m

Où qu’on le regarde, le jeu de propositions de Nicolas Sarkozy en faveur du pouvoir d’achat laisse sur le côté une part majoritaire de ceux qui sont malheureusement touchés par la baisse éffective de leurs revenus au regard de l’enchérissement du coût de la vie – les retraités – les employés à temps partiel – les employés des services publics – les chômeurs – les employés des petites entreprises

Parmi ceux-là, beaucoup de femmes, qui sont une fois encore en première ligne pour les difficultés sociales et les difficultés de la vie tout court.

Hier dans l’hémicycle, François Fillon a ajouté au pannel de mesures annoncées une autre de celles que nous avions proposé : la conditionnalité des allègements de charge des entreprises à une politique salariale. Quand, comment, on ne sait pas, mais c’est un petit pas.

La discussion a été vive hier entre notre groupe et le gouvernement : Nicolas Sarkozy a proposé le rachat (il dit « la monétisation ») des jours de RTT. A quel prix ? Le respect de la loi fixant le temps légal à 35 heures impose de faire ce rachat au tarif des heures supplémentaires, sinon il s’agit bien d’un pas de plus dans le démantèlement des 35 h. La justification principale de la fixation d’un horaire légal de travail, est de déclencher le tarif des heures supplémentaires dès la 36ème heure. Pas de réponse à cette interrogation majeure faite par Alain Vidalies, toujours très percutant dans le domaine du droit du travail.

En privé, des députés de la majorité m’ont dit leur opposition au travail du dimanche. Mais, cohésion oblige, ils avalent…

Comments 24 comments

  1. 05/12/2007 at 11:23 Philippe V

    Je me souviens des commentaires acides quand Ségolène avait lancé ce néologisme "bravitude". aujourd’hui, la droite n’est pas avare de nouveaux mots, ou de mot détourné de leur sens princeps : "monétisation" est le dernier en date. Je suis surpris de l’absence de commentaires des médias.

  2. 05/12/2007 at 11:23 Philippe V

    Je me souviens des commentaires acides quand Ségolène avait lancé ce néologisme "bravitude". aujourd’hui, la droite n’est pas avare de nouveaux mots, ou de mot détourné de leur sens princeps : "monétisation" est le dernier en date. Je suis surpris de l’absence de commentaires des médias.

  3. 05/12/2007 at 11:55 M.V.

    Et qu’en est-il du "Droit du travail"? J’ai entendu qu’il était détricoté car la loi se convertit en décrets et passe dans la réglementation. Michèle peut sans doute nous éclairer sur ce point capital; il faudrait là beaucoup de pédagogie, que l’opinion soit au fait de ce qui se passe, et de ce qui arrive aux Français, sinon nous allons nous "poutiniser" tout doucement.
    Et attention aux médias! J’en ai pour preuve l’article de Laure Espieu (correspondante de BX pour Libé), dans le numéro du 03/12/07, apparemment objectif, mais dont le titre ("elle a pris une grande claque", il s’agit de Ségolène R.) n’est pas bon pour les socialistes de BX et leur campagne qui commence.

  4. 05/12/2007 at 12:06 mine de rien

    Merci à vous, NR et Michèle, pour vos commentaires dans le billet précédent. Même si la personnalité des élu(e)s et/ou candidat(e)s compte pour beaucoup, dans les élections, en l’occurence municipales, je pense que pour l’heure, les propositions en terme de projet(s) sont essentielles. Ce qui me chagrinne, c’est de constater que de plus en plus, on tente par tous les moyens, de marcher sur les plate-bande des socialistes, et d’ autres formations politiques de gauche, et que l’on tente de dénaturer les grandes lignes de leurs réponses face aux problèmes de notre société. La méthode n’est pas nouvelle, et combien ont été roulés dans la farine des petites phrases, des analyses politiciennes, surtout quand les médias orientent le débat "du bon côté". Je suis agacé du dogme de la bien pensance. Dénaturer est bien le mot, pour ne pas dire pervertir le citoyen, gavé comme les oies, du culte du fait-divers. Comme si des hommes et des femmes politiques qui ont le coeur et l’esprit à gauche étaient des personnes irresponsables, prêtes à cautionner les déplorables actions commises à l’encontre des forces de l’ordre. En l’état actuel des choses, nos propositions sont claires, et ne sont pas ce que l’on voudrait faire croire avec la surmédiatisation des faits-divers… . Et il me semble, que ne peut-être comparé, que ce qui est comparable : les réponses à court terme et à long terme ne sont justement, pas comparables, pas plus qu’elles ne sont antinomiques, au contraire ! Je veux croire que nombre de policiers en sont conscients.

  5. 05/12/2007 at 12:06 mine de rien

    Merci à vous, NR et Michèle, pour vos commentaires dans le billet précédent. Même si la personnalité des élu(e)s et/ou candidat(e)s compte pour beaucoup, dans les élections, en l’occurence municipales, je pense que pour l’heure, les propositions en terme de projet(s) sont essentielles. Ce qui me chagrinne, c’est de constater que de plus en plus, on tente par tous les moyens, de marcher sur les plate-bande des socialistes, et d’ autres formations politiques de gauche, et que l’on tente de dénaturer les grandes lignes de leurs réponses face aux problèmes de notre société. La méthode n’est pas nouvelle, et combien ont été roulés dans la farine des petites phrases, des analyses politiciennes, surtout quand les médias orientent le débat "du bon côté". Je suis agacé du dogme de la bien pensance. Dénaturer est bien le mot, pour ne pas dire pervertir le citoyen, gavé comme les oies, du culte du fait-divers. Comme si des hommes et des femmes politiques qui ont le coeur et l’esprit à gauche étaient des personnes irresponsables, prêtes à cautionner les déplorables actions commises à l’encontre des forces de l’ordre. En l’état actuel des choses, nos propositions sont claires, et ne sont pas ce que l’on voudrait faire croire avec la surmédiatisation des faits-divers… . Et il me semble, que ne peut-être comparé, que ce qui est comparable : les réponses à court terme et à long terme ne sont justement, pas comparables, pas plus qu’elles ne sont antinomiques, au contraire ! Je veux croire que nombre de policiers en sont conscients.

  6. 05/12/2007 at 13:38 arad

    Les 800000 personnes agées à revenus modestes, qui vont devoir payer la redevance TV (115 euros) en 2008, parce que c’est dans le budget 2008 proposé par CLagarde et EWoerth, donc validé par NSarkozy, voilà un sujet dont on devrait parler à la TV. Dans chaque émission politique il devrait y avoir un socialiste pour marteler que c’est celà la politique de la droite.

    ……D’autant que la majorité des personnes agées a voté très majoritairement pour NSarkozy (voir les analyses du scrutin)

    Michèle essayez de passer à la TV, pour expliquer celà.

  7. 05/12/2007 at 13:38 arad

    Les 800000 personnes agées à revenus modestes, qui vont devoir payer la redevance TV (115 euros) en 2008, parce que c’est dans le budget 2008 proposé par CLagarde et EWoerth, donc validé par NSarkozy, voilà un sujet dont on devrait parler à la TV. Dans chaque émission politique il devrait y avoir un socialiste pour marteler que c’est celà la politique de la droite.

    ……D’autant que la majorité des personnes agées a voté très majoritairement pour NSarkozy (voir les analyses du scrutin)

    Michèle essayez de passer à la TV, pour expliquer celà.

  8. 05/12/2007 at 15:52 annek

    Un entrefilet dans "ouest-France" de ce jour :
    Comment le Parlement récrit le code du travail :"

    … fait disparaître le 1er mai comme jour férié dans l’agriculture" !!!!!
    Quelqu’un peut m’expliquer cela ?

  9. 05/12/2007 at 15:52 annek

    Un entrefilet dans "ouest-France" de ce jour :
    Comment le Parlement récrit le code du travail :"

    … fait disparaître le 1er mai comme jour férié dans l’agriculture" !!!!!
    Quelqu’un peut m’expliquer cela ?

  10. 05/12/2007 at 17:04 michele

    à Philippe : aujourd’hui encore en séance, "monétisation" et "monétarisation" se sont partagés la faveur des députés et ministres ump. Il y a un mot pour cela dans la langue qui est le verbe "solder"
    Solder un compte c’est le transformer en argent, pour peu qu’il soit bénéficiaire. Le solde des jours de RTT serait plus correct, mais monétisation est plus politique car il évoque directement l’argent.

  11. 05/12/2007 at 17:04 michele

    à Philippe : aujourd’hui encore en séance, "monétisation" et "monétarisation" se sont partagés la faveur des députés et ministres ump. Il y a un mot pour cela dans la langue qui est le verbe "solder"
    Solder un compte c’est le transformer en argent, pour peu qu’il soit bénéficiaire. Le solde des jours de RTT serait plus correct, mais monétisation est plus politique car il évoque directement l’argent.

  12. 05/12/2007 at 17:43 Mélisse

    Un grand MERCI au nom de Génération-Précaire, de l’ensemble des stagiaires, des diplômés en panne d’insertion professionnelle et de leur famille, pour la question écrite que vous avez choisi d’adresser au gouvernement au sujet de la rémunération et de l’encadrement des stages. Merci de votre engagement!

  13. 05/12/2007 at 17:43 Mélisse

    Un grand MERCI au nom de Génération-Précaire, de l’ensemble des stagiaires, des diplômés en panne d’insertion professionnelle et de leur famille, pour la question écrite que vous avez choisi d’adresser au gouvernement au sujet de la rémunération et de l’encadrement des stages. Merci de votre engagement!

  14. 05/12/2007 at 17:49 Steph

    Très concrètement, voici ce qui vient de se passer à la DDASS, et pas que là semble t’il :
    proposition officielle en novembre dernier de rachat de plusieurs jours de RTT, il fallait se décider très vite. La valeur d’une journée de RTT, chiffrée selon le grade (cat. A, B, C) étant indiquée en montant brut. Donc déduire si on y pense, sinon déception…
    Ce montant est imposable. Il sera indiqué sur la feuille de paye, ce qui crée une "augmentation" aussi apparente que fictive.
    Les sommes qu’il faut malgré tout trouver (aucun budget supplémentaire) seront prises sur les traditionnels "reliquats" de primes de fin d’année, diminuant d’autant la petite enveloppe collective existante. On "donne" ici en reprenant là ! Ceux qui auront préféré garder leurs RTT seront pénalisés, puisqu’ils bénéficieront de toute façon de ce "reliquat amoindri" C.Q.F.D.
    ça ne coutera pas un copek à l’Etat, qui pourra en outre affirmer qu’une augmentation a eu lieu, en montrant des feuilles de paye !

  15. 05/12/2007 at 17:49 Steph

    Très concrètement, voici ce qui vient de se passer à la DDASS, et pas que là semble t’il :
    proposition officielle en novembre dernier de rachat de plusieurs jours de RTT, il fallait se décider très vite. La valeur d’une journée de RTT, chiffrée selon le grade (cat. A, B, C) étant indiquée en montant brut. Donc déduire si on y pense, sinon déception…
    Ce montant est imposable. Il sera indiqué sur la feuille de paye, ce qui crée une "augmentation" aussi apparente que fictive.
    Les sommes qu’il faut malgré tout trouver (aucun budget supplémentaire) seront prises sur les traditionnels "reliquats" de primes de fin d’année, diminuant d’autant la petite enveloppe collective existante. On "donne" ici en reprenant là ! Ceux qui auront préféré garder leurs RTT seront pénalisés, puisqu’ils bénéficieront de toute façon de ce "reliquat amoindri" C.Q.F.D.
    ça ne coutera pas un copek à l’Etat, qui pourra en outre affirmer qu’une augmentation a eu lieu, en montrant des feuilles de paye !

  16. 05/12/2007 at 18:57 Lecteur assidu

    Ce qui est impréssionnant c’est qu’avec tout ce que nous supportons l’ensemble de la population continue à plébisciter le travail de ces exécuteurs de basses oeuvres . Les plus pénalisés n’y voient que du feu. Que faut-il donc pour que l’ être humain se révolte?

  17. 05/12/2007 at 18:57 Lecteur assidu

    Ce qui est impréssionnant c’est qu’avec tout ce que nous supportons l’ensemble de la population continue à plébisciter le travail de ces exécuteurs de basses oeuvres . Les plus pénalisés n’y voient que du feu. Que faut-il donc pour que l’ être humain se révolte?

  18. 05/12/2007 at 23:33 confusion

    à lecteur assidu

    Bien des gens sont perdus, il est vrai qu’on fait tout pour, et mélangent tout : témoin aujourd’hui cette dame plus très jeune qui découvre que le bus numéro quatre ne s’arrête plus devant la grande poste de Mériadeck. Perturbée, elle descend à l’arrêt qui remplace "la poste" près des immeubles en construction. Elle ne sait trop où elle est, comprend, peste sur ce changement qu’il lui fait davantage marcher et dit "et on dit qu’il y a des chomeurs"…

  19. 05/12/2007 at 23:33 confusion

    à lecteur assidu

    Bien des gens sont perdus, il est vrai qu’on fait tout pour, et mélangent tout : témoin aujourd’hui cette dame plus très jeune qui découvre que le bus numéro quatre ne s’arrête plus devant la grande poste de Mériadeck. Perturbée, elle descend à l’arrêt qui remplace "la poste" près des immeubles en construction. Elle ne sait trop où elle est, comprend, peste sur ce changement qu’il lui fait davantage marcher et dit "et on dit qu’il y a des chomeurs"…

  20. 07/12/2007 at 09:45 jfpessac

    Nous avons appris hier les règles de monétisation des jours de RTT.
    Ces jours, résultant d’heures effectuées au delà de la durée du travail seront donc payés avec une majoration de 10 %. De plus jusqu’à 10 jours "rachetés" les sommes versées bénéficieront de l’exonération des charges sociales.
    Voici donc le 1e détricotage des 35 heures puisque il sera plus intéressant pour l’entreprise de payer ces heures que de réaliser des heures supplémentaires majorées de 50 %.
    Cette mesure va donc permettre aux entreprises d’accorder des heures supplémentaires à moindre coût sans quelles soient décomptées dans le contingent annuel.
    On attend maintenant la 2e phase qui permettra aux entreprises de s’affranchir de la durée légale et donc de la législation sur les heures supplémentaires s’il est conclu un accord majoritaire d’entreprise.

  21. 07/12/2007 at 09:45 jfpessac

    Nous avons appris hier les règles de monétisation des jours de RTT.
    Ces jours, résultant d’heures effectuées au delà de la durée du travail seront donc payés avec une majoration de 10 %. De plus jusqu’à 10 jours "rachetés" les sommes versées bénéficieront de l’exonération des charges sociales.
    Voici donc le 1e détricotage des 35 heures puisque il sera plus intéressant pour l’entreprise de payer ces heures que de réaliser des heures supplémentaires majorées de 50 %.
    Cette mesure va donc permettre aux entreprises d’accorder des heures supplémentaires à moindre coût sans quelles soient décomptées dans le contingent annuel.
    On attend maintenant la 2e phase qui permettra aux entreprises de s’affranchir de la durée légale et donc de la législation sur les heures supplémentaires s’il est conclu un accord majoritaire d’entreprise.

  22. 07/12/2007 at 11:34 F.R.

    Cette première phase de détricotage des 35 heures est effectivement très claire, même pour un oeil pas très averti

  23. 07/12/2007 at 11:34 F.R.

    Cette première phase de détricotage des 35 heures est effectivement très claire, même pour un oeil pas très averti

  24. 11/12/2007 at 16:51 patrice-merignac

    la belle economie encore va etre pour notre systeme sociale qui fait que le patronnat en soldant les rtt en defiscalisation complete auquel on peut rajouter les heures sup du package fiscal de juillet va eviter de verser quelques milliards d’€ au bas mot l’equivalent du deficit prevu pour 2008 de 8 milliards

Répondre à Steph Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel