m

Il fait beau. C’est une nouvelle importante, doublée d’une autre également importante, et ceci depuis des siècles et sans doute même des millénaires.

Cette nouvelle, littéralement transcendante, est la suivante : c’est le début de l’été. On peut le dire plus savamment : nous atteignons au solstice d’été, ce moment infiniment court, mais infiniment beau, où la lumière du jour marque sa victoire sur la pénombre de la nuit.

Dans toutes les civilisations, depuis des temps immémoriaux, cette victoire, qui n’a rien d’électoral, cette victoire essentielle, est fêtée. Jack Lang a eu l’intuition qu’il fallait la faire coïncider avec une des plus immatérielles de nos activités : la musique.

Aujourd’hui est donc la fête de la musique. Reconnaissons que les modestes moineaux qui m’entourent n’ont pas l’air très au courant. A cause de la chaleur peut-être, ils la bouclent.

Que vient faire Tolstoï dans tout ça ? De véritables fanatiques du blog le savent sans doute, car j’en ai déjà parlé, probablement dans l’euphorie de l’arrivée de l’été précédent.

Tolstoï ne pouvait demeurer à sa table de travail quand l’été russe se déployait sur les champs et que l’on fanait, moissonait, sur des hectares autour de Iasnaïa Poliana, sa maison.

Nous avons tous les deux (Tolstoï et moi, soit dit en toute simplicité) un défaut/une qualité en commun : une flemme monumentale de tout travail intellectuel nous saisit quand, même un morceau de jardin en plein ville, joue de tous ses verts sous le soleil et en appelle à notre fondamentale fibre agricole.

Donc : il est plus de 17 h, je dois rédiger dans le week-end ma « Lettre de la députée » et préparer un topo sur les « inégalités de santé » (y’a de quoi faire !) pour l’assemblée générale des députés et sénateurs socialistes, lundi 23 juin à Paris.

Victime du syndrome Tolstoï, je ne suis toujours pas au boulot. Et il a fallu que je passe par le blog pour parvenir à m’y mettre.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel