m

Cette phrase simple, directe, compréhensible de tous et surtout, vraie, est actuellement l’objet d’une publicité télévisée.

Cette publicité marque les esprits et l’on commence de nous interroger « mais alors, si c’est vrai, qu’est-ce que vous faites ? »

Et en effet cette réalité est tellement terrible qu’on reste abasourdi d’en être encore là : une drogue, un toxique que personne aujourd’hui n’aurait même l’idée de légaliser demeure en vente libre, des pilotes automobiles aux couleurs des fabricants de cigarettes continuent de s’exposer et si l’on s’élève contre cette arme de destruction massive, on répond : « liberté ».

Liberté ? Liberté d’être soumis à la dépendance par la drogue la plus addictive qui soit ? Liberté d’être le jouet de puissants lobbies industriels ?

La lutte contre le tabac est comme la pierre de Sisyphe : nous avons été, nous sommes, nombreux à essayer de la remonter mais jusqu’alors, le poids et l’habileté de ceux qui ont intérêt à vendre du tabac la fait toujours retomber.

Alors que faisons-nous, nous, aujourd’hui ? Parviendrons à maintenir la pierre haute et à échapper à l’opprobre quand, selon les prédictions de l’OMS pour le XXIème siècle, un milliard d’humains de plus seront morts du tabac ?

Marisol Touraine, Ministre de la santé, vient de présenter un plan anti-tabac courageux, comportant une mesure qui irrite au plus haut point cigaretiers et buralistes: le paquet neutre.

Ce plan pourtant ne suffira pas sans l’appui de mesures fiscales élevant fortement le prix du paquet d’au moins 10% en une seule fois. Les études ont montré qu’une hausse de 5 à 6% telles qu’on en pratique depuis des années était de peu d’efficacité. Preuve en est donnée par la hausse continue du tabagisme, en particulier chez les jeunes.

Je veux pouvoir répondre à qui m’interroge : « Si c’est vrai, que faites-vous donc pour nous sortir de là ? ». Un fumeur sur deux meurt du tabac, cela veut dire que fumer est six fois plus dangereux que jouer à la roulette russe avec un pistolet à 6 coups, dont un seul est chargé.

Pour cela, je présenterai demain 3 amendements au projet de loi de finances de la sécurité sociale. Ils visent d’une part à augmenter le prix du tabac, d’autre part à égaliser les taxes entre tous les dérivés du tabac (cigarette, cigare, cigarillo..) et sur l’ensemble du territoire.

Ceci pour des raisons de santé et même de vie. Pour cela et rien que pour cela, et je souhaite que notre pays soit le premier à faire ce pas décisif. Les autres pays suivront : tous sont écrasés par le coût sanitaire et social du tabac.

Donnons l’exemple. L’exemple de la liberté, la vraie.

 

Comments 16 comments

  1. 21/10/2014 at 22:46 Fredde

    C’est quand ces amendements ? Des chances ou l’habituelle omerta comme tout ce qui touche à des comportements maffieux ?

  2. 21/10/2014 at 23:26 Lionel

    Mille mercis, mille bravos. Enfin une femme politique qui fait de la politique. Continuez, battez-vous. Vous êtes une juste. Votre énergie et votre courage sauvera des vies tandis. Dites nous comment vous aider ??

  3. 22/10/2014 at 09:04 Marc Loraison

    je suis comme vous, je ne comprends pas que depuis longtemps nous ne soyons pas arrivés à sortir du tabac. Il faut bien arriver à la conclusion que des forces contraires s’éxercent et elles ne peuvent être financières. Courage à tous au parlement

  4. 22/10/2014 at 10:34 Michele

    en page « assemblée nationale » merci de trouver l’article du journal le Monde sur les 3 amendements que je vais déposer aujourd’hui à l’Assemblée.
    Ils sont signés « TTC » (Toutes Tendances Confondues), ce qui, en plus du fond de la question, est une première.

    N’hésitez pas à partager ou à RT ce sujet : nous n’avons de chances d’être suivis (soit maintenant -peu probable-, soit dans la loi de santé (début 2015) que si l’opinion publique s’empare de la question.

  5. 22/10/2014 at 12:29 Louis

    Mesures radicales : passer le prix du paquet de clops à 20 Euros minimum, les taxes prélevées étant affectées à la Sécu. Alourdir considérablement les sanctions pénales qui répriment la contrebande de tabac. Supprimer la tolérance d’acheter du tabac à l’étranger avec là aussi sanctions très dures, comme (notamment) la saisie des véhicules des contrevenants.

  6. 22/10/2014 at 17:21 Sabine B

    Bravo pour votre initiative! Nous sommes nombreux parmi les citoyens à être révoltés par autant d’absurdité comme vous le dites si bien. Merci de mener le combat en notre nom. Pour ma part, je crois qu’il y a un problème culturel en France sur ce sujet en lien avec la notion de « liberté » mal comprise. Le tabagisme en France, c’est notre obésité à nous. Avant l’interdiction pure et simple du tabac, je préconiserai le déremboursement des dépenses de santé des fumeurs, pour qu’après une hécatombe les autres y réfléchissent à deux fois. Un fumeur est victime ET criminel (banalisation du geste, publicité jusqu’à ce qu’il se transforme en loque), et paradoxalement le meilleurs allié des cigarettiers.

  7. 22/10/2014 at 22:50 Klaus Fuchs

    L’analyse et les propositions de Michèle sont parfaites. Mais on ne peut évidemment pas renoncer à d’autres éléments d’un véritable « policy mix » portant sur la prévention habituelle qu’on peut renforcer, mais aussi s’attaquer p.ex. aux méthodes d’aromatiser le tabac. La Directive 2014/40/UE anti-tabac du Parlement européen et du Conseil du 1 avril 2014 comporte un vaste éventail de mesures. Le gvt français a deux ans pour le transformer en droit français. Il peut bien sûr faire plus vite. Cela suppose qu’il ne cèdera pas aux lobbyistes…

  8. 23/10/2014 at 21:31 Milo

    Quelle idée ! Aligner la taxation des cigares de nos amis les riches sur celles des cigarettes de nos ennemis les pauvres, Valls doit en frémir.

  9. 24/10/2014 at 10:18 Alain

    @Michèle

    Bravo ! J’espère que vos deux amendements ont fait un tabac à l’Assemblée nationale.

  10. 25/10/2014 at 11:22 Marc Loraison

    Cette « publicité » télévisée est la meilleure que j’ai jamais vue sur les écrans. J’espère qu’elle dissuadera de nombreux fumeurs. Et en effet, et pour une fois légitimement, on peut se demander « mais que fait le gouvernement » ?

  11. 25/10/2014 at 20:22 Laurent

    Bonjour Madame La Députée et chapeau pour ce courage qui en réalité coule sous le sens en effet. J’aurais juste un bémol en tant que fumeur qui a déjà arrêté 5 ans et qui a fait deux tentatives infructueuses depuis ma reprise de la cigarette:
    Lorsque j’ai arrêté 5 ans tout le monde me faisait remarquer ma bonne mine: peau plus oxygénée (plus que 1% de monoxyde de carbone au lieu de 10, 15, 20…) et plus belle, pas flétrie, cheveux plus brillants, plus forts, en bonne santé, dents plus blanches, et pêche d’enfer dès le matin et ce pendant toute la journée. Quant au souffle: c’est le jour et la nuit. Malheureusement, suite à des évènements forts désagréables, j’ai repris tout en sachant le prix à payer si j’ose dire pour réussir à arrêter: j’ai utilisé les patchs à la nicotine allant de 21mg/24H à 7 en passant par 14. Mais il m’a aussi fallu beaucoup de volonté surtout la 1ière semaine, la plus dure, et un moment propice. À cette époque, il y a 15 ans, les patchs à la nicotine étaient sans restriction financière remboursés par la sécurité sociale et il m’a fallu 6 mois complets pour me sevrer, me désaccoutumer. L’accoutumance est redoutable et pire quand on refume après avoir arrêté.

    C’est pourquoi, je crois que vous devriez aller jusqu’au bout de la logique de votre projet parlementaire: garantir disons maximum 6 mois de traitements tenant compte des 3 dosages (le fort dosage est plus cher) et achetés dans une pharmacie pratiquant le prix moyen en France. Le but étant de faire passer un fumeur à l’état de non fumeur: je vous assure, j’ai eu vent d’arrêt sans patch, mais pour l’avoir vécu avec patchs, je n’aurais pas pu m’en passer pour pouvoir arrêter. Or aujourd’hui, la S. Sociale ne rembourse QUE 50 euros de patchs à la nicotine par année. C’est insuffisant pour atteindre votre objectif motivé par une volonté médicale avant la question pécuniaire qui dans le fond pourrait être un énorme plus pour tous ceux qui veulent vraiment arrêter comme pour les finances TTC (Toute Tendance Confondue si j’ose dire)!
    La balle est dans votre camp, tâchez de penser au financement de ces 6 mois quasiment incontournables pour ceux qui « savent ». 50 euros par an, c’est bien trop peu.

  12. 27/10/2014 at 11:58 Michele

  13. 29/10/2014 at 03:16 DM

    Madame la députée,

    Vos amendements visent à faire supporter dans le prix du tabac le coût de celui-ci pour la collectivité, notamment pour la Sécurité sociale, du fait des traitements médicaux des pathologies provoquée par le tabac. Il s’agit donc d’une approche financière de ce sujet, ce qui est d’ailleurs normal dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale.

    J’ai donc une question d’ordre financier et dans l’ordre même de votre amendement réclamant une évaluation de ce coût pour la collectivité: Le tabac coûte-t-il si cher à la collectivité, sachant que les personnes n’en ayant pas consommé vont vivre plus longtemps, donc toucher plus de pensions de retraite, utiliser plus de services pour personnes âgées, etc.?

  14. 07/11/2014 at 15:28 Dinanderie

    Mon oncle ne fumait pas et il est mort à 45 ans. Mon père fumait et buvait .. Il a fait un avc suite a une cirrhose et ces poumons ont été récupérés pour le don d organe… Un fumeur a sauvé la vie de quel qu un… Je trouve ça pitoyable de s’acharner sur le tabac … On empêche pas des obèses de manger gras même si ce n’est pas bon pour eux.. Les aérosols qu’on utilise pour parfumés nos toilettes sont toxiques … On laisse pourtant nos enfants en respirer ? Les ondes wifi et touts ces merdes qui traversent le cerveau des bébés ? Pourquoi l état ne taxerait pas les pains aux chocolat bourrés de gras qui donnent du cholestérol ? Tout comme le fromage et la charcuterie ?? Pourquoi ne pas taxer le sel qui donne de l hypertension ? Bref on peut en cité … Mon père était un fumeur alcoolique et c’est bien l alcoolisme qui l à détroit … Pas la cigarette …arrêtez cette propagande anti tabac car c’est une dictature … Ne pas fumer ne rend pas invincible … Et puis les cancers sont souvent dues à des fragilités de l’organisme … D’ailleurs pourquoi tous les fumeurs ne meurent pas d’un cancer du poumon ?

  15. 07/11/2014 at 15:45 Dinanderie

    Ah oui et vous traité le fumeur de soumis excusez moi mais la soumission c’est aussi accepté que l état nous volent tous les jours … Votre discours ne tient pas la route … Car tant que les français pourront achetée leur tabac à l’étranger ils fumeront … La seule chose que vous allez créer c’est du chômage et des cas de dépression de plus en plus nombreux .. Et je vous assure pour avoir rester les deux il y a longtemps que les anti dépresseurs font plus de ravages sur un corps que le tabac et en plus ils sont remboursés par la sécu … Si l état me promet de supprimer mes charges sociales impôts taxes … Promis j arrête de fumer ? C’est un bon compromis non ?

  16. 07/11/2014 at 18:45 Audrey

    Que doit on penser de cet article ? Il faut mieux conseiller à des jeunes de faire une partie de roulette russe que de toucher une cigarette ? Et Ben c’est tellement beau comme comparaison que j’ai presque honte de vivre dans un pays qui dénonce une addiction en citant un jeu meurtrier… Attention à vos propos qui sont à mon goût un peu trop anti … N avez vous jamais risquez votre vie? Mangez vous bio? Faites vous du sport régulièrement pour dire que les fumeurs sont justes des drogués? Je suis une droguée peut être moi je ne juge pas mon voisin parce qu’il ne vit pas comme moi et je ne me permet pas de faire la morale alors que je ne connais pas la vie des gens et le stress que la société leur inflige au quotidien.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel