulait m’évincer « nous (AJ et elle) sommes de la même majorité ! ». Je lui réponds, plutôt amène, que tout simplement cela n’entre pas en ligne de compte. Les députés en effet représentent les habitants de leur circonscription, sans distinction de parti ou de tendance. Leur seule prérogative vient d’avoir été élus.

Réponse de Chantal : « Mais moi, je l’entoure par amitié ! ». La réponse ne méritait pas de réponse, je demeure stoïque à mon avant-poste !

Juppé s’en mêle et m’apostrophe, un gros pli au travers du front : « Mais, Madame, c’est du scotch ! »

Je pense qu’il voulait dire que je me scotchais à lui, ce qui n’est pas à vrai dire exactement mon ambition. Je lui réponds au plus simple : « Pas du scotch, Monsieur le Maire, du protocole ! »

Le protocole UMP n’a pas encore intégré que la fonction de Maire et celle de député puissent être séparées. Dur apprentissage en effet, qu’Alain Juppé ne fait visiblement pas en zénitude.

– « Viens à côté de moi, Hugues, que je sois bien entouré ! »

Et Hugues (Martin), toujours obédient, est venu protéger Alain J de proximités irritantes !

Je raconte cette histoire, dont chaque mot a été respecté, pour montrer à quel point la politique rend bête. Il est normal que le député soit à côté du maire, l’ennui est que le Maire depuis 60 ans était aussi le député, ça déforme la conception de la République.

Je voudrais dire un mot du protocole : il a un sens profond qui est celui du fonctionnement de la République, rien d’autre. Le Préfet représente l’Etat, le Maire la ville, le député la « représentation nationale »…. Il va me falloir de gros efforts pour montrer qu’à Bordeaux , il ne doit rien avoir à faire avec l’amitié politique, la carrure d’Hugues ou l’irritabillité du Maire.

Comments 28 comments

  1. 19/11/2007 at 16:13 Gérard ELOI

    Autant de mesquinerie est réellement grave et démontre un sectarisme et une étroitesse d’esprit illustrant le monde dans lequel nous essayons de naviguer.

    Nous admirons ta patience, Michèle, ainsi que l’esprit de répartie de tes "parapluies de l’humour" !

    Amicalement

    GE

  2. 19/11/2007 at 17:11 Précision

    Le protocole voudrait que ce soit Chantal Bourragué, députée du Grand Parc (1ère circonscription de la Gironde) qui ait la fonction de députée dans cette inauguration. Michèle Delaunay aurait pu avoir celle de Conseillère Générale (et encore, cela dépend de quel côté se passait l’inauguration car c’est à la limite des 1er et 2ème cantons).

  3. 19/11/2007 at 17:14 LOTUS

    Quoi qu’il en dise, il n’a pas encore digéré sa défaite….Il faut dire qu’avoir été battu par ce petit bout de femme pugnace qui déjà le dérangeait au Conseil Municipal, qu’il aurait voulu voir disparaitre bien plus tôt de ce même Conseil et avoir à supporter sa présence dans les cérémonies officielles; cela va être de plus en plus difficile.
    A bientôt, M.C.

  4. 19/11/2007 at 17:24 militant 3

    @ Précision:
    faux! Cette ligne passe par le grand Parc mais arrive de la 2e circonscription. Viulez vous couper le tram en UMP et PS? Drôle de conception. Ce qui plus est, les députés sont des députés de la nation et pas de tel ou tel territoire. A ceci s’ajoute que Madame Delaunay est en plus conseillère générale du canton 2 dont entre autres appartient le GP. Contrairement à Mme Bouragué…Le sectarisme (du latin secare = couper) bat son plein chez certains…

  5. 19/11/2007 at 17:36 BARTABA

    TENEZ BON

    Madame la députée, vous en avez vu d’autres; accrochez-vous à votre parapluie comme Mary Poppins et faites bouger votre nez……..Il n’y en a plus que pour quatre mois à tenir…………

  6. 19/11/2007 at 17:52 Franck

    Normal que madame Bourragué veuille être très présente, simple reflet de son engagemennt sur le terrain qu’elle connaît très bien. Madame Bourragué défend comme vous fortement les intérêts de sa circonscription, et le second canton qui fut le sien. Selon elle, la ligne 15 du bus n’avait qu’un seul arrêt au Grand Parc.

  7. 19/11/2007 at 18:33 militant 3

    Franck, ce n’est pas sa présene en tant que telle, c’est la façon dont elle utilise ses coudes pour se glisser à côté de Sa Majesté pour figrer sur les images.
    A propos: elle est présente à l’Assemblée … devinez quand? … les après-midis des questions d’actualité lors qu’il ya la télé et on la reconnait sur les couleurs particulièrement visibles de ses tailleurs.

    On peut évidemment dire que c’est de bonne guerre…mais il y a des façons et il y en a d’autres pour jouer son rôle de député(e).

  8. 19/11/2007 at 22:11 Hadrien

    Décidément je ne partage pas votre humour. Mais puisque vous parlez de protocole Madame reprenons depuis le début s’il y a fête et que tout le monde est heureux de l’évènement l’essentiel est d’être là, ensemble point de protocole, on s’asseoit dessus et on se retrouve tous ensemble. Quand il y a évènement officiel nécessitant la pompe de la République, alors autant le respecter ce protocole : Le Président de la CUB, le maire, et le député de la circonscription. Après les autres députés, les autres maires, les conseillers municipaux et le reste des corps constitués. Vous étiez là au titre de conseillère générale. Ce sont celles et ceux que vous critiquez qui ont appliqué le protocole. Ce n’est pas une question de partage entre l’UMP et le PS. Pas de querelle entre Peppone et Don Camillo. On inaugurait un service qui concerne directement la circonscription de Chantale Bourragué. Sa présence était aux côtés du président de la CUB et du maire de la ville. S’il n’y avait pas ce forcing de Madame Delaunay pour être aussi à tout prix dans le champs des caméras, la courtoisie du maire et la bonne entente républicaine se seraient traduites par une invitation de Monsieur Juppé à se joindre à eux pour la photo de famille, voilà tout. Mais votre militantisme vous aveugle
    Quant à la présence de Chantal Bourragué, je crois que militant3 devrait aller plus souvent faire un tour à l’Assemblée Nationale. Quand elle ne siège pas dans l’Hémicycle elle travaille car elle, elle connait ses dossiers et les gens dont ils parlent, leurs problèmes, leurs déboires. Elle a démontré depuis des années ses qualités en la matière et les nombreuses interventions qu’elle a mené de bout en bout en matière sociale dans le secteur dont elle est l’élue de proximité. Sans grands airs, sans habileté politicienne, sans calculs ambitieux, cette femme travaille et défend les dossiers qui lui sont soumis. Mais comme elle n’est pas de votre bord, elle est forcément totalement abnsolument définitivement critiquable !
    Madame Delaunay fera certainement de même un jour mais jusqu’à présent elle devait tellement avoir à faire avec ses patients que même eux se sentaient parfois délaissés ou bousculés.
    Comme quoi il est facile de faire de l’humour (à fleur de peau, hi hi) surtout entre soi cela ne manqe pas de pain. Quand on s’adresse à des groupies. Restez donc entre vous je repars chez les miens. Mais avec humour cela s’entend. Je crois que je vais m’employer durant cette campagne qui s’annonce drôle voire déjantée à relever le gant de l’humour. Au fait quelle est la couleur des tailleurs de Madame Delaunay ? Je ne parviens pas souvent à la retrouver dans les séances. Promis je vais m’employer à mieux regarder la prochaine fois. Bartaba, ne vous faites pas trop d’illusion, les bordelais ne sont pas sots. Et que Madame Delaunay profite des plaisirs de la représentation nationale avant que les électeurs ne la renvoient à ses arbres qui craignent tellement le gel.

  9. 19/11/2007 at 22:43 ANTIDE

    Chère Michelle,
    Décidément le Maire n’est pas très sportif, il ferait mieux de laisser son irritabilité au vestiaire et plutôt œuvrer pour rendre à la ligne 15 les fréquences de passages qu’elle avait avant l’arrivée de la ligne C du tram aux abords du Grand-Parc.
    Chez lui, visiblement le fairplay n’est pas de mise, il n’a pas encore digéré le tacle du match des législatives, un grand compétiteur se reconnait en général à la façon de digérer ses défaites, pourtant il parait que ce qui ne tue pas renforce, là visiblement je dirai plutôt que cela l’a abêti

  10. 19/11/2007 at 23:34 lecteur assidu

    Decidement Hadrien ,Quelle Hargne, l’ennuyeux pour vous c’est que ce que vous avancez n’a pas de portée tellement c’est gros . elevons les débats et la générosité,cela ne ferait de tort à personne .

  11. 19/11/2007 at 23:36 lecteur assidu

    Decidement Hadrien ,Quelle Hargne, l’ennuyeux pour vous c’est que ce que vous avancez n’a pas de portée tellement c’est gros . elevons les débats et la générosité,cela ne ferait de tort à personne .

  12. 20/11/2007 at 08:57 Franck

    Sans habilité politicienne, sans calculs, madame Bourragué ? Vous plaisantez, Hadrien ! Tout politique, sauf en son très jeune âge, doit faire des calculs et elle n’est pas la dernière. N’étant pas une toute nouvelle politicienne, elle a forgé ses armes . Quant à connaître ses dossiers, c’est le moins que l’on puisse attendre, mais que dire cependant de son commentaire sur l’unique arrêt du bus 15 au grand parc ? Si elle n’utilise pas les transports en commun bordelais, ne sait-elle pas lire un plan et un horaire de bus, à défaut de connaître par elle-même le maillage de son secteur ? Irait-elle vers des manifestants sans avoir étudié un dossier, préparé ou fait préparer son approche, ses réactions ? A moins bien sûr que la réponse qu’elle a faite à l’association Village de Ville ne soit destinée qu’aux médias et non aux habitants ? Allez voir le site internet de cette association !

  13. 20/11/2007 at 09:30 Précision

    Je ne suis pas d’accord avec le billet de Michèle Delaunay mais, Hadrien, je crois que vous dites des bêtises.
    Effectivement, Chantal Bourragué est une très bonne calculatrice politique. De plus, il est normal que le protocole soit respecté lors des inaugurations sinon ce serait une bonne pagaille.
    En ce qui concerne l’invitation d’Alain Juppé (le maire) aux autres participants pour être sur la photo ou dans le champ des caméras, je vous rappele que l’inauguration de la prolongation de la ligne du tramway est une initiative de la CUB et le maître de cerémonie était Vincent Feltesse. Mais, peut-être que vous aussi, comme beaucoup de bordelais, pensez encore que c’est Alain Juppé qui a fait construire le tramway dans l’agglomération.
    Non, non, c’est la Communauté Urbaine de Bordeaux et les 27 communes qui en font partie et dont certains habitants ne verront jamais le tram passer près de chez eux. Eh oui, ce n’est pas Alain Juppé.

  14. 20/11/2007 at 10:31 NR

    Hadrien comme bon porte-parole de Juppé ne semble pas connaitre les frontières des circopnscriptions. Sinon il n’insisterait pas sur l’affirmation que seule la 1ere circo était concernée. Non, le tram concerne aussi la 2e circo et Mme Delaunay qui était venue en tant que députée et conseillère générale avait sa pleine place. Mais continuez à bafouer le protocole républicain, cela ne vous n’apportera pas une voix.

  15. 20/11/2007 at 12:40 michele encore

    à Précision et à Hadrien
    pas du tout, cher Précision et, plus cher encore, Hadrien, le prolongement du tram couvre à la fois ma circonscription et mon canton, et le rang d’un député est extra territorial !
    Mais j’aime cette vigilance et soyez sûr que vous ne me trouverez pas en défaut sur ce point.

  16. 20/11/2007 at 12:42 michele encore

    à Hadrien, qui s’inquiète fort de la couleur de mes tailleurs : je suis désolée, ils ne sont pas "flashy", généralement bleu marine, brun ou noir. Je promets que j’irai dès que possible faire des emplettes qui puissent satisfaire votre recherche dans l’hémicycle.

  17. 20/11/2007 at 14:16 Droiche

    Allons, personne n’est surpris par l’attitude du maire de Bordeaux, pas même ses sbires. Ceux qui l’approchent savent très bien comment il agit et qu’il ne supporte pas la contradicton, l’échec et tous ceux qui n’ont pas la même opinion que lui. "Tu técrases ou tu démissiones". Sentiment d’infériorité chez AJ. Mais ça se soigne.
    Cela dit, Bordeaux n’est pas Clochemerle !, c’est la CUB qui est à l’initiative du tramway, le bordelais se moque de qui est sur la photo, vive les transports en commun, à bas les colin froids !

  18. 20/11/2007 at 14:30 Gérard ELOI

    @ Michèle

    La couleur de tes tailleurs !

    Décidément, les UMPistes chercheront n’importe quoi pour tenter de nous déconcentrer.

    Pour une fois, je vais être un peu critique aussi : bleu marine, çà me fait penser à bleu tout court; brun ou noir, c’est un peu triste.
    Mais ce n’est pas ce genre de détail qui compte, l’essentiel est la grande qualité de ton travail, et j’ai trouvé dans les billets auxquels tu réponds avec l’humour qui est un des charmes de ton blog une réflexion bien plus offensante (tu bousculerais des malades !) que la couleur de tes tailleurs.

    Pour continuer à parler superficiellement de ceux dont les attaques ne peuvent être que superficielles, je vais me permettre une suggestion : si tu as le temps de faire des emplettes, achète un tailleur rouge et un bordeaux, ce seront des symboles de Victoire pour le printemps !

    Je crois bien que c’est la première fois (et j’ai 58 ans !) que je discute d’habillement avec une Dame ! Même avec ma femme (qui s’appelle Michèle aussi, qui est née dans le Périgord puis a vécu à Bordeaux et Pessac), nous faisons emplettes et caddies à part ! Décidément, la politique mène à tout : ce 20 novembre 2007, jour de manifestation nationale, je me serai penché sur le délicat problème de la mode féminine. Ton blog est vraiment enrichissant, tu arriveras à nous faire tout connaître !

    Amicalement

    GE

  19. 20/11/2007 at 14:52 Précision

    Loin de moi l’idée de polémiquer sur les cantons, les circonscriptions et tout le reste.
    C’était juste une précision. Mais ce n’est vraiment pas important qui est sur la photo ou qui a respecté le protocole. Ce sont juste des chamailleries d’élus qui ne me regardent pas.

  20. 20/11/2007 at 15:09 Test du soir

    Hier soir, retour par tram : moins de 10 minutes, super, et encore, tram retardé par une voiture qui bloquait un carrefour, mais ensuite un quart d’heure de marche, Grand Parc en diagonale, de part en part. Plaisir des trous plein d’eau de pluie dans la chaussée et sur les trottoirs parmi les feuilles mortes, de nuit, et le reste, l’ambiance d’abandon du quartier. Le tram passe en lisière, les bus ne s’y aventurent presque plus. Pour moi, chiant, désagréable, moralement plombant. Pour les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées moins alertes, fatigue à la marche, souffrance physique peut-être, vraies difficultés, craintes diverses décuplées, repli sur soi et son logement, vieillissement accéléré garanti.

    Comment faire avec une valise ? Et pourtant c’est la ligne de la gare, tentante. Frustration.

    On va me dire que le sujet s’épuise, devient ennuyeux. Ici, au Grand Parc tout commence.

  21. 20/11/2007 at 15:38 JEAN-REMY

    Les Habitants du Grand Parc non invités . Une fois de plus les politiques ne se mélangent pas avec la France d ‘en bas sauf en périodes d’ éléctions ou devant les caméras. L’époque Mitterrand est bien fini et la machine PS utilise la base sans la considérer ce n’ est pas comme cela que l ‘on motive les troupes

  22. 20/11/2007 at 15:48 militant 3

    Hadrien se montre encore digne de la droite avec cette insinuation ordurière que Mme Delaunay "bousculerait" ses malades. Contrairement à d’autres élus elle a tout de suite demandé et obtenu sa mise en disponibilité pour son poste au CHU.
    Mais Hadrien contiez votre intox, en fin de compte vous perdrez non seulement la face, mais la mairie. Grâce à des gens comme vous.

  23. 20/11/2007 at 16:54 Robert

    Jean Rémy vous faites erreur. Les habitants dont je suis ont reçu une invitation pour cette inauguration.

  24. 22/11/2007 at 10:37 Marc

    @ militant 3
    Il est tout à votre honneur d’être militant.
    Je trouve cependant dommage que votre commentaire, par ailleurs justifié, insulte "la droite".
    Je me permets de penser que l’on trouve des personnes de valeur à droite comme à gauche.

  25. 23/11/2007 at 01:00 militant 3

    @ Marc:
    vous avez raison, j’ai écrit trop vite sous l’émotion. Mais je pourrai sans doute parler d’une "certaine droite". J’en connais en effet des amis de droite qui sont de mon avis.

  26. 23/11/2007 at 19:29 Bernard

    Que répondre à Hadrien avec un H comme humeur, mauvaise humeur à la lecture du billet de Michèle, ou humeur comme un UMP qui se fait de la bile en voyant arriver l’échéance des prochaines municipales à Bordeaux.
    Soyons sport, moi qui est oeuvré pendant 20 ans pour remplir les colonnes d’un quotidien, je retrouve dans ce billet le réflexe du politique, qui l’oeil aux aguets guette le meilleur moment pour être pris dans l’objectif du photographe.
    Les plus grands ne sont pas forcéments les plus avantagés, un sourire en direction de l’homme à la photo est surement la meilleure façon d’attirer son regard.
    Amitiés radicales…

  27. 01/12/2007 at 01:14 Hadrien

    (Cher) Hadrien dit des bêtises évidemment il dit ce qu’il pense et ce n’est pas en faveur de la petite dame qui écrit bien, qui a beaucoup d’humour, pas mal de culture mais qu’il ne sent pas vraiment, s’il peut se permettre d’employer un terme aussi peu relevé. Il dit non seulement ce qu’il pense et ressent mais ce que pensent et ressentent des tas de gens. Peu seront dupes et les dupes ne le seront pas longtemps. Quant à la paternité du Tramway, elle remonte à la volonté de Jacques Chaban-Delmas de doter la ville et sa banlieue d’un réseau performant de transports. Après – je vous l’accorde – l’accablante insistance de la mairie d’alors pour le métro souterrain et les coûts pharaonesques, c’est Alain Juppé qui a orienté son choix vers le tramway. Si le maître d’oeuvre est en partie la CUB, le but premier du réseau de transport est bien de rallier le centre à ses périphéries. Et pour poursuivre dans la levée de boucliers et la hargne que je suscite (bien plus que je ne la ressens d’ailleurs), que seraient les commuens de la CUB sans Bordeaux puisqu’il n’y aurait même pas de Communauté Urbaine. Là je peste : cette manie de vouloir que tout dépende de la CUB (créée et soutenue par Chaban pour Bordeaux) et rien de Bordeaux… mais le rayonnement des villes qui la composent cette fameuse communauté ne dépend que de Bordeaux. Vous n’allez pas le nier tout de même.
    Pour finir, j’apprécie, Madame Delaunay, votre humour et vos propos sont souvent fort agréables. Ils me rappellent parfois ceux de votre père qui en fit ce me semble un volume.

  28. 02/12/2007 at 21:05 phl

    oui, c’est à la fois rigolo ("pardonnez-leur, mais ils savent très bien ce qu’ils font") et systématiquement énervant. Ainsi lors des diverses manifestations officielles à la Foire de Bordeaux, le représentant de la ville de bordeaux et plus encore son sénateur-représentant jouent avec ses homologues des autres collectivités comme cette vieille artiste de la comédie française qui, pour évincer sur scène sa rivale-partenaire, la poussait toujours vers l’avant jusqu’à ce qu’un jour, elle tombe dans la fosse et se casse et une jambe et les dents

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel