m

Brutalement, cours d’Albret, sur un fond de ciel lavé et frais de lendemain de grand vent, les toutes petites feuilles serrées, tassées, des micocouliers qui apparaissent au bout des branches… Hier, il n’y avait rien, le printemps pointe aujourd’hui aux arbres ! Il y avait longtemps que j’avais envie de vous parler des micocouliers. On les regarde le plus souvent sans les voir, le long des rues et des avenues de Bordeaux. Leurs petites feuilles aux ongles longs ne sont pas spectaculaires mais ils ont un port élégant qui sied bien à en faire un arbre des villes et la nôtre ne s’en prive pas.

Comme on voit, le micocoulier est téméraire et il n’hésite pas à mettre ses feuilles bien avant ses voisins de jardin. Mais là il devance toutes les prévisions. Clairement, il part en campagne avant les autres.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel