m

On connaît l’histoire. Quelque part en ce début de XIVe siècle, le gouvernement de Philippe VI battait de l’aile. Le roi humilié par de récentes défaites n’était guère capable de prochaines victoires. Edward VI d’Angleterre se dit qu’il avait besoin d’un grand port pour reprendre position en France et assurer son avancée vers le pouvoir en ce pays. Il mit le siège devant Calais, sommant finalement le maire et les bourgeois de la place de démissionner de leurs charges et de lui amener, en chemise, les clefs de la ville…

C’est dans ce souvenir qu’à plusieurs reprises, Hugues Martin a assuré qu’il rendrait les clefs à Alain Juppé quand celui-ci les demanderait. Changeons Philippe pour Jacques, Edward pour Alain et l’Angleterre pour le Québec, et tout colle ! Sauf la suite, rien, juste un oubli : les Bordelais ont encore à s’exprimer !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel