m

Une meute de petits élus municipaux de Bordeaux s’agite à dénoncer ma présence lors des deux heures du débat Feltesse/Juppé du jeudi  20 février à 17 h. J’ajoute que ce n’était qu’une halte sur le chemin d’un déplacement en midi-pyrénées, comme j’en fais chaque semaine sur notre territoire.

A cette petite horde, je veux rappeler quelques faits :

– En mai 1995, alors qu’il vient d’être nommé Premier Ministre, Alain Juppé mène une campagne municipale où il sera élu en juin 95

– En mai 2007, il mène une campagne législative alors qu’il vient d’être nommé Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie et du développement, numéro 2 du Gouvernement. Je lui ai permis en le battant lors de cette élection de ne pas assumer un cumul indécent.

– Le 14 novembre 2010, il est nommé par Nicolas Sarkozy, Ministre de la Defense et choisit de demeurer Maire de Bordeaux.

– le 27 février 2011, alors que Michèle Alliot-Marie est remerciée pour avoir proposé les services du gouvernement au Président Ben Ali, Alain Juppé devient Ministre des affaires étrangères. Pendant qu’il demeure à cette fonction a lieu l’intervention de nos soldats en Libye.

Pendant ces deux années, où Alain Juppé exerce à mi-temps ses fonctions de Ministre (parmi les plus importants du gouvernement, particulièrement ds la période concernée avec les événements du printemps arabe) et de Maire de Bordeaux, Aain Juppé se félicité de pouvoir gérer avec son téléphone portable. Ses déplacements sont multiples, au frais du Gouvernement et souvent avec les appareils de l’Etat. J’ai assisté en particulier à une inauguration où il a affirmé lui-même « n’être là que pour une heure ».

Aujourd’hui, heureusement, ces pratiques indécentes n’ont plus cours : notre Gouvernement a interdit tout cumul de la fonction de Ministre et d’une fonction exécutive. Nul n’imagine que Laurent Fabius puisse être Maire de Rouen ou Jean Yves le Drian demeurer président de région. Mais c’est le cas aussi de tous les Ministres et pour ma part j’ai poussé le non-cumul au-delà de l’obligation qui m’était faite en démissionnant de ma fonction de conseillère générale et en n’exerçant plus aucun mandat.

Pour la participation à une campage électorale, les prescriptions édictées par Jean-Marc Ayrault sont strictes, légitimes et je m’y conforme absolument.

Je pense utile de faire souvenir de ces faits les Bordelais comme les élus de droite qui commencent d’être désemparés par le cours de la campagne municipale où notre candidat Vincent Feltesse trace son chemin et plus encore, l’avenir de notre ville.

Je ne l’ai fait pourtant que quand notre quotidien régional a jugé opportun de relayer les dire d’un de ces élus de droite. Les faits sont têtus, mais ils sont aussi sacrés et il est quelquefois nécessaire de les mettre en perspective.

Comments 23 comments

  1. 26/01/2014 at 14:49 fan club

    Madame,

    es tut mir leid aber würden Sie bitte diesen Text korrigieren ? ( die Fehler… machen keinen guten Eindruck… )
    Entschuldigen Sie bitte

    Schönen Nachmittag

  2. 26/01/2014 at 15:45 sylvie

    Votre boite mail  » micheledelaunay2012@gmail.com ‘ svp

  3. 26/01/2014 at 15:58 Klaus Fuchs

    excellent billet qui devrait mettre les pendules à l’heure. Mais la campagne de la droite est par nature mensongère et donc probablement elle s’en fout et continue de mentir. Chef menteur: un petit adjoint de quartier qui continue avec ses insanités et ceci malgré une correction cinglante officielle par le préfet Delpuech. Et Juppé qui évidemment ne se salit pas les mains (et encore), laisse faire tout comme il encourage les jeunes pops et autres troupes auxiliaires à propager une avalanche de mensonges et d’insultes contre sa bête noire, Mme Delaunay dont il a visiblement toujours une peur bleue. Pour cette « campagne  » sale il porte personnellement la responsabilité et on le lui rappellera à tout moment utile.

    • 26/01/2014 at 16:09 fan club

      Ach oui ! aber  » wie man in den Wald hineinruft…  »

      tant pis pour lui

  4. 26/01/2014 at 17:01 Marc Loraison

    Merci de la sobriété de ce rappel. Voilà un sujet, le non-cumul qu’Alain Juppé et son équipe ne devraient aborder qu’avec prudence. Lors du débat c’est Alain Juppé qui a « cherché » Feltesse sur son risque de cumul. C’était imprudent, comme est imprudente l’attaque de son adjoint. Le journal sud ouest aurait du avoir l’a propos de s’abstenir.

  5. 26/01/2014 at 17:06 Klaus Fuchs

    il n’appelle pas lui-même, il fait ou laisse « appeler ». Les Grands Hommes ont du personnel!

    • 26/01/2014 at 21:51 fan club

      Ach oui ! et quel staff ! après avoir fait l’ENA il est maire de Bordeaux, après être passé par le Canada
      Tandis qu’une autre est réélue pour la 3ème fois et est originaire de RDA

      gaffe au staff !

  6. 26/01/2014 at 18:08 alphonse

    …meute……..de petits……zélus……??!!

    Los lobos de Wall Street…????!

    Pas assez d’intempéries pour s’occuper?
    Y ajouter l’intempérance?

  7. 26/01/2014 at 18:47 Alain

    Avez-vous vu circuler une photo du débat de l’IEP jeudi, sur laquelle fatigué, grimaçant, désarmé – sa moue dit qu’il n’a pas de solutions – , le maire sortant de Bordeaux est devant une porte grise sobrement marquée « Sans issue » ?

    C’est la preuve qu’en deux mots on peut illustrer une photo sans légende. Et aussi décrire la détresse d’un homme et l’issue d’un scrutin.

    L’un passe, Vincent Feltesse, et pour l’autre – cruel écho ! – l’impasse.

  8. 26/01/2014 at 19:57 Klaus Fuchs

    Quant aux niaiseries répétées par ses troupes comme des perroquets et reprochant à Michèle Delaunay d’abandonner son ministère quand elle passe quelques heures par semaine à Bordeaux (où d’ailleurs elle a son domicile!) , on ne peut en effet que leur rappeler ce que Juppe a utilisé comme argument pour justifier qu’il passait la plus grande partie de son temps à Paris pour s’occuper de ses fonctions ministérielles: il pouvait gérer Bordeaux avec son iphone!! Voici cette perle:

    https://www.youtube.com/watch?v=0t7vQzmTHCk

  9. 26/01/2014 at 20:00 Alain

  10. 26/01/2014 at 20:23 Louis

    Tiens … Je pensais que vous étiez d’accord avec la honteuse intervention en Libye ? Même que Hollande était prêt à réitérer en Syrie, si Obama n’avait pas été retenu par le bas du veston par son Congrès. Par bonheur, la présence française en armes en Syrie se limite à quelques dizaines de djihadistes, éphémère chair à canon qui ne pourra plus exercer ses talents chez nous.

  11. 26/01/2014 at 22:55 citoyen

    Tiens, vous n’étiez pas en colère à Paris aujourd’hui? Et je n’ai rien lu de votre plume sur la visite de F Hollande chez le « Saint-Père », alias Son Excellence le Pape?

  12. 27/01/2014 at 09:28 alphonse

    …sa Sainteté, Citoyen…Sa Sainteté, qu’on doit dire…

    Mais ce n’est qu’un péché véniel.

    Par contre « une meute de petits élus », pour des élus et entre élus….c’est limite…circulaire!

  13. 27/01/2014 at 09:51 PEGUY

    L’esprit « partisan » et « politicien » appelle des récriminations partisanes et politiciennes loin des démarches citoyennes. Ministre (déléguée) et conjoint devraient s’en souvenir… et s’efforcer de donner l’exemple. Mais en sont-ils capables?

  14. 27/01/2014 at 10:24 Klaus Fuchs

    @ PEGUY
    La mise au point de Michèle Delaunay et la mienne reposent sur des faits incontestables. Les présenter dans la cadre d’un débat politique pour rétablir cette vérité n’a rien de reprochable. Mais il est évident que la vérité gêne Juppe et sa meute qui s’est déchaînée (a été déchainée) surtout après le débat Feltesse-Juppe, dans le style habituel de mensonges, calomnies, dénigrements. Tout le contraire de la campagne menée par V Feltesse. Mais nous ferons en sorte que la vérité l’emportera contre une droite manifestement déboussolée.

  15. 27/01/2014 at 15:13 Jacques RENOUIL

    regardez le dernier sondage et vous saurez que quoi que vous pretendiez monsieur juppé est le personnage politique préféré des français ! à l’heure qu’il est il serait élu président a la place de flamby sans problemes quand à l’episode du canada cela montre qu’il a été fidele à chirac et qu’il n’a pas hésité à payer à sa place! monsieur juppé est le seul homme à pouvoir sauver la france mais il faut faire vite car monsieur hollande nous enterre un peu plus tous les jours !

  16. 28/01/2014 at 09:21 alphonse

    Merci..CHARLES…

    L’indignité de Juppé, c’est comme la courbe du chômage…

    _________________________
    (à Klaus: attention! le statut de Premier (mon) Sieur de Bordeaux n’est pas encore sorti non plus! Gare à vos tweets! – pouvez-vous accepter cette vanne sans me prendre pour un affidé du Printemps Français..? –
    et pourquoi donc ne mettez-vous pas d’accent sur Juppé?…on pourrait confondre…)

  17. 02/02/2014 at 12:33 alphonse

    Rive gauche….rive droite…

    Pour l’heure, c’est le bord de mer qui compte, apparemment..!

    Sincères encouragements de l’intérieur profond des « territoires » pour les angoisses de submersion des bords de l’eau.

    La mer a sa tête aussi….

  18. 04/02/2014 at 09:39 alphonse

    … »Valls hace su ley en Francia »…

    En Espagne, ce sont leurs obispos…

    En Syrie, même à Genève, il n’y a plus que les « plus vieux chrétiens du monde » pour soutenir Hassad…

    Quelle vague de fond..!!!
    _______________________________

    l’humoriste de 9hmoins2 sur frinter ce matin:
    même si la France sortait…du monde….de l’Histoire même……………………

    …….on est à court d’argument…comme Guaino hier à « C àvous »…

    _______________________________

    peut-être…..si la France devenait….un pays émergeant…
    …du déluge…

  19. 07/02/2014 at 13:12 alphonse

    Et tout le beau monde français (l’Elysée, le PS, l’UMP, Sarkozy, le FN….) court derrière:

    El populismo cristiano se convierte en fuerza política en Francia
    La derecha católica sustituye a la oposición en las calles
    “La Francia mohosa”, según la definió en 1999 el escritor, ensayista y editor Philippe Sollers en un espléndido texto, lleva año y medio movilizada contra el Gobierno socialista…
    “Estaba ahí, siempre ha estado ahí”, escribía. “Viene de lejos, pero nunca ha comprendido ni entendido nada, su obstinación resiste a todas las lecciones de la Historia, y está atrapada de una vez para siempre en sus prejuicios viscerales. Tiene su cuerpo, sus contraseñas, sus hábitos, sus reflejos. Habla bajo en los salones, los ministerios, las comisarías, las fábricas, en el campo igual que en las oficinas. Tiene su catálogo de estereotipos y su voz característica”….
    Esa “Francia mohosa”, añadía el escritor, “siempre ha odiado a los alemanes, los ingleses, los judíos, los árabes, los extranjeros en general, el arte moderno, los intelectuales que parten un pelo en cuatro, las mujeres demasiado independientes o que piensan, los obreros rebeldes y, finalmente, la libertad”.


    ………….et Alberto Mora (ElPaïs, Paris, aujourd’hui) termine comme ceci:
    Así, el populismo católico ha obligado al Gobierno a enterrar la concesión del derecho de voto a los extranjeros en las elecciones locales; la prohibición de los controles policiales racistas, y la mejora del tratamiento a los romaníes. La familia es su último triunfo.

    Les faits sont têtus!

  20. 07/02/2014 at 13:32 alphonse

    …C’est MIGUEL..Mora…!

    mea maxima culpa!

Répondre à Marc Loraison Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel